AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Collision entre deux réalités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget R. Sittaford
I'd love to kill you with a kiss
I'd love to kill you with a kiss
Bridget R. Sittaford

✤ LETTRES A LA POSTE : 29
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 05/08/2013

MessageSujet: Collision entre deux réalités   Sam 10 Aoû - 3:29



Collision entre deux réalités
Ft. Aaron I. Lewis


Elle n'avait pas dormi aussi profondément depuis des mois, voir des années. Et ce n'est pas que son sommeil avait été dur, elle s'était même réveillée à quelque reprises, à cause de la douleur de ses blessures, mais elle se trouvait dans un lit, ce qui était nettement plus confortable que le sol ou elle avait dormi ces derniers jours. Et de dormir dans un lit confortable, après avoir passé quelques jours à tenter d'échapper à ceux qui avait survécut au naufrage qu'elle avait elle-même provoqué dans le but de tous les tuer, elle avait rencontré Christopher. Il lui avait raconté des trucs qu'elle n'avait pas trop compris, mais pour trouver un endroit sécuritaire pour dormir, elle aurait suivi n'importe qui, voir n'importe quoi. Elle avait docilement suivi Christopher, sans broncher, tant qu'il la sortait de la jungle. Ça pouvait être un piège, de ses agresseurs, mais elle s'en fichait, une fois qu'elle aurait dormi, elle trouverait bien quelque chose. Et puisqu'ils n'étaient pas mort, ce serait un bon moyen de retenter le coup. Et finalement, s'ils finissaient par la tuer eh bien elle les aurait fait chier une dernière fois. De toute manière, elle ne pensait pas survivre à sa vengeance. Elle était bien prête à crever si elle emportait avec elle plusieurs de ceux qui avaient bousillé sa vie. Malgré tout, elle avait quand même défendu sa vie chèrement lorsque les survivants l'avaient poursuivit. Elle savait qu'elle en avait alors tué un de ses propres mains et qu'elle en avait sérieusement amoché un autre. Celui là, elle était bien contente de savoir qu'il allait vachement souffrir avant de crever.

C'est sur ces merveilleuses pensées qu'elle ouvre les yeux. Sur ces magnifiques pensées, mais aussi parce qu'elle a vachement envie de pipi. Elle ne sait fichtrement pas ou elle peut bien se trouver. Dans une maison, c'est sur, elle a quand même peu de souvenirs de son arrivée. Ça lui reviendra peut-être, elle vient de se réveiller, elle est confuse. Elle retrouve ses vêtements soigneusement pliés sur un chaise près du lit. Ils ont l'air propre. Elle se demande bien qui a pu les laver. Christopher ? Elle s'en fiche un peu, c'est fait et elle doute que ce soit elle. Les dernières heures de marche, à travers la jungle, puis dans la ville... enfin, il lui semble bien avoir vu une ville, mais elle n'est pas trop certaine. Mais attends un peu... si ses vêtements sont sur la chaise... elle porte un t-shirt, qui ne lui appartient pas. Un t-shirt d'homme, visiblement, puisqu'il est somme toute assez long. Un pantalon de pyjama également. Trop grand, mais bon, au moins, il ne tombe pas à chaque pas. Ah, oui, elle se souvient de la douche. Elle est restée elle le sait combien de temps sous l'eau chaude. Elle pense avoir eu un orgasme sous la douche, mais elle n'est pas certaine. Elle a quand même passé trop de jours dans la jungle sans se laver. Elle se souvient avoir demandé un verre d'eau... ou 3, peut-être, à Christopher.

Elle se lève et grogne. Tout ses muscles la font souffrir. Ses cheveux sont emmêlés, ses doigts s'y prennent lorsqu'elle se passe la main dedans. Elle repère rapidement la toilette et soupire d'aise une fois assise dessus. Il fait encore un peu clair, dehors, mais elle sait, parce que le ciel est orangé, que ce n'est pas le matin, mais le soir. Soit elle n'a pas dormi si longtemps, soit elle a dormi tout le jour parce qu'elle est certaine que c'était encore la nuit quand elle est arrivée. L'inconfort du pipi matinal réglé, elle va maintenant s'attaquer à l'autre inconfort qu'elle ressent. La faim. Elle ne se souvient pas vraiment d'avoir visité. Elle se souvient du dos de Christopher. Elle l'a suivi, ça c'est certain. Elle explore donc, reposée, alerte, la demeure ou elle se trouve. Elle n'entend aucun bruit. Ils sont peut-être sorti. Mais elle a faim. Elle n'a pas de difficulté à trouver la cuisine et elle se jette littéralement sur le réfrigérateur. Mais une fois la porte ouverte, elle perd un peu de son enthousiasme. Plutôt vide. Elle esquisse une moue de déception contrariée et elle referme le frigo. Peut-être dans les armoires ? Elle se retourne et fait soudainement face à un homme. Surement celui dont parlait Christopher la veille. Qu'a-t-il dit à son sujet déjà ? En cas de doute, sourire. C'est moins alarmant pour le type qui la trouve en train de fouiller son frigo. Son air stupéfait se meut donc en un rapide sourire tout pleine de dents.

- Salut. T'es Aaron, hein ?

Ce n'est pas de l'impolitesse et encore moins de la grossièreté. Disons que c'est surtout un manque flagrant d'informations au sujet d'Aaron, voir de l'endroit ou elle se trouve. Sans doute, Christopher lui a tout dit, mais elle avait quelques lacunes à assimiler autant d'informations.

© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Bridget R. Sittaford

I feel the winter come his icy sinews
Now in the fire light the case continues
Another winter comes
His icy fingers creep
Into these bones of mine
These memories never sleep