AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Allons démystifier ce labyrinthe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emmanuelle O. Kennedy
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 841
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 29/03/2013
✤ AGE : 25
✤ OU TU TE TROUVES ? : Auprès d'Echo-Alice

MessageSujet: Allons démystifier ce labyrinthe...   Sam 1 Juin - 18:35



Il y a parfois où les obligations sont de mise. Mon emploi premier est d’être une succube…mais  sinon j’ai toute la liberté de mouvement rêvé que je pourrai avoir! Passer des semaines complètes sans me faire quémander auprès de ma maitresse. Pour tout dire, c’est à ce moment-là que je commence à m’inquiéter. Je suis son infant, de cette façon, je suis extrêmement relié à elle…  Par contre, je me doute que son silence est relié à John. Lorsqu’elle est avec elle, elle ne voit que lui. C’est beau l’amour bien que j’espère de tout mon cœur qu’il va arrêter de la faire souffrir… Quand elle est triste, c’est moi après qui doit ramasser les pots cassés avec Jack. J’ai été une erreur du passé dont je lui en serai éternellement reconnaissante. Elle m’a empêché d’avoir une vie morose pour en obtenir une de débauche! Comment s’en plaindre quand ma vie se consacre au plaisir? Fondamentalement, ce n’est pas bien… Mais à quoi bon vivre éternellement si nous ne pouvons pas en profiter. Une telle philosophie ne devrait pas exister…

Bref, lorsque que je suis demandé ailleurs dans le château pour accomplir d’autres tâches, cela me plait moins, beaucoup moins en fait. Je déteste être obligé de faire une chose dont l’envie n’y est pas et non nécessaire. Cependant, docile que je suis, j’accepte sans hésitation lorsque je suis demandé. C’est tellement rare que je serai effronté de refuser. Voir même que je ne veux pas attirer la mauvaise humeur de ma maîtresse pour cause de ne pas avoir bien rempli mes responsabilités. Aujourd’hui, j’ai hérité de la merveilleuse tâche de faire découvrir la ville à un certain Errol O. Shaw. Étant très inculte des gens qui se retrouvent au château, j’hausse les épaules ne sachant nullement de qui j’allais devoir m’occuper. Que j’ai envie ou non, je suis en quelque sorte obligé. Toutefois, montrer les quatre coins de l’île n’est pas vraiment une lourde tâche. Je peux prendre autant mon temps que d’y aller en toute vitesse. En résumé, dans tous les cas, je dois bien me comporter et faire ce qui m’est demandé sans dire un seul instant ma façon de penser.

Étant dans mes quartiers, je me demande si je l’ai déjà vu… Archiviste pour les Bridgestone. Juste à savoir son poste, je suis certaine de tomber sur quelqu’un d’hyper sérieux… voir même d’ennuyeux. Yeah! Déjà pénible avant même d’avoir pu commencer quoique ce soit. En plus, si c’est pour visiter le coin c’est probablement parce qu’il vient de l’extérieur. Évidemment, je n’arrête pas de me demander pourquoi c’est moi qui ai été décerné pour avoir cette tâche. Un simple esclave n’aurait pas pu faire la job, non que je les dénigre soit dit en passant…  Jack aurait pu autant  faire l’affaire ailleurs! Regardant le soleil se perdre travers le ciel assombri, je compris que l’heure arriva. À 20 heures pile, nous devons nous rejoindre juste devant le château pour ensuite commencer. Rapidement j’enfile un jean et un simple chandail noir, laisse mes boucles blondes libres et me maquille légèrement. Tout en simplicité mais je n’ai rien à prouver. M’observant deux secondes supplémentaire dans le miroir, j’affiche un large sourire sur mes lèvres tel à mon habitude. Mieux vaut sourire d’avance lorsque quelque chose nous tente, cela nous aide à y voir du positif.  Dans cette situation, je suis que mitigée, tout allait dépendre de l’autre… Un peu à l’avance, j’arrive à l’endroit ordonné et je pose mon dos contre la brique fraîche. Peu après mon arrivé, je vois quelqu’un qui s’approche de moi… Juste à voir son air, je comprends que la tâche ne sera pas facile. Un vampire, probablement un très vieux vampire, doté d’un visage sans expression. En espérant ne pas lui tomber sur les nerfs… Je sais que la tâche serait assez difficile!

Bonsoir. Je me présente Emma Kennedy, votre  guide pour la soirée.

Dis-je poliment tout en lui donnant la main. Lorsque je plante mon regard dans le sien, je lui souris. C’est plus fort que moi, je ne pourrai jamais garder un air de marbre. Mais bon, je me trouve déjà bonne de l’avoir vouvoyez et non tutoyer…

Avant de commencer, est-ce que vous avez déjà des endroits pour ne pas y aller inutilement?

En fait, c’est un moyen pour moi de raccourcir un peu la soirée… C’est un vampire en quelque sorte intimident quand juste en le regardant, on sait que nous sommes deux opposés. Je dois juste rester dans l’optique de lui faire parcourir la ville sans lui donner le gout de se sauver. Je devrai bien y parvenir!

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


« Quand on a la conscience satisfaite, on ne
peut être entièrement malheureux.  »

Victor Hugo



Dernière édition par Emmanuelle O. Kennedy le Mar 5 Nov - 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   Dim 2 Juin - 20:04




Le soir tombe tranquillement sur Heartkiller. Le soleil a presque disparut derrière les arbres et la mer doit s'être teintée d'orangé. Il aimerait bien voir ce que ça donne pour vrai, mais la seule manière de pouvoir apprécier, c'est par des vidéos. À ce qu'il parait, c'est nettement mieux en vrai. Il n'a jamais vérifié par lui-même, pas plus qu'il n'oserait le faire en fait. Mieux vaut que cette idée reste une simple idée. Quand il en aura marre, il tentera le coup. Il se demande si le soleil du crépuscule du soir est moins nocif que celui du matin. Il parait que non, mais pourtant, le soleil est moins fort le soir. Peut-être qu'un jour, il tentera le coup. C'est un risque comme un autre et quel intérêt de prendre des risque si ce n'est pas risqué ?

En attendant, on lui a dit de visiter la ville et bizarrement, on lui a suggéré d'être accompagné. Ne sachant pas qui connait bien la ville et qui voudrait bien lui faire visiter, parce que ce ne sont pas tous les vampires qui jouent au guide touristique, il a demandé qu'on lui suggère un guide. On lui a dit qu'ils se chargeraient de lui trouver un guide et de se présenter devant le palais à vingt heure. Bien entendu. aussitôt que le soleil se couche, Errol quitte les archives et se retire dans sa chambre. Il laisse son costume habituel pour enfile quelque chose de plus décontracté. Bien sûr, chez Errol, être décontracté signifie souvent que sa cravate n'est pas nouée et qu'il a retiré son veston. Ce soir tout de même, il a opté pour un pull mince, mais Errol n'est pas très à l'aise avec le décontracté. Errol est discipliné et si raisonnable. Il finit par se présenter à l'heure convenue, très stricte, bien qu'il ait délaissé le veston et la cravate.

Un joli succube se dirige vers lui. Visiblement, elle l'a reconnu. Ce n'est pas très difficile en fait. Il a l'air de ce qu'il est, un archiviste. Ce serait difficile de le cacher à qui que ce soit. Il a l'air aussi ordonné, méticuleux, ennuyeux et stricte que peut l'indiquer son métier. Mais Errol cache des choses, s'il est bien méticuleux, ordonné et stricte, il n'est pas ennuyeux. Enfin, ce n'est pas non plus un bout en train, mais il n'est pas si ennuyeux. Enfin, si peut-être... mais pas tant que ça. Du moins, il l'est parce que c'est plus pratique pour éviter d'avoir à bavarder avec les gens. Non pas que Errol soit asociale, mais il préfère quand il n'a pas à échanger sur des trucs personnel. sa vie se résume aux archives, ce qu'il trouve passionnant n'est pas l'avis des gens. Il se rend donc devant le succube, qui le devance et se présente.

- Errol Shaw, dit-il, sans un sourire, parce que Errol ne sourit jamais au premier abord. Je vous remercie de bien vouloir me donner quelques heures de votre temps, ajoute-t-il, avec le même sérieux.

Elle lui tend la main et il la prend et la serre avec une assurance toute professionnelle. Une énergique poignée de main, qui tranche tout de même avec son calme apparent. On se serait plutôt attendu à une poignée molle, du bout des doigts. Mais Errol est parfois étonnant. Mais il ne sourit que très rarement. Il accepte le sourire, mais il ne sourit presque pas. Ses sourires sont rares et précieux. Il ne les offre qu'avec parcimonie. Il hoche la tête lorsqu'elle lui demande s'il a déjà fait quelques endroits. Oui, il 'a fait que deux endroits en fait. Et deux endroit aisément accessible. Il jette un bref coup d'oeil autour.

- Eh bien je crois avoir fait les deux points essentiels de la ville, à savoir le Bar et la Grande Porte, répond l'archiviste avec son accent onctueusement britannique.

C'est rigoureusement vrai, du moins en ce qui a trait aux endroits visités. En ce qui concerne les deux points essentiels, eh bien, c'est une tentative de trait d'humour, mais comme Errol ne sourit que très peu, il est difficile de savoir s'il est sérieux ou non.

- Je n'ai pas prit le temps de visiter le reste et on m'a dit qu'il était préférable d'avoir un guide., dit-il d'un ton parfaitement neutre.

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmanuelle O. Kennedy
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 841
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 29/03/2013
✤ AGE : 25
✤ OU TU TE TROUVES ? : Auprès d'Echo-Alice

MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   Mar 4 Juin - 19:33



Savoir que c’était lui avait été très simple. L’attitude, le physique, la prestance, tout démontrait que c’était bien lui. J’avoue que c’est du pur jugement d’apparence mais l’intuition féminine se trompe rarement dans mon cas. Honnêtement, le genre de personne que je ne fréquente point tellement ils me démoralisent avec leur quotidien du pareil au même. J’ai peut-être l’air de la blonde pimpante et hyperactive. J’avoue! Il faut juste préciser que je sais m’amuser et de profiter de mon immortalité. À quoi bon être vampire si c’est pour déprimer devant les mêmes tâches chaque jour. En fait je ne devrai pas juger, si les gens sont bien avec ce qu’ils font tant mieux pour eux! Moi je vais en profiter pour eux! J’ai beau lui sourire, j’ai droit qu’à un simple air neutre. Pas de méchanceté ou autre, non je dirai plutôt que l’on voit la politesse et c’est tout. Bref, il semble être un homme de conviction! Sa poignée de main est solide, sa posture bien droite et l’utilisation à son tour du vouvoiement. D’un certain sens, il en est impressionnant… Et en plus il a un agréable accent britannique… Appuyant encore le fait qu’il devait avoir quelques centaines d’années! Bon j’arrête de le scruter, faut que je me mette à la tâche. Ramenant ma main dans ma poche, je l’écoute se présenter.

Cela me fait plaisir de vous servir.

Petit mensonge, mais il n’a pas besoin de savoir la vérité. Non je ne suis pas motivé. Toutefois cela ne veut pas dire que je vais bien effectuer ce que l’on m’a acquitté. De toute façon, j’adore l’île. Je connais à peu près chaque ruelles donc impossible de me perdre. En quatre-vingt ans sur cette île, il est normal que les gens au Château croient que je suis apte à servir de guide. Le regardant hocher de la tête, je ri dans mon fort intérieur. Légèrement solitaire celui-là je peux parier ma main! Je lui demande s’il a déjà visiter quelques coins. À quoi lui montrer un endroit dont il est déjà coutumier. Par contre, je dois dire que sa réponse m’étonne un peu. Peut-être est-ce le mot essentiel qui m’a fait accrocher… Je dois dire que ce monsieur Shaw est une personne très difficile à savoir cerner. Le bar et la Grande porte. Bon le deuxième, j’espérai sincèrement qu’il le savait déjà mais le bar… Tous les vampires sont-ils autant des alcooliques! C’est comme un critère prérequis. Tu veux devenir un immortel alors tu vas nécessaire sombrer un moment de ton existence sous les vapeurs de l’alcool. Moi-même j’y ai déjà passé je dois l’assumer… Et encore aujourd’hui, j’apprécie plus que nécessaire de prendre un bon coup! Un moyen de décrocher et de relaxer, ce qui me ramène à ma vie humaine… Oui, malgré la transformation, je n’ai toujours pas oublié qui j’étais! Un vampire rose me décrit bien. Je déteste faire souffrir les humains. Je préfère bien les traiter, les garder auprès de moi longtemps, bâtir une confiance comme avec Adam… Je m’égare un peu donc revenons à cette visite plutôt que m’a manière de me comporter.

Parfait, j’en prends note pour ne pas s’y attarder plus que nécessaire.

Je ne savais toujours pas vraiment ou il avait voulu en venir avec son essentiel mais peu importe, je souri toujours. Je me demande qui a bien pu lui conseiller d’avoir quelqu’un! Cela est très rare mais je suppose que les gens qui l’entourent ne doivent pas avoir un instant à eux pour pouvoir en perdre. C’est pour cela que j’en ai hérité… Mais je ne peux pas lui en vouloir, il a simplement accepté probablement poliment pour ne pas avoir à errer seule. Lui au moins, il a eu le choix!

J’espère alors pouvoir vous être utile. Allons s’y! Je vais vous montrer l’essentiel de la ville puis après vous montrer la jungle.

Ça au moins, c’est une vérité. J’espère qu’au moins, je lui serai utile et qu’il va pouvoir circuler en tout tranquillité dans les quartiers sombres. En plus terminé avec la jungle… Si Errol est insensible devant cet endroit, il sera définitivement l’homme le plus spécial que j’ai rencontré. La jungle est l’endroit où les humains libres courent le plus. Ainsi, du sang direct à la veine! J’imagine que cela doit bien plaisir à notre archiviste! Commençant à marcher, j’y vais d’un pas lent pour m’assurer qu’il me suit pour ensuite prendre un rythme régulier. Quelques personnes se dressent sur notre chemin mais sinon, c’est bien calme. Je garde le silence puisque je me doute que je vais faire de l’auto-conversation jusqu’à temps qu’on arrive au centre des habitations.

Voici la Grande place. C’est le lieu de rassemblement. Autour comme vous pouvez le voir se sont les maisons puis tout au bout de cette ruelle se retrouvent les jardins. Pas besoin de vous montrer je ne crois pas que vous en ayez réellement besoin…

J’ai pointé l’endroit en question pour lui montrer le chemin. Toutefois, à quoi bon des champs de nourriture lui seraient utile? Peut-être s’il a un esclave mais dans ce cas-là, il découvrira par lui-même. Me détournant, je me retourne vers une grande rue mais m’immobilise.

Si vous avez des questions ou quoique ce soit, ne gênez-vous pas en passant!

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


« Quand on a la conscience satisfaite, on ne
peut être entièrement malheureux.  »

Victor Hugo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   Mar 25 Juin - 1:51




Il se contente d'hocher la tête. Que répondre à ça. Ce serait normal de répondre que ça lui fait plaisir également, mais il ne sait pas encore si c'est le cas ou non. il ne la connaît pas après tout. Et il ne peut quand même pas répondre non plus qu'il sait que ça lui fait plaisir, parce qu'il n'est pas certain que ça lui fasse vraiment plaisir. C'est plus une formule de politesse. Un hochement de tête poli est une bonne réponse, croit-il. Du moins, ça n'engage à rien. Ça ne dit ni mal, ni bien d'ailleurs. Ça ne dit que ce que le vis à vis veut bien lui donner comme signification. Et d'ailleurs, il se fiche pas mal de ce qu'elle peut en penser. Il se fiche d'ailleurs pas mal de ce que les vampires en général peuvent bien penser. Tant qu'on ne trouve rien à redire sur son travail ou sur son flegme, ça va. Errol avait reçu des ordres du roi britannique et il s'en tenait. Après, ce qu'il faisait ou pensait, tant que ça ne contrevenait pas aux ordres reçu, il en était libre.

- Ah oui, la jungle ? Oui, intéressant.

Oui, c'était intéressant. Il se demandait jusqu'où ils iraient. L'île est tout de même assez grande, même s'ils sont très rapide. Rapidement, il jette un coup d'oeil à son habillement. Oui, bon, c'était peut-être pas le meilleur ensemble pour aller se balader dans la jungle. Tant pis, il aurait du y penser avant, mais il ne savait pas que c'était une possibilité concrète, ou du moins il ne croyait pas que c'était susceptible de faire parti de la visite guidée. Mais tout de même, il trouve l'idée intéressante. Il espère juste que la balade dans la jungle sera assez loin et assez intéressante pour valoir la peine de sali, voir tacher, son pull. Elle se met en marche, à pas lent et il se glisse très naturellement à côté d'elle, quoique peut-être un demi-pas derrière elle. C'est elle la guide après tout, elle doit donc le guider, il doit rester derrière elle, du moins un peu. De toute manière, Errol a l'habitude de suivre tout le monde à la trace. Errol suit toujours les gens, il n'est que rarement celui qui guide. Lors de presque tous les rtucs officiels, il est juste derrière son père, lui servant presque toujours de bras droit. On les présente comme étant " Nigel J. Shaw, Archiviste royal et son fils, Errol, archiviste également ". Errol, excepté ici, n'est que rarement annoncé seul.

Errol profite du silence de on guide pour observer attentivement les lieux. Il prend le pouls de la ville, humant discrètement les odeus ambiantes, écoutant les murmures et les sons et en regardant les détails. Ils croisent peu de gens, du moins dans ce coin-ci, mais il entent un faible brouhaha plus loin, il se demande ce que ça peut être, mais ils y arriveront bien, ou alors il la fera bifurquer. Ils débouchent sur une grande place, ce qu'elle annonce d'ailleurs et tout autour, des habitations. Ça sent le vampire, ça sent l'humain. Les deux se confondent ici. Elle se retourne pour lui signifier qu,il ne doit pas d'empêcher de poser des questions. Quelle idée ! Un guide ne doit-il pas répondre aux questions ? Encore une fois, il hoche la tête et il dévisage Emma.

- L'idée que je ne puisse pas vous poser des questions ne m'a pas effleuré l'esprit. Et j'en ai effectivement une. Quelle sorte de rassemblements y a-t-il habituellement sur cette place ? Je sens une forte proportion humaine et vampire.

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK



Dernière édition par Errol O. Shaw le Sam 26 Oct - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmanuelle O. Kennedy
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 841
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 29/03/2013
✤ AGE : 25
✤ OU TU TE TROUVES ? : Auprès d'Echo-Alice

MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   Ven 25 Oct - 1:19



Incitant presque Errol à me poser des questions, je fus quand même surprise qu’il prenne les devants. Moi qui croyait qu’il voulait plutôt y aller au plus court de cette ‘’expédition’’. Je m’étais déjà habituer à recevoir des hochements de tête respectueux sans plus… Au moins, je sais qu’il a de la curiosité en lui. Tant mieux, cela me plait davantage que d’avoir le sentiment de me parler à moi-même. Cependant, il me prit quasi de court concernant la Grande place. Effectivement, le mélange d’odeur vampirique et d’humain est très présent et ne peut tromper son odorat faut croire. Moi qui avais tenté de couper au plus court certains faits… Il me prend au dépourvu celui-là!

Actuellement, ce sont normalement les lois qui sont votés…

Détournant le regard vers la grande fontaine qui est en plein centre de la place publique, je soupire lentement.  Je n’ai jamais été certaine de ce qui s’est passé ici. En fait, je ne tiens pas vraiment à le savoir bien que c’est assez logique…

Pour l’odeur humain, on peut en déduire qu’il y a eu plusieurs massacres humains car ils ne peuvent pas participer au rassemblement de l’île à moins d’être esclave… Et même-là, ils ne sont pas assez stupides pour aller s’entourer de vampire à moins de rester coller auprès de son maitre.

L’idée qu’une espèce de banquet d’humain ou un échange d’esclave me répugne quasiment… J’adore leur sang mais les tuer dépasse mes compétences. Echo me rappelle souvent que j’ai trop bon cœur et je ne cesse de lui rappeler ma façon de percevoir les choses; si on les traite bien, ils resteront fidèles et on les conserve à long terme! Merveilleux non? Et en plus, je travaille moins de cette façon à courir après les petites nouveaux débarqués.  Reportant mon regard sur Shaw, je lui adresse un sourire en coin puis lui fait un geste de la main vers le chemin à suivre.  À quoi bon s’attarder davantage, je peux autant bien lui répondre en court de route!

Je crois qu’il n’y a rien d’autre à voir ici… Continuons, juste à votre droite va se trouver la caserne d’entrainement et les jardins plus loin à gauche.

Heartkiller est une petite île. Petite, mais elle est remplie de plusieurs mystères…  Montrer ce nouveau décor me rappelle ce que j’ai pu vivre. Je me souviens de mon arrivée ici il y plusieurs décennies. L’intégration est de loin le fait qui m’a retardé dans la reconnaissance des lieux ce qui est tout à fait logique… Du jour au lendemain je suis devenue vampire par accident au service d’Echo-Alice. Mettons que ce n’est pas la première option qui nous passe par la tête pour notre futur à ce moment-là. Pour en revenir au fait, j’ai pris une bonne année à connaître tous les lieux. Plusieurs sont plus sombres et moins fréquentés tandis que d’autres sont débordés… Meilleur exemple, la plage est à craquer lorsqu’un avion s’écrase! Pas étant puisque la population de succubes et d’incube ne fait qu’accroitre. Toutefois, quelques humains réussissent à nous échapper et nous devons les pourchasser dans la jungle, la clairière ou les ruines.  Je n’ai rien à leur rapprocher, si j’en avais eu la chance à mon arrivée, j’aurai probablement tentée de faire la même chose si je n’étais pas inconsciente… Cependant, on ne peut pas changer le passé… Et mon apprentissage m’a permis de profiter des cascades, des grottes et des sources d’eau chaudes qui sont des merveilleux endroits pour avoir un moment de solitude. Cela m’arrive rarement, mais chaque personne à certain passage plus sombre dont on a besoin de se focaliser sur nous-même. Bien que j’en parle présentement, je ne pense pas les montrer à ce cher archiviste les recoins les plus paisibles, il doit de loin préférer sa bibliothèque de toute façon! Sortant de mes pensées, je constate que nous sommes déjà rendus devant la caserne.

Je ne sais pas vraiment en quoi cela pourrait être utile mais si un jour vous avez besoin de vous y rendre vous savez où s’est! D’ailleurs, si je peux me montrer curieuse, j’aimerai savoir comment vous être devenu archiviste pour les Bridgestones ou plutôt pourquoi... N’étant pas de l’île, vous n’êtes normalement pas contraint à leur pouvoir et surtout si je vous fais visiter, cela insinue que vous venez pour un bon moment…

Ayant tout déballée rapidement, je constate que j’y ai peut-être été beaucoup trop loin… Maladroite hen! Si au moins ma métamorphose m’aurait donné plus de tact, je m’éviterai plusieurs situations comme celle-ci… Pourtant, Shaw est mystérieux. J’aime découvrir les gens mystérieux, cela rend la vie moins monotone à Heartkiller… Comme les potins, c’est divertissant et ça change du commun! Posant une main sur mon front, je baisse le regard puis laisse échapper un petit ricanement découragée. Je peux même parier d’avoir les joues rouges mais je préfère l’ignorer. D’ici, j’entends rire ma maitresse qui s’aurait probablement moquée  de mon don d’être gaffeuse!

Pardon, parfois je me laisse emporter par ma curiosité…


HS: Mille excuse pour l'attente! J'espère que cela te convient j'ai eu un peu de misère à m'y remettre x_x...

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


« Quand on a la conscience satisfaite, on ne
peut être entièrement malheureux.  »

Victor Hugo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   Sam 2 Nov - 19:26


Allons Demystifier ce Labyrinthe
Ft. Emma O. Kennedy

Evidement que l'archiviste a la curiosité en lui. Le contraire serait désolant pour un archiviste. La curiosité de savoir tout ce qui s'est passé. Et en plus, Errol avait l'âme d'un historien. Les faits racontés par les habitants lui plaisaient, surtout si ce n'était pas l'exacte vérité. Il pouvait ainsi connaître les diverses histoires. C'était généralement ce qu'il préférait. Connaitre les diverses versions d'un même événement. Ce que les gagnants ont racontés, ce que les perdants en pensent, ce que les spectateurs en ont retenu. C'est un peu ça l'histoire avec un grand H. Errol hoche la tête. Au vu et au su de tous, voter les lois, ça reste quand même provocant. Les vampires ont bien peu d'humanité et ça reste une monarchie. Les rois et les empereurs restent au sommet, à moins e mourir. Effectivement, il doit y avoir de jolis carnages. Errol a un subtile froncement de nez lorsqu'elle parle de massacre d'humains.

- Je suppose que c'est en effet la raison, dit-il en se renfrognant peut-être un peu.

Non, les vampires n'ont que peu d'humanité. En général, du moins. En groupe, c'est encore pire. Errol est habituellement un solitaire. C'est peut-être ce qui lui permet de réfléchir à ce qu'il veut et souhaite vraiment plutôt que de céder à la pression des autres. Elle ne semble pas vouloir s'éterniser sur les lieux et après qu'elle ait parlé de massacre, il n'est pas très chaud à l'idée de rester plus longtemps. Il a entendu son soupire. Il ne sait trop quoi en déduire. Peut-être il l'ennuie ? Cette idée n'est pas si farfelue qu'elle en a l'ai. Errol sait bien qu'il est parfois très ennuyant. Peut-être devrait-il cesser de poser des questions et de faire la visite au plus rapide. Mais une visite guidée n'est-elle pas faite pour poser des questions ? Mais s'il l'ennuie, ce n'est pas mieux. Il garde silence un moment, mais il observe. Il fait mentalement le plan de la ville, depuis son départ du palais. Errol a une bonne mémoire photographique et il retient facilement les détails qu'il voit. Ils se dirigent d,un pas tranquille et presque silencieux vers les autres points de la ville. Elle lui présente la caserne et les jardins. Ça risque d'être plaisant les jardins. Il y a de beaux jardins à Belfast. Il écoute les renseignements, assez bref, en fait, mais il s'étonne qu'elle l'interroge. Il la dévisage quelques secondes, ne sachant pas trop quoi répondre. Mais finalement il hoche la tête. Elle a raison après tout.

- Officiellement, je ne suis pas archiviste pour les Bridgetsone. Je suis prêté par la couronne britannique. Je ne suis pas non plus soumis à leur autorité. Par contre, je le reste pour la Princesse et fiancée impériale.

Et il se surprend à répondre avec un naturel et une aisance qui l'étonne lui-même. Il se tait et semble hésiter à poursuivre, mais il hoche la tête et se lance, aimable.

- Je resterai sur Heartkiller jusqu'à ce que les archives américaines soient en ordre ou jusqu'à ce que le roi britannique me rappelle à Balfast. Ne vous excusez pas de votre curiosité, je suis archiviste, en savoir plus et en ajouter plus aux archives est mon boulot, ajoute-t-il en souriant, aimablement.

Il n'est pas souriant de nature, affichant surtout et presque exclusivement un sérieux de circonstance, mais de temps en temps, il sourit, ça rassure les gens.


© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmanuelle O. Kennedy
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 841
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 29/03/2013
✤ AGE : 25
✤ OU TU TE TROUVES ? : Auprès d'Echo-Alice

MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   Mar 5 Nov - 4:34


Malgré tout ce que j’aurai pu croire. Malgré, nos apparences qui divergent l’une de l’autre. Malgré nos modes de vies qui semble à l’opposée. Il y a bien une ou deux choses qui nous appartiennent à moi et à l’archiviste. Difficile à croire au premier abord! Je ne penserai jamais que ce visage de marbre (parce que je ne peux me cacher qu’il n’y a pas moins expressif que lui) pourrait en fait avoir un désaccord avec les bains de sang. Jugement, j’assume! Il semble si froid que je ne comprends pourquoi pas il tiendrait aux vies humaines. Toutefois, je serai loin de m’en plaindre! Plusieurs vampires n’ont pas de scrupule et tuent pour leur simple plaisir sans jamais penser aux conséquences. Leur quête du sang! Ils ne rêvent que d’être ensevelis sous un fleuve d’hémoglobine… Assez morbide. Et le pire dans tout cela, c’est bien lorsque j’ose penser que j’aurai pu y passer aussi. Echo-Alice a décidé de me faire succube car j’étais un accident… Je ne faisais vraiment pas parti de ses plans mais elle m’a vidé de mon sang et désapprouvait son comportement inacceptable. Voilà comment je suis devenue immortelle par inadvertance, sans consentement. Encore aujourd’hui, il est difficile pour moi de comprendre pourquoi elle a fait ce choix car elle tue et manipule quelques-uns de ses esclaves sans  regret… Alors la question que je me repose toujours est pourquoi moi. Si j’avais eu le choix, qu’aurai-je choisi? J’affirme que je choisirai toujours d’être vampire. La vie mérite d’être vécu et non de s’arrêter suite a 23 ans cloitrés et surveillé aux moindre faits et gestes. De plus, si je peux me jeter des fleurs à moi-même, devenir succube me va plutôt à ravir! Je dois dire que rien n’a vraiment changé sauf que j’ai troqué le vin pour du sang. Je suis du genre de créature qui est devenu davantage excentrique que ce que j’étais déjà… Pire en vieillissant, c’est bien ça le problème selon certain! Malheureusement, l’avenir d’une multitude de vampires ne se passe pas comme la mienne. Ils perdent leur humanité, le gout de promouvoir le bien et de protéger leurs prochains.  Mon soupir n’était nullement adressé à Shaw, il visait tous ces bêtes dont ils sont ma famille et que je dois accepter leur comportement vu que cela fait partie d’eux. Finalement, pour ne pas sombrer dans mes nébuleuses pensées, je me suis mise à interroger l’archiviste. Moyen de détourner l’attention efficacement et surtout très direct… Je vois qu’il me dévisage pendant que je bafouille quelques excuses plates. Étrangement, je semble avoir percé un coin de coquille puisqu’il m’offre une réponse. La plupart des gens poufferaient de rire devant ma maladresse, pour lui on jurerait que je l’ai à peine déstabilisé. Racontant un peu son histoire, j’écoute avec attention jusqu’à temps qu’il bloque. Vient-il de réaliser qu’il parle trop? J’espère que non, je déteste mettre les gens mal à l’aise bien que je pari qu’il n’est pas du genre à l’être quel que soit les circonstances. Au moins, je sais d’où vient cet accent étranger.

Juste qu’à ce qu’ils soient en ordre…

Je  répète ce qu’il dit car je suis un peu désappointée… Son travail peut-être TRÈS long et TRÈS pénible. Parfois, je dois dire que mon boulot e ramener des humains, de courir après eux et de les charmer est mille fois plus palpitant que ce qu’il fait. Classifier, ranger ordonner des livres! Des vieux bouquins tout poussiéreux qui selon moi devraient rester sur leur tablette car je ne les utiliserai jamais à moins de chercher une chose précise dont je ne trouve l’information nulle part ailleurs. Je ne sous-estime pas son travail, je l’admire! Déjà qu’il ne doit pas être un jeune vampire, il doit être un pro dans le domaine et refaire toujours les mêmes mouvements me gaveraient après une seule journée. Dans ces courts explications, il va même jusqu’à appuyer ma curiosité. Voilà un point commun deux, étonnant …  Normalement, les gens évitent de commenter mon indiscrétion. Pour monsieur Shaw, un haussement d’épaule veut dire le même genre de réponse, aucune réaction.  

Oh merci, je suis habituée à me faire réprimander d’être autant investigatrice. J’ai beau essayé de rester impassible, cela sort tout seul.

Je m’empresse de le remercier car son sourire me donne une étrange impression. Lui, sourire? Il y a à peine quelques secondes que je disais que son visage est de marbre…  Faut croire que je fais fausse route et qu’il est rempli de mystère… Tant mieux! Cela m’apprendra à juger aux apparences et aux premiers ressentiments d’une rencontre.  Je juge rarement et je n’aime pas me tromper. Ainsi, j’espère retenir la leçon, même les gens transparents de l’extérieur sont remplis de mille et un mystères.

J’espère alors que votre séjour à Heartkiller vous sera des plus agréables. Parlant de choses agréables, j’en reviens à ce que l’on m’a octroyé comme tâche; ces jardins que vous voyez sont un vrai champ d’humain! Donc si vous n’avez pas d’esclave à porter de main ou que vous n’avez pas l’envie de parcourir les plages, vous pouvez venir ici. Sinon c’est un endroit fort paisible où l’on peut trouver  la tranquillité. Si vous traverser les premiers champs, vous y trouverez quelques bancs de pierre qui peuvent être pratique.

Retour au point de départ puisque je ne peux quand même pas l’interroger sans interruption. Ma maitresse serait déçue de savoir que je ne suis même pas capable de faire une petite visite. D’ailleurs, je ne sais pas plus s’il est vraiment intéressé mais sur cet interrogation, je vais m’en abstenir. Cela me mettrait un peu mal à l’aise de faire une visite inutilement quoi!  Je pointe au loin l’endroit que je parle. Je sais exactement l’emplacement car j’aime bien observer les esclaves s’activer. Non pas pour les voir souffrir et épuiser, seulement pour pouvoir donner un coup de main en discrétion et repenser aux plaisirs que je pouvais avoir à déguster tous ses fruits ou légumes. Continuant le chemin, nous approchons d’un endroit que j’y passe de longuuuuuuuuues heures; la galerie d’art.

Aimez-vous l’art monsieur Shaw? Si oui, en cas de temps libre, vous pouvez venir admirer les œuvres. Bien que l’île soit petite, elle est bourrée de talent de toutes sortes! J’imagine que dans quelqu’un des bouquins que vous allez feuilletez vont vous parler de ses multiples créations.

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


« Quand on a la conscience satisfaite, on ne
peut être entièrement malheureux.  »

Victor Hugo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   Lun 11 Nov - 4:09


Allons Demystifier ce Labyrinthe
Ft. Emma O. Kennedy

Collecter, inventorier, conserver et communiquer, les 4 rôles des archivistes. Errol est surtout doué pur les trois premiers. Le quatrième, c'est moins son truc. Enfin, du moins si on cherche à communiquer des infos de manière intéressante et dynamique. Errol est du genre rigoureux et factuel. Avant, il racontait des trucs, mais il avait depuis longtemps cessé de raconter des faits historiques, à moins qu'on le lui demande, et de manière officielle. Il est du genre à expliquer longuement et avec force de détails que personne ne veut connaître. Il ne le fait plus. Ça ennuie les gens. Avant ça les ennuyait moins. Les gens aimaient les faits et l'histoire avant. Toute leur vie était basée sur ce qui c'était passé avant et les archives étaient importantes, voir vitales. Maintenant, on ne se servait des archives que lorsqu'on en a besoin. Mais Errol est minutieux et perfectionniste, on lui a confié une tâche, il l'accomplira jusqu'au bout. Les archives d'Heartkiller sont chaotique et Errol se demande bien quel genre de vampire avait pu se prétendre archiviste. Emma répète après lui et il hoche la tête. Ouais, c'est vrai, ce sera pas du gâteau. Mais c'est son métier.

- Oui, ça risque de prendre des décennies, note-t-il à voix haute, bien que sa première idée ne fut que d'y penser.

Elle semble soulagée qu'il ne soit pas contrarié qu'elle pose de questions. Surement, si on lui reproche d'être trop investigatrice. Il tente bien de la rassurer, mais en même temps, il n'est ps tellement du genre à s'épancher et raconter sa vie. Il révèle souvent les faits, mais ce n'est jamais bien long, du moins s'il se contente d'énumérer les faits. Et les fait qu'il veut bien révéler. Sa venue ici n'est pas un secret. Du moins les raisons officielles de sa venue ne sont pas un secret. C'est son métier les archives, après tout.  

- Ce n'était pas indiscret, je vous assure. Je vous préviendrai lorsque vous deviendrai indiscrète, dit-il, avec un sérieux et un naturel impitoyable.

Impossible de dire s'il se moque gentiment ou s'il est sérieux. C'et une des problèmes avec Errol, il est si concentré qu'il oublie parfois de sourire ou d'afficher ce genre d'émotion qui laisse croire aux autres qu'on peut blaguer, ou être amusant. Emma présente ensuite le jardin, là où elle dit que c'est littéralement un jardin humain. Elle semble vouloir dire que les humains s'y baladent en espérant se faire sucer le sang ou sont-ils à la recherche d'un maître ? Même s,il a dit qu'il ne se gènerait pas pour poser des questions, il n'ose pas poser celle-là. Bizarrement, il croit qu'il n'appréciera pas trop la réponse, que l'une ou l'autre soit la bonne. Il est même possible que la bonne réponse soit les deux réponses en fait.

- Hum... se contente-t-il d'exprimer.

Pas que ça ne l'intéresse pas, au contraire, mais pas maintenant. Il se renseignera, il trouvera les réponses. Il les trouve toujours. Ils continuent d'avancer, Errol d'un pas tranquille. Emma lui pose alors une autre question, pour annoncer le prochain endroit à visiter, ou du moins à marquer. La galerie d'art. Visiblement, cet endroit plait beaucoup à la jeune vampire, puisque sa voix s'anime de manière audible lorsqu'elle en parle. Oui, Errol aime bien l'art, mais surtout l'art écrit. Mais toutes archives qui se respecte a son lot d'art. Certains recueils à eux seuls sont de petites oeuvres d'art. Mais évidemment, il est un des rare à le penser. Pour les autres, ce ne sont que de vieux papiers utiles.

- Oui, j'aime bien l'art... je ne suis malheureusement pas un très grand connaisseur, mon regard n'est que celui d'un amateur non initié. Il a pourtant vu des tas d'oeuvres et certaines lorsque la peinture était à peine sèche. Je dois avouer que vous avez raison. Tout ce que je connais de l'art se trouve dans des documents... c'est d'ailleurs à peu près dans ces seuls endroits que je vois des oeuvres d'art. Je pourrai peut-être trouver quelques temps libres, mais je doute savoir apprécier ces oeuvres sans guide, dit-il d'un ton neutre.

Il énumère un fait. En effet, il ne saura pas trop quoi regarder et comment apprécier ces oeuvres, si et surtout si elles sont abstraite.


© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmanuelle O. Kennedy
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 841
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 29/03/2013
✤ AGE : 25
✤ OU TU TE TROUVES ? : Auprès d'Echo-Alice

MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   Lun 2 Déc - 18:39


Shaw est véritablement un homme étonnant. Lui me dire que je pose trop de questions? Je l’imagine mal de remettre à ma place mais je peux garantir que je ne vais pas tenter… Je ne cherche pas les problèmes après tout. Au moins, il semble plus à l’aise de ma présence de toute à l’heure. Il commence à faire des phrases complètes avec développement. Quasiment fière de lui. En fait, il semble toujours aussi coincé. Une vie palpitante! Passant les jardins, il marmonna un petit quelque chose pour lui-même, chose que j’ignore complètement. Si j’ai bien compris ce qu’il m’a expliqué plutôt, il  se dit plutôt clair. De cette façon, s’il a quoique ce soit à demander, je suppose qu’il ne se gênera point pour m’interroger. Du moins, il semble me comprendre sans l’ombre d’un doute. Être avide d’information fait partie de son quotidien, j’en conviens pleinement. Cependant, il reste qu’il pourrait vraiment me trouver mal polie voir même effrontée. Je suis maintenant trop vieille pour être corrigé hélas donc peu de chance que mon comportement ce modifie.  

Bien. J’espère simplement m’arrêter moi-même puisque vous semblez compréhensif.

Involontairement, je lui lance encore un petit sourire désolée.  Je suis sincère lorsque je le plains de m’endurer. Je ne suis pas facile à gérer et encore moins devant un inconnu, je peux paraitre d’un étrange personnage extravagant. En plus, il est tellement si sérieux que derrière son masque, il se demande peut-être comment se débarrasser de moi.  Un peu parano, j’avoue, mais c’est toujours une possibilité non? Finalement je ferai mieux de me concentrer sur le lieu présent; la galerie d’art.

Lors de ma transformation, l’art a été un moyen de calmer mes pulsions à l’extrême sanguinaire. Je redoutai la personne que j’étais et je faisais tout pour garder le contrôle. Je ne voulais en aucun cas tuer un des serviteurs bien que tous les autres vampires me rassuraient que c’est tout à fait normal et dans notre nature. Tout essayaient de me convaincre mais je déteste cette facette de moi; la tueuse. Les autres facultés que j’ai acquises étaient pour moi, une révélation que j’acceptais avec plaisir. Toutefois, je devais me douter qu’avec autant davantage venait des faits plus sombres… Pour m’aider à me concentrer ailleurs, Echo-Alice tentait de m’apprendre les vertus de l’art sous toutes ses formes. Il faut spécifier qu’à cette époque que je ne connais rien sauf peut-être la Joconde. Aujourd’hui, j’ai une passion particulièrement développé pour les peintures et le piano. Au fil du temps, j’ai appris l’histoire et à chercher l’essence même de l’art. Pas toujours facile et parfois trop poussé pour moi!  Je me doutais bien qu’Errol n’était pas un familier de l’art. Il semble si déterminé dans son métier que j’hésite à savoir s’il a réellement une vie parallèle à celle-ci, rendu là ce ne sont plus de mes affaires néanmoins.

Et bien, c’est toujours ouvert ici pour vous aider à approfondir vos connaissances dans ce domaine. Je doute que vos documents sont davantage intéressants. Cependant, je vous promets que derrière chaque toile se trouve une histoire, des faits. Sinon, cela serait un plaisir de vous faire parcourir ses corridors remplis de merveilles. C’est mon métier d’être repêcheuse d’artiste donc je commence à m’y connaître un peu.   Je ferai mon devoir de vous faire appréciez ce que des gens peuvent créer.

Je ne pouvais rien faire sauf offrir mes services à cet archiviste. D’un certain côté, il attire ma sympathie car je pourrai parier qu’il n’a pas grand passe-temps… Je juge rapidement, il reste quand même que mon sixième sens féminin me dicte qu’il est un franc solitaire et travaillant. Dire qu’il est nettement plus âgé que moi et pourtant j’échangerai jamais ma vie contre la sienne. Trop monotone pour que j’y trouve du plaisir.

Sur ce monsieur Shaw, pour terminer cette courte visite, il reste la jungle. Ne vous inquiétez pas, je vais seulement vous amenez dans le sentier principal question de vous montrer le principal. Pas question de se battre avec les branches et de se salir. Bien sûr, si vous ne souhaitez pas y aller je comprendrai.

Je jette un regard à ma tenue et à la sienne. Effectivement, nous n’étions pas vraiment aptes à se promener partout dans la jungle. Une chance qu’avec le temps, des sentiers se sont créé. Le seul désavantage est que les humains ne les approches points dès qu’ils ont compris qui les utilisent.  Cet endroit est le terrain de chasse, voir même mon lieu de travail si je peux être quasiment grossière. Je le connais sur le bout de mes doigts bien qu’avec le temps, le terrain se modifie. Pour n’importe quel vampire, la jungle, excluant les esclaves, est notre ravitaillement. Je préfère le voir ainsi plutôt qu’en lieu de torture à humain… Bref, je n’ai aucune idée si Shaw a des esclaves ou autres, reste qu’un jour  il aura besoin d’y mettre les pieds.

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


« Quand on a la conscience satisfaite, on ne
peut être entièrement malheureux.  »

Victor Hugo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   Sam 11 Jan - 16:58


Allons Demystifier ce Labyrinthe
Ft. Emma O. Kennedy

S'arrêter à temps, voilà quelque chose qui est bien difficile. Que ce soit bien ou non, s'arrêter à temps est assez complexe. Difficile de savoir surtout en ce qui a trait à la curiosité, aux sentiments et aux plaisirs quand on doit arrêter. Même parfois Errol a du mal à le savoir avec exactitude. Parfois, c'est trop peu, parfois c'est trop. Les gens sont si diversifiés, leurs limites sont toutes différentes et pour savoir exactement s'arrêter à temps, il faudrait connaître tout le monde. Et pour connaître les gens, l'archiviste connait surtout ceux qui ont écrit.. les autres, c'est toujours un peu plus difficile. D'un autre côté, peu le connaissent également. Elle a droit a un sourire poli et effectivement compréhensif.

- Vous devez vous arrêtez à temps justement avec ceux qui ne sont pas compréhensif. Je me contenterai de vous dire que ça suffit pour le moment lorsque vous deviendrai indiscrète.

Il l'écoute attentivement parler de la galerie d'art et effectivement, il ne doute pas un instant que ça puisse être son métier. Sa voix, son enthousiasme sont agréable à voir. Errol connaît bien ce plaisir à parler de sa passion, mais le britannique est de toute évidence, moins expressif que cette Emma. Il n'y a pas cet élan passionné lorsque l'archiviste parle de son métier. Errol est d'un naturel placide et un peu monotone... enfin, assez monotone... pour ne pas dire carrément monotone. Mais voir Emma lui proposer de lui faire visiter la galerie d'art et de lui raconter les histoires derrière ne peut que plaire à l'archiviste. Surtout si elle est aussi enthousiaste que maintenant, pas de doute qu'il appréciera la visite.

- Je viendrai volontiers. Vous avoir pour guide sera d'autant plus agréable, votre enthousiasme est contagieux. Il me tarde de découvrir cette galerie et l'art qu'elle renferme.

Elle lui indique ensuite qu,ils vont découvrir la jungle. Bizarrement, à ces mots, le regard d'Errol semble s'animer. De toute évidence, l'idée d'aller dnas la jungle semble lui plaire. Une immense jungle, avec des prédateurs, n'y a-t-il rien de mieux pour se divertir ? l'archiviste ne se soucie guère des humains qui y survivent, mais ce qui l'intéresse, ce sont les prédateurs. Errol a toujours apprécié traquer les prédateurs. Il le fait régulièrement autour de Belfast et il s'est amusé sur presque tous les continents. Traquer un prédateur, le suivre pendant un temps, puis lui faire un " boo " quand il ne s'y attends pas, c'est si divertissant. Peut-être y a-t-il des jaguars dans le coin ?

- Oui, je veux bien y aller. La jungle doit être fascinante, non ? Qu'est-ce qu'on y trouve comme faune le plus souvent ?

Oui, la jungle, ça semble être un super endroit. D'accord, il n'est pas vêtu adéquatement pour une expédition, mais des vêtements fichus ce n'est pas bien grave. Il a bien envie de découvrir la jungle, même si pur la première fois, il se contentera du sentier. Il pourra explorer seul ensuite.

© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allons démystifier ce labyrinthe...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allons démystifier ce labyrinthe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sans FAD'H, nous allons perdre cette guerre contre RD en moins de 24 h
» Allons au cinéma ce soir...
» [Résolu] Labyrinthe disparu
» Allons au marché ♪ [PV: S'hira et Anna]
» [nouveau Projet] labyrinthe au mille et une piques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✤ BIENVENUE EN ENFER ✤ :: Catégorie-