AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je vis dans le passé, je fuis le présent et j'appréhende le futur. Emma & Elikan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Je vis dans le passé, je fuis le présent et j'appréhende le futur. Emma & Elikan   Lun 3 Juin - 16:06

Emma & Elikan
« Je vis dans le passé, je fuis le présent et j'appréhende le futur. »

Il était dans un entre deux absolument délicieux. Pas totalement réveillé mais pas endormi non plus. Un pied dans la réalité, un autre dans l'illusion. Les yeux fermés, un fin sourire sur les lèvres il profitait des dernières minutes de sommeil. Il sentait une présence à ses cotés. Une chaleur émanait du corps se tenant prés de lui. Elikan bougea légèrement dans son lit alors qu'une main chaude s'amusait à caresser son torse, la chatouillant et réchauffant sa peau. Les doigts dessinèrent des arabesque en glissant sur ses son ventre. La personne à ses cotés semblait prendre un plaisir évident à imprimer chaque muscles présent sur le corps du vampire et plus particulièrement ses abdominaux. Elikan frissonnait alors que cette même main descendait plus bas encore, il l'arrêta brusquement et ouvrit les yeux pour tomber sur un visage inconnu. Un jeune homme blond aux yeux bleus le regardait en souriant. Un sourire qui se voulait aguicheur mais qui semblait juste... Mignon à cet instant. Le vampire entendit le cœur de l'humain, il sentait son sang affluer dans ses veines et cette main chaude sur sa peau froide le faisait frissonner. Un être humain... Une conquête pour la nuit qu'il avait ramené dans ses appartements. Il ne se souvenait pas, hier soir il était sorti avec ses hommes pour fêter une promotion et de ce fait, il avait beaucoup bu. Les mélanges ne lui réussissaient pas et pourtant la veille il n'y était pas allé de main morte. Résultat il avait ramené un jeune homme, presque un adolescent dans son lit. Un esclave ? Oui sans doute. Mais un serviteur avec beaucoup de liberté apparemment. Le vampire se leva et prit le temps de s'asseoir au bord de son lit, il sentait sa tête tourner. Pourtant le jeune homme ne semblait pas vouloir le laisser en paix, si bien qu'il commençait à lui masser le dos d'un air intéressé. Le recruteur laissa un soupir de bonheur franchir ses lèvres en sentant les doigts habiles délier ses muscles. Une seconde... Deux secondes... Une minute avant que le corps chaud de l'humain ne vienne se coller contre celui glacé du vampire.

Ce dernier au même moment regarda l'heure, il devait bientôt prendre sa garde et il ne pouvait pas se permettre de traîner. Il se leva de son lit, étira son long corps et se retourna vers le jeune homme encore sous les draps. « Lève toi, je n'ai pas le temps de m'occuper de toi et tu dois partir. » Pourquoi lui demander son prénom ? Il ne comptait même pas le revoir de toute façon. L'être humain fit une mine boudeuse avant d'essayer, dans une tentative désespérée, d'attraper la cuisse d'Elikan pour l'emmener vers lui. Ce dernier l'évita et sans même un dernier regard partit pour la salle de bain, nu et dans une beauté éblouissante, propre aux vampires.

Une fois sa douche terminée il prit la direction de son dressing pour enfiler sa tenue. Un coup d’œil vers sa chambre lui apprit que le jeune homme avait enfin déserté les lieux, chose qu'Elikan appréciait plus que tout. Il avait l'habitude d’enchaîner les histoires d'une nuit, humain, vampire ou incube il se moquait du rang de sa conquête. Tant qu'il pouvait assouvir ses désirs d'homme cela lui allait. Il avait une préférence pour la gente masculine contre toute attente, et il n'avait pas de mal à trouver de quoi se divertir toutes les nuits si il le voulait. Mais la nuit dernière était un cas rare, en effet lorsqu'il était de garde le lendemain, comme aujourd'hui, il n’appréciait pas de ramener quelqu'un. Il avait simplement bu, et c'était laissé entraîner par la fête et les vapeurs de sang frais et fort mélangé à l'alcool. Ce n'était pas bien grave et rien ne pouvait entacher sa bonne humeur du jour. Ainsi il s'habilla de sa tenue de recruteur et accessoirement garde quand il n'avait rien à faire, puis il mit son sabre à la ceinture et enfin prêt il partit vers les murailles d'un pas détendu. Il était en avance, si bien qu'il s'arrêta en cuisine prendre un verre de sang frais afin de ne pas avoir soif durant la nuit. C'était une sensation que peu de vampires appréciaient, pourtant Elikan avait, à une époque, testé les limites de la soif. Cela l'avait emmené pratiquement à la folie et ce n'était pas une chose qu'il voulait retenter. Même si pour arriver à ce stade il fallait se priver pendant des semaines entières.

Le recruteur traversa les couloirs afin de sortir du bâtiment, une fois un saut aux cuisines effectué. Il salua quelques gardes et recrues au passage avant de prendre le chemin des murailles. Rapidement il se retrouva au dessus de cet immense mur qui surplombait toutes l'île. De là il pouvait voir les côtes, la plage et si il se retournait, le château et la ville. Une vue magnifique qui l'émerveillait à chaque fois. Au loin des lanternes avaient été allumé pour pousser les bateaux perdus à s'échouer sur la plage d'HeartKiller. Comme pour donner l'impression d'une phare ou d'un signal, ces signaux de fumée permettaient à l'île d'accueillir des esclaves et... d'approvisionner les réserves. En soit l'image pouvait être horrible certes, mais les vampires survivaient comme cela. Et depuis quelques temps les naufrages se multipliaient, c'est pour cela qu'Elikan devait surveiller les côtes cette nuit. Un bateau devait arriver et il allait envoyer une équipe pour repêcher les survivants. Ainsi les yeux fixés sur l'horizon il patrouillait lentement sur la muraille, attendant que quelque chose se passe.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Emmanuelle O. Kennedy
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
À TROP SE DONNER, ON S'ABANDONNE.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 841
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 29/03/2013
✤ AGE : 26
✤ OU TU TE TROUVES ? : Auprès d'Echo-Alice

MessageSujet: Re: Je vis dans le passé, je fuis le présent et j'appréhende le futur. Emma & Elikan   Mar 18 Juin - 0:30