AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 A whisper into the night.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christopher R. Eddison
In the end, all that matters is what you've done.
In the end, all that matters is what you've done.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 146
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 06/09/2013
✤ AGE : 22
✤ OU TU TE TROUVES ? : Chez mon maître.
✤ EMPLOI/LOISIRS : Incube à plein temps !
✤ HUMEUR : Mélancolique...

MessageSujet: A whisper into the night.   Ven 25 Oct - 22:11

Make your own storyline…
Noah ∞ Christopher


L’air frais de ce début de soirée s’infiltrait dans ses poumons sans qu’il ressente le moindre besoin de respirer. Être un incube avait parfois des avantages considérables. En tant que vampire à part entière, il se sentait beaucoup moins vulnérable dans les ruelles labyrinthiques d’Heartkiller. Il se souvenait encore de la crainte plus que justifiée qu’il éprouvait lorsqu’il était humain, quand il devait rejoindre son maître à l’autre bout de la ville alors que la nuit venait d’envahir les rues. Il avait la constante et terrifiante impression d’être épié par des prédateurs qui attendaient qu’il se perde parmi ce dédale d’allées pavées pour pouvoir le vider de son sang…

Mais à présent, cette peur continuelle d’être attaqué et mourir entre les crocs d’un vampire ne l’habitait plus. Etant lui aussi une créature de la nuit, il se sentait plus ou moins égal aux autres. Même s’il n’avait pas le même rang qu’eux du fait de son statut d’incube, il n’en restait pas moins un vampire et peu oseraient donc s’attaquer sciemment à lui. Cela lui permettait de profiter de petites balades nocturnes dans Heartkiller, sans craindre le danger. Certes, certains endroits n’avaient rien de fréquentable et il continuait de les éviter malgré tout mais il se sentait beaucoup plus détendu qu’auparavant.

Fermant les yeux, il apprécia la caresse de la brise sur son visage. Il avait la curieuse impression de faire corps avec la nuit, d’être la nuit. Il entendait les cœurs des humains battre en fond sonore, bruit auquel il s’était habitué. A une vingtaine de mètres de lui, deux vampiresses chuchotaient entre elles, un peu plus loin, un garde sommait un esclave de regagner la maison de son maitre, derrière lui, trois vampires sortaient d’un bar en riant à gorge déployée. Il sentait la vie autour de lui, omniprésente, presque oppressante. Et au-dessus de tout ce monde, la Lune brillait dans un ciel d’encre noire, éclairant difficilement de sa lumière chaste la rue dans la laquelle il se trouvait.

Reprenant sa marche, il s’enfonça un peu plus dans ses pensées, les mains dans les poches. Sortir lui faisait un bien fou, il en avait conscience. Il avait tant de fois été enfermé lorsqu’il était un esclave… Même en tant qu’incube, son ancienne maitresse lui ordonnait souvent de rester à l’intérieur de sa résidence, confiant les lointaines missions à Lucius. Cette liberté, qu’il avait nouvellement acquise avec Aaron, avait un goût particulièrement savoureux. Il s’en délectait, même s’il avait au début eu beaucoup de mal à passer beaucoup de temps dehors. A présent, la perspective d’une balade au clair de Lune, livré à lui-même, le ravissait. Bien sûr, il aurait parfois préféré être accompagné mais Aaron travaillait et il ne pouvait exiger de Bridget qu’elle l’accompagne une bonne partie de la nuit alors qu’elle devait normalement dormir.

Il tourna à droite, errant... Et soudainement, une odeur de sang le percuta, réveillant ses instincts. Sa gorge s’enflamma sous l’assaut de la Soif mais c’était plus que supportable. Il savait se contrôler. Un esclave devait s’être blessé, il était bien trop éloigné des remparts pour imaginer qu’il s’agisse d’un humain libre… Suivant l’odeur, un peu inquiet, il s’enfonça un peu plus dans un coin reculé de la ville. Et au détour d’une ruelle, il tomba sur un étrange tableau : un humain habillé de vêtement très sales et le visage tâché de suie, assis à même de sol, tenait sa jambe en sang en sommant le vampire qui s’approchait de lui de ne pas le mordre.

Réagissant instinctivement, Christopher bondit vers l’avant et atterrit à côté de l’homme, retenant sa respiration pour ne pas être tenté par la flagrance si attirante du liquide vital qui s’écoulait de sa plaie. L’incube lança un regard noir au vampire qui leur faisait face et qui semblait sur le point de vouloir mordre l’humain.

« Si j’étais vous, je ne toucherais pas à cet humain. C’est un esclave et il ne vous appartient pas. » assena-t-il durement.

Il n’avait pas l’habitude de se montrer si antipathique mais il ne pouvait supporter les vampires qui mordaient tout ce qui bougeait. La sécurité des esclaves reposait en très grande partie sur la possessivité de leur maître : les créatures de la nuit ne pouvaient mordre les humains qui ne leur appartenaient pas et c’était la seule garantie qu’avaient ces derniers.

Posant une main rassurante sur l’épaule de l’homme blessé, il dévisagea son interlocuteur avec sérieux, prêt à défendre les intérêts du blessé. Il n’allait certainement pas  laisser l’autre le vider de son sang devant ses yeux… C’était peut-être même lui qui l’avait si salement amoché !

Code by Silver Lungs

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


And the chase begins . . .
"Dear little humans. You know, vampires can't be trusted. Do you know what's hiding behind these crimson lips ? Fangs. And vampires use them to suck the life out of your fragile body..."


Dernière édition par Christopher R. Eddison le Sam 2 Nov - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Sam 26 Oct - 0:07

Vivre comme un vampire lui a demandé de l'adaptation, de s'habituer à des choses qu'il n'aurait jamais cru avoir besoin de s'habituer. Entendre des coeurs battre, mais pas le sien, sentir le soleil lui bruler littéralement la peau l'obligeant a vivre que lorsque celui-ci est couché. Il s'ennuyait des journées passées à la plage a faire du surf. Les journées à réviser ses cours par contre ça ne lui manquait pas trop, même s'il a toujours voulu devenir médecin, soigné les gens alors que maintenant il doit se nourrir de leur sang pour vivre. Il avait décidé de sortir lorsque le soleil avait fini par se coucher, il détestait attendre, être pris à l'intérieur, lui qui pouvait passer ses journées à l'extérieur. Son teint bronzé qui le quittait, sa peau qui devenait de plus en plus blanche au fils des jours alors qu'elle était privé du soleil qui lui offrait une belle teinte bronzée, bref il allait passer le restant de ses journées avec la peau blanche, il finira par s'y habituer comme il va finir par s'habituer au reste. Bref, il était sortit et il marchait vers la ville, marchant tranquillement dans une rue, il entendit un bruit étrange, puis un cri. Il sentit ensuite une odeur de sang. Il ne put s'empêcher d'aller voir ce qui se passait, de jeune vampire, sûrement comme lui, effrayé par les pas qui arriva ne pris pas la peine de voir qui arrivait. S'il l'avait vu il ne se serait sûrement pas sauvé. C'est à ce moment, quand sans qu'il ne le voit arrivé, un homme, un jeune homme plutôt, arriva à côté de l'humain le menaçant s'il tentait de s'en prendre à cet humain, cet esclave.

« Je... je voulais pas l'attaquer, je voulais l'aider. » Il marqua une pause et ajouta : « Vraiment, je voulais juste l'aider... je ferrais mieux de partir avant de perdre le contrôle... » Il sentait ses crocs pousser, sortir, mais il ne le voulait pas, il se recula, tenta de se boucher le nez, il ne voulait plus sentir l'odeur du sang. Il secoua la tête un instant, comme pour reprendre le contrôle et il s'approcha et il dit : « Si je perds le contrôle.. arrête moi. » Il déchira son chandail afin de faire un bandage à l'humain, afin de l'aider et arrêter le saignement. « Il faut maintenir la pression pour arrêter le saignement.. ce que j'ai appris dans mes cours de médecine ne me seront pas totalement inutile. » Il avait fait des études en médecin, enfin il avait commencé avant de se retrouver sur cet île. Il utilisa donc ce qu'il avait appris pour les coupures et il arriva sa stopper la saignement sans perdre le contrôle. S'il avait encore un coeur, il battrait sûrement à une vitesse incroyable en ce moment ou il respirait très rapidement, il avait peur de perdre le contrôle. Il n'était pas un vampire depuis très longtemps. Il n'arrivait pas à croire qu'il avait réussi. Il aida l'humain à se relever avec l'aide du vampire qui était là lui aussi. Ça lui faisait du bien de voir des vampires qu'il aidait les humains. L'humain arrivait à marcher, Noah par contre ne les suivit pas, il resta dans la ruelle et les regarda s'éloigner. Il s'appuya contre le mur, ça lui avait demander tellement d'effort de ne pas boire le sang de cette humaine. Il appuya son dos contre le mur et se laissa glisser afin de s'asseoir. Il respirait lentement, même s'il n'avait pas vraiment besoin de respirer, mais ça lui faisait du bien, sa l'aidait à se calmer. L'odeur du sang était présente encore, le sang de l'humain avait couler sur le sol de la ruelle, ça ne l'aidait pas vraiment. Mais il n'avait pas le force de se lever et partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher R. Eddison
In the end, all that matters is what you've done.
In the end, all that matters is what you've done.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 146
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 06/09/2013
✤ AGE : 22
✤ OU TU TE TROUVES ? : Chez mon maître.
✤ EMPLOI/LOISIRS : Incube à plein temps !
✤ HUMEUR : Mélancolique...

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Sam 26 Oct - 7:18

Make your own storyline…
Noah ∞ Christopher


« Je... je voulais pas l'attaquer, je voulais l'aider… Vraiment, je voulais juste l'aider... je ferrais mieux de partir avant de perdre le contrôle... »

Il haussa un sourcil interloqué, très surpris. Ça, c’était bien une première ! C’était surement le premier vampire qu’il voyait avouer qu’il désirait aider un humain. Mais lorsqu’il le vit reculer, l’air incertain et perdu, se bouchant le nez, Christopher comprit qu’il devait être un tout jeune vampire. Les débuts étaient très dur –il s’en souvenait encore. L’odeur du sang, si envoutante, qui rendait incontrôlable, les bruit presque assourdissant des battements de cœur… S’habituer à tout cela prenait du temps et si l’on n’était pas accompagné par son créateur, cela se finissait généralement très mal. Et ce jeune vampire était tout seul…

Néanmoins, Christopher se radoucit légèrement.

« Si je perds le contrôle.. arrête moi. »

Il hocha la tête. Il parviendrait surement à le maitriser assez longtemps pour que l’humain puisse s’enfuir, s’il dérapait. Il tourna vers l’esclave avec un sourire rassurant, celui-ci ne sachant visiblement pas quoi penser de la situation.

« Nous n’allons pas te faire de mal, nous allons juste t’aider d’accord ? »

Le jeune homme aquiesça difficilement, l’expression de son visage traduisant un mélange de méfiance et de douleur. Christopher ne put lui en vouloir de se méfier des vampires et donc d’eux, mais ce qui comptait, c’était qu’ils puissent tous les deux le remettre sur pied. Avec précaution, il saisit la jambe en sang et l’étendit, laissant l’autre créature de la nuit nouer son chandail autour. Le geste était sûr, digne d’un médecin à vrai dire. Il serra juste assez pour stopper l’hémorragie, expliquant qu’il avait fait des études de médecine. En l’aidant à maintenir la pression sur la blessure tout en en veillant à ne pas briser la jambe de l’humain, il lui sourit. L’autre vampire faisait preuve d’un contrôle hors pair, c’était très rare pour un jeune vampire, mais c’était également la manifestation de cette humanité perdue.
L’incube lança un regard rassurant au blessé, usant légèrement de son charme pour l’amadouer et le mettre en confiance. Il finit par le faire parler un peu en lui posant toutes sortes de questions pour le garder éveillé et l’empêcher de s’évanouir, car il l’avait vu tourner un peu de l’œil en contemplant sa plaie. Comme hypnotisé, l’humain répondait sans la moindre hésitation, visiblement charmé par son sourire doux et son regard qui ne quittait pas le sien.

Le saignement finit par s’arrêter. Il rompit le contact visuel, laissant le temps au jeune homme de reprendre contact avec la réalité. Puis les deux vampires aidèrent ce-dernier à se relever. L’humain lui avait révélé qu’il habitait à quelques mètres d’ici et il lui conseilla vivement de se dépêcher de rentrer avant que tous les vampires de la ville ne soit sorti. Il le regarda partir, claudiquant, tenté de l’accompagner, mais son congénère avait l’air d’avoir besoin de lui et il était curieux de le connaître.

Il se tourna donc vers lui et le vit assis contre le mur, la respiration lente, comme essayant de se soustraire à l’odeur du sang.

« Si l’odeur t’indispose, tu peux arrêter de respirer, c’est un bon moyen de contrôler la Soif. Ça fait longtemps que tu n’as pas bu de sang ? »

Il préféra rester debout et offrit finalement un sourire à l’autre, même s’il restait sur ses gardes. Les vampires étaient pas nature imprévisibles après tout…

« Tu as été transformé récemment n’est-ce pas ? s’assura-t-il. Tu as fait preuve d’un contrôle remarquable. Il saignait vraiment beaucoup… »

Il finit par soupirer légèrement, faisant abstraction de l’odeur du sang qui saturait l’air, et il tendit la main à son interlocuteur, lui laissant le choix entre la saisir ou non.

« Je pense que tu te sentiras mieux si on s’éloigne. C’est fatiguant de constamment se contrôler, surtout pour un jeune vampire. Au fait, je m’appelle Christopher. A qui ai-je l’honneur ? »

L’autre vampire lui inspirait confiance. Il avait l’air si fragile, presque perdu, soumis au monde de la nuit… Il pouvait bien l’aider un peu. Il avait été comme ça, lui aussi, quelques années auparavant et il savait que saisir une main tendue pouvait parfois s’avérer être très bénéfique.

Code by Silver Lungs


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


And the chase begins . . .
"Dear little humans. You know, vampires can't be trusted. Do you know what's hiding behind these crimson lips ? Fangs. And vampires use them to suck the life out of your fragile body..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Sam 26 Oct - 11:47

Le jeune vampire avait fait son possible pour aider l'humain sans perdre le contrôle, c'était pas évident, il était tellement habitué de respirer que ne pas respirer était contre nature pour lui. Bien que plus rien n'était vraiment naturel chez lui, sauf sa façon de pensé. L'important c'était qu'il avait réussi à aider l'humain et à le remettre sur pied, ça lui avait demander beaucoup d'effort. Il ne pensait pas être capable, mais le fait que l'autre vampire soit là et veille à ce que tout se passe bien l'aidait beaucoup. Il n'aurait sûrement jamais réussit sinon, s'il avait été seul, il aurait sûrement perdu le contrôle. Une fois l'humain parti en boitant. Le vampire qu'il ne connaissait pas encore revena vers lui et lui conseilla de ne plus respirer, bonne idée. Il hocha la tête et stoppa sa respiration, l'odeur du sang se fit beaucoup moins présente, dérangeante. « Hier.. c'est hier la dernière fois que j'ai bu du sang. » Le jeune vampire avait beaucoup de mal à boire du sang, ça le dégoutait, mais il n'avait pas le choix non plus pour survivre de boire du sang. Il releva la tête vers le vampire qui était devant lui. Il était un peu plus vieux que lui physiquement, mais en âge réel il devait être bien plus vieux que lui. Le vampire lui demandait quand il avait été transformer et lui dit qu'il avait fait preuve d'un sang froid hors du commun, enfin d'un contrôle hors du commun. « Ça fait une semaine environ... j'ai toujours voulu devenir médecin, c'est plus naturel pour moi de réagir ainsi que de lui boire son sang.. mais si tu n'avais pas été là je sais pas si j'aurais réussi a avoir le même contrôle.. »

Alors qu'il le regardait, le vampire lui tendit la main, lui disant qu'il serait mieux de s'éloigner. Ce vampire s'appelait donc Christopher, il décida de saisir la main qu'il lui tendit et de se relever. « Oui bonne idée.. » Il se releva avec l'aide de Christopher et il se présenta à son toujours. « Enchanté Christopher, moi c'est Noah. » Il avança avec le vampire afin de s'éloigner du sang, de la flaque de sang qu'il y avait sur le sol. Le jeune vampire curieux lui demanda : « Toi tu as été transformé quand ? » Comme il avait remarquer que celui-ci semblait mettre facilement l'humain en confiance : « Comment tu as fait pour le mettre aussi facilement en confiance? Il semblait te faire confiance facilement.. » Il ne connaissait pas les incube, il ne connaissait pas grand chose encore sur cette île, il savait les choses à propos des vampires, on l'avait conseillé sur certaines choses, dont ce qui était dangereux pour lui. Mais on lui avait encore jamais parler des incubes, il allait vite savoir ce que c'était. Il ne savait pas qu'il y avait différent type de créature sur l'île, il pensait qu'il n'y avait que des humains et des vampires. Il le regarda un moment et lui adressa un petit sourire et il avança avec celui-ci. Il semblait gentil, avec ce qu'il l'avait vu faire, il se doutait bien qu'il pouvait lui faire confiance, enfin il espérait qu'il ne se trompait pas en lui faisant confiance, il ne serait jamais de taille à se défendre contre lui, mais il avait cette impression au fond de lui qu'il pouvait lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher R. Eddison
In the end, all that matters is what you've done.
In the end, all that matters is what you've done.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 146
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 06/09/2013
✤ AGE : 22
✤ OU TU TE TROUVES ? : Chez mon maître.
✤ EMPLOI/LOISIRS : Incube à plein temps !
✤ HUMEUR : Mélancolique...

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Sam 26 Oct - 13:25

Make your own storyline…
Noah ∞ Christopher

Il sourit légèrement en voyant le jeune vampire stopper sa respiration et se détendre légèrement par la suite. Il savait que lorsqu’il avait été transformé, on lui avait de nombreuses fois conseillé d’agir ainsi pour se soustraire à l’odeur parfois trop envoutante du sang et des humains. C’était un peu contre nature, car respirer était comme un réflexe pour chaque être vivant, il accomplissait le geste de manière très naturelle et instinctive, alors qu’arrêter de respirer était généralement une action voulue. Alors se rendre compte qu’on n’avait plus le besoin vital de respirer… C’était à la fois étrange et effrayant. Mais avec le temps, cela devenait de plus en plus naturel.

Il hocha la tête à l’écoute de sa réponse. Hier… Les nouveau-nés avaient besoin de se nourrir bien plus souvent que leurs aînés mais s’il s’était nourri hier, c’était correct, du moins Christopher le pensait-il. Ce jeune vampire avait l’air d’avoir du mal à s’adapter à sa nouvelle vie de créature de la vie et les paroles qui suivirent le confortèrent dans cette constatation.

« J’ai également fait des études de médecine, je comprends ce que tu vis… murmura-t-il finalement, un peu nostalgique. En tant qu’humains, on ne pensait qu’à sauver des vies et à présent, on est obligés de les prendre ou du moins, les mettre en danger, d’une certaine manière… Ne t’inquiète pas, le contrôle viendra avec l’expérience, c’est toujours très difficile au début mais tu te débrouilles bien, vraiment. » le rassura-t-il finalement.

L’autre créature de la vie saisit la main qu’il lui tendit et il sut enfin son nom alors qu’il le relevait. Noah. Ils s’éloignèrent un peu et Christopher se détendit peu à peu. Il se contrôlait mais il ne pouvait jamais vraiment agir avec naturel lorsqu’il y avait du sang à proximité. Ils s’enfoncèrent dans les ruelles faiblement éclairées par la Lune, errant.

Les paroles du jeune vampire le firent à nouveau sourire. Il était si franc, si naturel dans sa façon d’être… Il semblait être quelqu’un de très sociable. S’ils s’étaient rencontrés étant humains, aucun doute qu’ils se seraient tout de suite trouvé de nombreux points communs, tel que leur rêve de devenir médecin.

« J’ai été transformé il y a huit ans. » lui répondit-il sans détours.

La sincère curiosité de Noah avait quelque chose de rafraichissant. L’incube avait l’impression de lui faire confiance un peu trop facilement mais il ne pouvait pas se montrer froid et distant avec cette jeune créature qui était si semblable à celui qu’il avait été huit années auparavant. Noah ne semblait pas connaitre le fonctionnement de la ville et la nature des créatures sur lesquelles il pouvait tomber… Il se demanda un instant où était son créateur, ce n’était guère prudent pour un novice tel que lui de se promener si librement dans les rues d’Heartkiller…

« Je suis un incube, lui expliqua-t-il finalement. Je suis un vampire mais contrairement à toi, j’obéis aux ordres d’un maître vampire. Les incubes sont des vampires un peu plus beaux que les autres, dont les charmes servent à attirer les humains, afin qu’ils les ramènent à leur maitre. C’est pour cette raison que l’homme que nous avons aidé semblait en confiance, je l’ai quelque peu… envouté si on peut dire, sourit-il avec amusement. Enfin, je ne suis pas le meilleur représentant de ma race, je ne suis pas très doué pour ce travail, heureusement que mon maître n’est pas exigeant... » finit-il dans un murmure pensif.

Effectivement, depuis qu’il appartenait à Aaron, il ne lui avait ramené aucun humain. Clairement, il n’avait pas envie de condamner d’autres personnes à la vie d’esclavage qu’il avait vécu mais l’Irlandais était différent. C’était un bon maître. Quelqu’un de juste et généreux… D’ailleurs, il n’avait pas longtemps hésité à lui confier Bridget.

« Mais tu aurais pu aussi le mettre en confiance, ajouta-t-il en regardant un peu plus franchement son interlocuteur. Tous les vampires sont capables d’hypnotiser les humains. Il suffit d’un peu de pratique et d’un contact visuel… Je ne cautionne pas cette pratique mais cela aurait pu s’avérer pratique si notre blessé avait voulu s’enfuir en courant. D’ailleurs, où est ton créateur ? Généralement, les jeunes vampires ne sont pas séparés longtemps de leur créateur, ça peut être dangereux ici, pour toi… »

Code by Silver Lungs


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


And the chase begins . . .
"Dear little humans. You know, vampires can't be trusted. Do you know what's hiding behind these crimson lips ? Fangs. And vampires use them to suck the life out of your fragile body..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Sam 26 Oct - 19:52

Alors Christopher aussi avait fait des études de médecine, ils avaient donc un point commun, Chris semblait gentil et Noah aurait sûrement voulu l'avoir parmi ses amis, il ne semblait pas très différent, l'autre vampire n'avait pas chercher à tuer l'humain et l'avait même aider. C'est pourquoi Noah semblait arriver à lui faire confiance facilement, du moins, il ne se méfiait pas vraiment de lui. Et il ne s'en sortirait sûrement jamais en vie si jamais il se mettait à se méfier de tout le monde, il serait toujours en train de regarder derrière lui afin de voir s'il était suivit, bref, valait mieux se faire quelques amis et ça lui permettrait aussi aimer un peu plus sa nouvelle vie. Entouré de personne on se sent toujours mieux que seul. Bref, il était soulagé d'entendre que le contrôle viendrait avec le temps, mais pour un nouveau-né il se débrouillait pas trop mal niveau contrôle. « Ça t'a pris longtemps avant de te maitriser complètement ? » Il était curieux, ça lui ferait une petite idée du nombre de temps qu'il pourrait mettre avant de se contrôler parfaitement. Car, il était sur que s'il avait été seul il aurait vidé de son sang cet humain, il avait été soulagé par sa présence. Le jeune homme le regarda un moment, puis il continua d'avancer avec lui.

Ça faisait donc huit ans qu'il était transformé, ça faisait pas trop longtemps, certains vampires qu'il avait pu croiser l'était depuis bien plus longtemps. Mais bon, ça doit faire étrange de ne plus vieillir. « Ça te plait de ne plus vieillir? De rester toujours comme le jour où tu as été transformé ? » Il était curieux, peut-être que ça l'aiderait à accepter sa situation, à force d'entendre l'avis des autres, comment c'est super d'être un vampire, il finira peut-être par le croire. Bref, le jeune Noah l'écouta lui expliquer ce qu'il était, un incube, Noah allait lui demander ce que c'était, mais celui-ci lui expliqua. Alors le jeune homme l'écoutait, il eu un petit sourire en l'entendant dire "un peu plus beaux", mais il devait obéir à un maitre, un autre vampire. Ça devait être plate de devoir obéir à quelqu'un, il était comme un esclave alors? Ou c'était peut-être plus une relation de patron/employé comme dans tout les villes du monde. « C'est comment d'avoir un maitre? C'est qui ton maitre? » Bon, il y avait peu de chance que Noah le connaisse, mais au moins ça lui permettait d'apprendre à connaitre un peu les habitants de cette ile. Le jeune homme était loin de se douter que c'était Aaron, Aaron, il l'a rencontrer une fois après une mauvaise rencontre avec des vampires alors qu'il voulait aider un humain. Bref, il regarda un moment le jeune homme et lui demanda : « Je crois pas que je serais capable de faire ton travail, ramener des humains pour qu'il se fasse vider de leur sang... je serais pas capable! » Non, il ne serait vraiment pas capable. Il devrait être forcer pour faire ça, même là il n'en serait sûrement pas capable.

Celui-ci lui demanda comment il avait fait pour gagner aussi facilement la confiance de l'humain, il ne savait pas qu'il pouvait hypnotiser les humains, il écouta comment celui-ci disait qu'il pouvait le faire. Noah le ferait sûrement jamais, sauf s'il n'avait pas le choix. « Je pense pas que je voudrais faire ça hypnotiser quelqu'un, mais peut-être que si c'est pour son bien, pour le calmer comme tu dis que je pourrais essayer.. mais je sais pas si je serais capable. » Il lui demanda où était son créateur, que ça pouvait être dangereux pour lui. « Il est dans la garde... et j'avais pas trop envie de rester enfermé... Les autres vampires qui peuvent être dangereux? » Il l'écouta, il ne pensait pas qu'en tant que vampire il avait quelque chose à craindre, il pensait que c'était les humains qui pouvait courir un risque sur cette île. Il avait beaucoup de chose à apprendre sur cette ile encore. Il enfonça ses mains dans ses poches et regarde droit devant lui, ne plus sentir le sang lui faisait en grand bien. « Tu as déjà tuer un humain? » Il était un peu trop curieux parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher R. Eddison
In the end, all that matters is what you've done.
In the end, all that matters is what you've done.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 146
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 06/09/2013
✤ AGE : 22
✤ OU TU TE TROUVES ? : Chez mon maître.
✤ EMPLOI/LOISIRS : Incube à plein temps !
✤ HUMEUR : Mélancolique...

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Lun 28 Oct - 11:29

Make your own storyline…
Noah ∞ Christopher

« Ça t'a pris longtemps avant de te maitriser complètement ? »

Christopher eut un instant de réflexion, avant de répondre lentement, réfléchissant à la réponse la plus correcte à donner au jeune vampire. Il voulait le rassurer mais il ne pouvait cacher la difficulté de la tâche alors il choisit d’être honnête et sincère.

« Oui, enfin, cela parait toujours très long… Le contrôle sur la Soif est en quelque sortes un combat perpétuel, il y a toujours un risque. Mais avec l’aide de ton créateur ou même d’autres vampires expérimentés, c’est plus rapide. »

Bon, ce n’était peut-être pas la réponse que le plus jeune attendait mais en réalité, l’incube avait du mal à se souvenir précisément de cette période de sa vie d’immortel et il n’aurait su dire à quel moment exactement il s’était senti capable de sortir seul sans craindre de se jeter à la gorge d’un humain. Quand il avait été transformé par sa dernière maitresse, elle l’avait initié pendant deux semaines à sa nouvelle vie avant de le confier à Lucius, qui s’était ensuite occupé de lui comme on s’occupe d’un enfant pour l’empêcher de faire des bêtises. Il l’avait rassuré, calmé mais avait aussi été capable de l’arrêter avant qu’il ne commette l’irréparable.
Mais il devait cesser de penser à Lucius, cela allait le rendre d’humeur mélancolique et il n’aimait pas cela…

« Ça te plait de ne plus vieillir? De rester toujours comme le jour où tu as été transformé ?
-Je ne dirais pas que cela me plait même si rester jeune a ses avantages, sourit-il avec amusement. Je n’y ai jamais vraiment pensé en fait… Je pense qu’on s’y fait avec le temps. Est-ce que cela te gênerait de rester ainsi toute ta vie ? Je pense que le Soleil me manque bien plus que le perspective de vieillir… »

L’immortalité était un cadeau, mais un cadeau empoisonné. Elle offrait de nombreuses perspectives, une vie de voyages, d’aventure, de liberté, de rencontres extraordinaires… mais elle plongeait également les vampires dans les ténèbres. Et lorsqu’on avait connu la douce chaleur du soleil, c’était difficile de se complaire dans le monde de la nuit uniquement. De plus, lorsque notre vie est éternelle, le passé avait le temps de nous rattraper. Les regrets, la culpabilité, les souvenirs…

La question qui suivit son explication quant à sa nature lui fit perdre son sourire. Bien sûr, Noah ne demandait pas ce qu’était d’avoir un maître vampire lorsque l’on était humain mais… Cela ne revenait-il pas au même, en quelques sortes ?

« Je pense que tous les incubes et succubes ont une opinion différente… commença-t-il, mal à l'aise. Cela dépend du maître et de la personne assujettie. Si les caractères s’accordent, d’une manière ou d’une autre, ça peut être bien, sinon… Eh bien sinon, les incubes sont vendus, tout comme les esclaves, laissa-t-il échapper avec amertume. Mais j’ai de la chance, mon maître actuel est très conciliant, sourit-il finalement, un peu crispé. Il se nomme Aaron Lewis, tu en as peut-être déjà entendu parler, il est le copropriétaire du Killer Burger. »

Penser à son maître ramenait la douceur sur son visage, auparavant marqué par l’amertume. Ils continuèrent de marcher côté à côté, déambulant dans les rues peu fréquentées. La remarque du jeune vampire sur son « travail » d’incube le fit rire légèrement. Il était si naïvement curieux !

« Je te rassure, je ne suis pas du tout doué pour charmer les humains et encore moins pour les convaincre de me suivre ! Mais  les incubes ne ramènent pas des humains à leur maître afin qu’il s’en nourrisse, mais pour en faire des esclaves. Cela peut paraître très révoltant, mais c'est ainsi que fonctionne Heartkiller et le monde vampirique en général. »

Bon, cela n’avait rien de très réjouissant en réalité. Mais une relation particulière, mêlée de respect et de peur, unissait généralement incubes et vampires. Ils faisaient pourtant parti de la même race… Mais ils n’étaient pas sur le même pied d’égalité. Christopher connaissait des incubes particulièrement doués dans leur « travail », qui n’éprouvaient pas de remords à ramener des humains à leur maître. Lui-même n’approuvait pas cette pratique mais il y avait toujours cette peur, au fond de lui, que s’il n’accomplissait pas son travail, il se retrouverait seul à nouveau… Enfin, à présent qu’il appartenait à Aaron, il était plus serein. Le vampire lui avait dit qu’il ne le laisserait pas et il le croyait. Il l’espérait.

« L’hypnose est à la portée de tous les vampires mais je comprends que tu n’approuves pas la pratique. Ton créateur te l’apprendra peut-être un jour. Je ne veux pas te faire peur en te disant que les rues d’Heartkiller sont dangereuses, ajouta-t-il avec un air plus rassurant, mais si tu tombes sur un esclave devenu la proie d’un vampire et que tu veux l’aider, cela risque de ne pas plaire et de t’attirer des ennuis. Après, les autres vampires ne sont pas particulièrement dangereux si tu ne les provoques pas. Mais ils peuvent parfois se montrer un peu brusques ou pas très compréhensifs envers les jeunes vampires comme toi. Et en te promenant tout seul, tu t’exposes au danger de perdre le contrôle, même si tu as l’air de bien te débrouiller. Mais je comprends que tu veuilles sortir, c’est normal. »

L’odeur de sang avait disparu. L’air frais de la nuit s’engouffrait dans ses poumons alors qu’il finissait par s’asseoir sur un banc, invitant Noah à faire de même. La rue dans laquelle ils se trouvaient n’était pas particulièrement fréquentée. Un calme apaisant y régnait. Il se sentait étrangement léger ce soir. Etait-ce pour cette raison qu’il parlait si librement avec le jeune vampire, assis à ses côtés ? Ou bien commençait-il à faire de nouveau confiance, à s’ouvrir un peu aux autres ? Il songea furtivement que si Aaron était là, il aurait certainement constaté ses progrès avec lui. Décidément, son maître peuplait constamment ses pensées dernièrement… Mais avec tout ce qu’il s’était passé, cela lui apparaissait presque légitime.

La question de Noah le figea de surprise. Il la trouvait indiscrète, d’une certaine manière, mais la jeune créature semblait si innocente, presque fragile… Il ne représentait aucun danger potentiel. Et Christopher se reconnaissait tellement en Noah, d’une certaine façon…

« Non, et heureusement d’ailleurs, je ne pense pas que je l’aurais supporté… songea-t-il, l'air sombre. On a su m’arrêter avant. La soif peut rendre incontrôlable mais les actes restent et après, il n’y a plus que les regrets et la culpabilité… Mais je pense que tu es bien entouré, tout comme je l’étais moi-aussi, alors ton créateur t’arrêtera avant que tu ne tues. »

Il voulait se montrer un peu rassurant. Mais il était aussi curieux de savoir comment l’autre était parvenu jusqu’à l’île. S’il ne connaissait pas l’existence des incubes, il y était donc parvenu par un autre moyen… Mais il n’osa pas poser la question, il la trouvait un peu trop indiscrète et familière.
Il choisit finalement de repartir sur un sujet plus léger.

« Maintenant que tu es un vampire, est-ce que tu as un peu réfléchi à ce que tu voudrais faire ? Malheureusement pour nous, je ne pense pas que devenir médecin soit à nouveau possible mais peut-être que tu as… des idées ? »

Il se sentait soudainement un peu gêné. Trop timide…

Code by Silver Lungs

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


And the chase begins . . .
"Dear little humans. You know, vampires can't be trusted. Do you know what's hiding behind these crimson lips ? Fangs. And vampires use them to suck the life out of your fragile body..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Mer 30 Oct - 0:28

« Ok.. merci des infos, j’espère que ça me prendra pas trop de temps ! »

« Je crois que ça me dérangerais pas de rester comme ça tout le temps… seulement on va me prendre pour un gamin toute ma vie… mais je crois que c’est surtout le soleil comme toi qui me dérangerait de ne plus voir. Je suis tellement habitué de passer mes journées à l’extérieur, à faire du surf, profiter du soleil, la plage, ça me manque déjà, j’ai pas hâte de voir ce que ça va donner dans quelques années ! » Il regardait l’horizon alors qu’il marchait, pensif, il se demandait ce que ses amis pouvaient penser, ceux qui n’était pas avec lui sur le bateau. Il le pensait encore en vie? Ou il le pensait mort ? Il ne le saura jamais, il ne pourra jamais les revoir.

« Je le supporterais pas... être vendu… enfin je vais arrête d’en parler… » Il sentait que ça ne plaisait pas trop à celui-ci qu’on parle du faire d’être vendu, de son statut, alors il préférait passer à un autre sujet.

« En fait je l’ai déjà rencontré, il n’a aidé après que j’ai eu des problèmes avec des vampires… » Aaron il le connaissait, il l’avait rencontré une fois, celui-ci lui avait recoud le bras alors qu’il avait eu des problèmes avec des vampires. Il ne voulait pas développer pour lui dire qu’il avait eu des problèmes en aidant un humain, il lui dirait que c’était une raison de plus de rester avec son créateur. « Ah ok, mais quand même, je serais pas capable de ramener quelqu’un pour qu’il devienne un esclave. Tu as déjà du le faire ? »

« Oui peut-être qu’il m’apprendra, je pourrais lui demander… ça pourrait être pratique comme tu dis si jamais j’ai besoin de calmer un humain pour l’aider. » Il pensait à la situation avec l’humain qu’il venait de vivre, pouvoir l’hypnotiser pour pouvoir le calmer pourrait être utile. Enfin bref, il ne savait d’un côté pas s’il voulait vraiment être capable de contrôler une autre personne.

« Je peux juste pas m’empêcher de vouloir aider les humains, j’en était un il y a quelques jours, je me vois mal rien faire, après tout si j’étais à leur place j’aimerais qu’un vampire m’aide. Enfin… je ferais attention, mais bon c’est pas comme si j’allais manquer à quelqu’un non plus. J’essaye de me tenir loin des humains, je ne veux pas perdre le contrôle. » C’était sortit tout seul, mais il le pensait, il n’avait personne dans sa vie, enfin si, il y avait Elikan, mais il ne savait même pas si celui-ci l’aimait, l’appréciait, bon il disait que oui, mais peut-être qu’il ne le pensait pas vraiment. Après tout, pourquoi il s’intéresserait à lui, il n’a rien de spécial et il est encore moins très « puissant » comme vampire, il est encore un nouveau-né.

« Je suis tellement habitué de passer mes journées dehors, au soleil, alors être obligé de vivre la nuit c’est déjà dur, mais en plus devoir rester enfermé, c’est l’horreur. » Il le regarda un moment, lui adressa un petit sourire alors qu’il était pensif. Il pensait à ces journées qu’il avait pu passer sur la plage avec ses amis, amis qu’il ne verrait plus et certains étaient morts dans le naufrage, pire encore peut-être que certains s’en était sortit en vie et se retrouvait en train de se faire vider de leur sang par des vampires.

« Oui il m’a promis de m’arrêter si je perdais le contrôle, qu’il ne me laisserait jamais tuer quelqu’un. Je ne pourrais pas le supporter si je tuais… » Il le regarda droit dans les yeux, il se sentait à l’aise de parler avec lui, il s’installa sur le banc avec lui. Il avait l’impression de s’être fait un ami et il espérait que ce sentiment était partagé. « Si l’idée d’être un vampire me plait pas beaucoup.. au moins je fais de belle rencontre ici… » Il lui fit un petit sourire, c’était pour lui faire comprendre qu’il appréciait sa compagnie et qu’il avait l’impression qu’il pouvait lui faire confiance. Les apparences sont tellement trompeuses ici, qu’il espérait qu’il ne faisait pas erreur en lui accordant sa confiance. Mais il avait le sentiment au fond de lui qu’il ne faisait pas erreur.

Ce qu’il voulait faire plus tard? Il n’y avait pas encore vraiment pensé.. « Je sais pas trop… oui c’est sûr que médecin c’est plus vraiment possible. Non j’ai pas vraiment d’idées… » C’était pas évident de faire un choix, savoir ce qu’il allait faire, il allait sûrement en parler avec Elikan c’est pourquoi il ajouta : « Je vais sûrement voir avec mon créateur, il aura peut-être des suggestions pour moi. » Il comptait beaucoup sur Elikan et celui-ci lui avait dit qu’il serait toujours là pour lui et il l’espérait, Elikan représentait beaucoup de chose à ses yeux, il était important, il lui avait sauvé la vie et il était toujours gentil avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher R. Eddison
In the end, all that matters is what you've done.
In the end, all that matters is what you've done.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 146
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 06/09/2013
✤ AGE : 22
✤ OU TU TE TROUVES ? : Chez mon maître.
✤ EMPLOI/LOISIRS : Incube à plein temps !
✤ HUMEUR : Mélancolique...

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Sam 2 Nov - 23:20

Make your own storyline…
Noah ∞ Christopher

La Remarque du jeune vampire l’amusa. Effectivement, rester éternellement jeune pouvait avoir de nombreux avantages. Pas de rides, de risques de maladies, de dégénérescences liées à la vieillesse… Mais en contrepartie, si l’on était transformé à un assez jeune âge, comme semblait l’être Noah, on restait « un gamin toute sa vie », comme il le disait.
Comme quoi être éternel pouvait également présenter quelques inconvénients…

« Ne t’inquiète pas pour l’âge auquel tu parais. Les vampires ont l’habitude de ne pas accorder l’apparence et l’âge, et c’est bien pratique. Par contre, c’est vrai que si tu rencontres des humains, ils ne feront pas le rapprochement… Pour le Soleil, c’est triste, mais on finit par s’y habituer. De toute façon, nous n’avons guère le choix je pense, songea-t-il avec une pointe de nostalgie. C’est soit vivre la nuit, soit mourir sous les rayons du Soleil. Au début, ce sera sur et ça te manquera vraiment, surtout si tu passais vraiment beaucoup de temps dehors, comme tu dis. Mais avec le temps, tu apprendras à découvrir la vie nocturne d’une autre manière et à t’y complaire, même si au fond, le Soleil te manquera toujours… »

Il soupira légèrement. Entrer dans le monde de la nuit était une expérience marquante. C’était un monde qu’en tant qu’humain, il redoutait et craignait presque naturellement. Le noir n’avait rien de rassurant… Mais en tant que vampire, cela avait un tout autre attrait, un aspect complètement différent. La Lune paraissait presque lumineuse, rayonnante, dans le ciel d’encre noire. Elle devenait une sorte de Soleil de substitution, même si ses rayons ne procuraient pas de chaleur.
Quant au monde des ténèbres… Y pénétrer n’était pas sans conséquences, mais étant vampires, ils n’avaient guère le choix. C’était à la fois fascinant mais aussi terrifiant. Un constant danger semblait planer dans l’air, à peine perceptible, mais malgré tout omniprésent. La nuit donnait un autre aspect aux choses, leur conférait une autre valeur. Il fallait réapprendre à les connaitre sous cet nouvel angle.

Il accueillit la réaction du jeune homme concernant la servitude avec reconnaissance. Ce n’était vraiment pas un sujet dont il aimait parler. Il y a associait bien trop de mauvais souvenirs. C’était devenu, pour lui, une sorte de tabou. Il n’osait déjà pas en parler avec Lucius à l’époque, alors qu’ils avaient été extrêmement proches, alors avec un inconnu… Cela ne risquait pas d’arriver.

Il fut surpris d’apprendre que Noah connaissait Aaron. Mais à l’écoute des circonstances de leurs rencontres, il ne fut guère étonné que son maître ait aidé le jeune vampire. Il pouvait vraiment faire preuve d’une très grande générosité…

« Vous vous êtes rencontrés tout récemment donc ? Il faut que tu te montres prudent avec les autres vampires, on ne sait jamais vraiment ce qui leur passe par la tête, malheureusement… soupira-t-il de dépit. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? »

Il était un peu curieux de savoir qu’est-ce qui avait pu motiver l’intervention de son maître. Et cela lui permettait également d’avoir un peu de ses nouvelles… Le vampire l’évitait tellement qu’il avait même parfois du mal à l’entrapercevoir un bref instant par nuit. Il déplorait cette situation mais il continuait de chercher une solution, vainement. La seule solution qu’il avait trouvée… Il ne pouvait simplement pas l’envisager.

Noah enchaina, se montrant toujours si naïvement curieux.

« Je n’ai jamais ramené d’humains, je suis pas vraiment doué pour cela… » grimaça-t-il.

D’ailleurs, il devait vraiment remédier à ce problème. S’améliorer en matière de séduction, il y réfléchissait depuis un petit bout de temps… Il avait toujours un peu peur qu’Aaron lui réclame un humain et qu’il ne sache comment s’y prendre. Il ne voulait pas faillir à sa mission.

Il hocha la tête à l’écoute des remarques du jeune vampire qui suivirent, relevant un regard assez surpris vers lui lorsqu’il mentionna qu’il ne manquerait à personne.

« Je comprends ce que tu ressens. Mais ici, les vampires qui aident les humains sont très mal vus. Néanmoins, ça ne t’empêche pas d’agir plus discrètement, dans l’ombre… Et crois-moi, vu l’étroit lien qui unit généralement un créateur à son infant, tu lui manqueras énormément et il risquerait de se sentir coupable s’il t’arrivait quelque chose… Mais je comprends que tu veuilles sortir. Rester enfermé, c’est vraiment dur et ça n’aide pas vraiment à s’évader et se concentrer sur autre chose que la Soif, même si ça évite les accidents… »

Noah semblait pensif et Christopher respecta cela. Lui-même se perdait souvent dans ses pensées, parfois de manière assez inattendue d’ailleurs. Les phrases que laissa échapper la jeune créature sur son créateur confortèrent l’incube dans son idée que son interlocuteur était bien entouré, même s’il persistait à croire que laisser un si jeune infant sortir pouvait s’avérer dangereux…
Le vampire le regarda droit dans les yeux alors qu’ils s’asseyaient. Sa remarque le fit sourire.

« Tu auras l’occasion de faire plein de belles rencontres à l’avenir et même peut-être au-delà des frontières d’Heartkiller. Quant à la condition de vampire, même si cela te parait vraiment abstrait, tu finiras par lui trouver des avantages non négligeables… On ne peut pas faire machine arrière alors autant apprendre à apprécier ce que l’on a. »

Il détourna le regard, un peu mal à l’aise de se montrer assez familier.

Il hocha la tête à l’écoute de la réponse de Noah à sa question et ajouta, après un petit temps d’hésitation :

« Tu as le temps d’y réfléchir et même le temps d’essayer de nombreuses voix avant de trouver la bonne, c’est ce qu’il y a d’avantageux à être immortel… »

Il se sentait soudainement assez mélancolique… Levant les yeux vers le Ciel étoilé, il s’égara dans ses pensées un instant. Avait-il seulement envisagé un avenir pour lui-même ? Pas vraiment. Il n’arrivait pas à se projeter dans le futur. Cela lui paraissait abstrait, alors que lorsqu’il était humain, il s’amusait à planifier sa vie, ce qu’il ferait une fois son diplôme en poche, les pays qu’il aurait l’occasion de visiter s’il travaillait dans l’humanitaire, les gens qu’il pourrait sauver…
Cela le rendait triste de penser qu’il avait renoncé à tout cela. Alors il retourna son attention vers Noah.
Code by Silver Lungs


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


And the chase begins . . .
"Dear little humans. You know, vampires can't be trusted. Do you know what's hiding behind these crimson lips ? Fangs. And vampires use them to suck the life out of your fragile body..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Mar 5 Nov - 23:56

« Oh d’accord une chance, parce que j’aurais pas envie qu’on me traite comme un gamin alors que j’ai cent ans. » Il eu un petit sourire en pensant au fait qu’à cent ans il aurait toujours la même apparence, mais il espérait ne pas devenir un vampire horrible au fil du temps. Rester le même. « Merci pour tes conseils au fait.. c’est gentil, t’étais pas obliger tu aurais pu partir après qu’on ai aidé l’humain, mais tu es resté… je sais pas trop pourquoi, mais merci. » Sans sa présence la suite nuit aurait peut-être pas été pareil, il aurait pu succombé à la fin et tuer le premier humain qu’il aurait croiser. Mais ce n’était pas le cas et ce grâce à la présence de celui-ci et du fait qu’il ne le laisserait pas tuer un humain. Il savait que celui-ci n’était pas un tueur et il ne le laisserait sûrement pas devenir un tueur du moins pas en sa présence.

« Oui c’est tout récent. » Il hocha la tête pour dire qu’il avait compris, il fera attention avec les autres vampires puis il répondit à la question de celui-ci : « Les vampires n’ont pas trop aimé que j’aide l’humain et ils se sont vengés sur moi parce que l’humain avait pu se sauver par mon intervention. Aaron m’a ramener au Killerburger et m’a soigné, il m’a recousu le bras et on a parlé un peu… il t’en a pas parler ? Dans le fond.. je vois pas pourquoi il t’en aurait parler tu me connaissais pas ça aurait été inutile de t’en parler… » Enfin il ne voyait pas pourquoi ils auraient discuter de lui. Enfin bref, c’était inutile pour eux de parler de lui. Noah regarda celui-ci un moment et regarda au loin, pensif.

Il n’avait donc jamais ramené d’humains, il disait ne pas être doué pour cela, bon peut-être qu’il n’avait jamais vraiment essayé non plus, car il était sûr que peu d’humain pourrait résister au charme de celui-ci. Après tout celui-ci était mignon, très mignon et il semblait gentil aussi alors un humain ce méfierait sûrement pas de lui.

« Je vais tenter d’être distrait alors si je veux aider un humain. » Il marqua une pause et ajouta : « Tu crois vraiment? Je ne voudrais pas qu’il se sente coupable… s’il m’arrivait quelque chose. » Celui-ci le regarda un instant, c’est vrai que ça évitait les accidents, mais d’un côté s’il passe son temps enfermé il ne s’habituera jamais et apprendre pas à se contrôlé. « Mais sortir me permettre d’apprendre à me contrôlé… mais j’avoue que c’est plus dangereux… le mieux serait que je sortes accompagné, mais bon je suis pas pour ennuyer mon créateur à chaque fois que je veux sortir… » Il eu une petit soupire, tout cela était compliqué et vraiment chiant, pourquoi il ne pouvait pas simplement oublier la soif ? Tout serait plus simple.

« Tu as raison je vais finir par voir les bon côtés des choses, pour l’instant j’ai l’impression de ne voir que les mauvais côté. Peut-être parce que j’ai toujours soif et boire du sang me dégoutes… » Il regardait devenat lui alors qu'il pensait à ce qu'il pourrait faire pour voir le bon côté des choses, mais c'était pas évident pour l'instant. C'était trop récent.

« Oui c’est vrai… »


[HJ : désolé c'est pas génial.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher R. Eddison
In the end, all that matters is what you've done.
In the end, all that matters is what you've done.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 146
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 06/09/2013
✤ AGE : 22
✤ OU TU TE TROUVES ? : Chez mon maître.
✤ EMPLOI/LOISIRS : Incube à plein temps !
✤ HUMEUR : Mélancolique...

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Dim 17 Nov - 17:56

Make your own storyline…
Noah ∞ Christopher


Il sourit avec amusement à la remarque du jeune vampire. Effectivement, lui non plus n’apprécierait pas d’être considéré comme un gosse s’il avait un siècle au compteur. Avait-il même envisagé de parvenir jusque-là ? Un siècle, cela paraissait si long… Il n’avait pas très envie d’y réfléchir pour le moment. Pour lui, ne pas se projeter dans l’avenir avait toujours été une solution pour éviter la déception.

Il se sentit un peu gêné que Noah le remercie. Vraiment, il n’avait pas fait grand-chose… Et il s’était montré très hostile dans un premier temps, ce qui ne lui ressemblait pas vraiment. Mais il avait vu tant d’esclaves finir entre les crocs de vampires peu scrupuleux… A cette époque, il en était lui-même un. Heureusement, la réputation de ses différents maîtres l’avait souvent protégé de ce genre d’inconvénients et de dangers mais combien de malchanceux avaient connu ce sort funèbre à sa place ?

« Tu sais, j’étais un peu comme toi au début. Je refusais de boire du sang et je détestais l’idée de faire mal aux humains. Quelque part, j’en étais toujours un… Mais ça m’a fait plaisir d’avoir pu t’aider alors ne me remercie pas, surtout qu’au début, je me suis montré assez hostile, je m’excuse pour ça d’ailleurs, ce n’était pas vraiment contre toi. » sourit-il avec embarras.

Il hocha la tête à la réponse de Noah concernant sa rencontre avec son maître. Effectivement, il reconnaissait Aaron dans les mots de la jeune créature. Qu’importe ce que l’Irlandais disait concernant cette âme qu’il n’avait plus, pour Christopher, ce n’était qu’une preuve de plus que le vampire était quelqu’un de bien. Sinon, il aurait simplement laissé Noah à la merci de ses congénères sans s’interposer.
Et voilà qu’à nouveau, ses pensées s’égaraient vers son maître… Vraiment, il devait arrêter de penser à lui si souvent.

Il acquiesça à nouveau aux paroles Noah. En effet, le jeune vampire avait plutôt intérêt à se montrer prudent.

« Tu crois vraiment? Je ne voudrais pas qu’il se sente coupable… s’il m’arrivait quelque chose. »

Il y avait quelque chose d’extrêmement touchant dans la naïveté de son interlocuteur. Il semblait si innocent. En tous cas, l’incube n’avait plus aucun doute sur le fait qu’il nourrissait des sentiments positifs envers son créateur. Les yeux de la jeune créature semblaient s’illuminer à la mention de son mentor et l’inquiétude dans son ton révélait un attachement profond. Les paroles qui suivirent ne firent que confirmer la pensée de Christopher.

« Il ne t’arrivera rien si tu ne te mets pas sciemment en danger et je pense que maintenant, tu sais ce qu’il vaut mieux éviter de faire, alors ne t’inquiète pas de ça, lui assura-t-il avec un sourire rassurant. C’est vrai que sortir est également une manière très intéressante d’apprendre à te contrôler mais comme tu le dis, sortir accompagné serait plus prudent… Je comprends que tu ne veuilles pas déranger ton créateur, c’est tout à ton honneur. Mais il est là pour ça tu sais. Tu es son infant, tu peux tout lui demander, même si ça te parait un peu déplacé ou dérangeant. Mais, au cas où, sache que je traine souvent dans le coin et non loin des remparts, alors si tu ne te sens pas trop confiant pour sortir, tu peux toujours compter sur ma compagnie. »

Wow. Dire tout cela d’une traite l’avait presque choqué. Depuis quand ne s’était-il pas montré si ouvert envers quelqu’un ? Longtemps, très longtemps… Noah réveillait en lui un certain sentiment de protection. Il se reconnaissait tant en lui. Et il ne pouvait s’empêcher de lui offrir le soutien dont lui-même aurait voulu.
Après tout, lui offrir de rester en sa compagnie ne l’engageait en rien.

Il hocha à nouveau la tête aux mots de la jeune créature concernant son dégoût du sang et les mauvais côtés d’être un vampire. Il le comprenait. La phase d’acceptation était dure et prenait souvent du temps… Mais il semblait bien entouré alors cela deviendrait plus facile au fur et à mesure, il en était sûr.

« Dis-moi, est-ce que tu as eu le temps de visiter un peu la ville ? lui demanda-t-il, un peu curieux. Ce côté n’est pas vraiment fréquenté et lorsqu’il l’est, ce n’est pas par les gens les plus recommandables mais c’est très reposant comme endroit. C’est ici qu’il y a le moins d’esclaves. Vers l’Est, c’est un plus animé et vers le palais, plutôt au nord, il y a des quartiers chics. Si tu es curieux de voir à quoi ressemble la demeure des Bridgestones, on pourrait s’y rendre un jour prochain. Connaître la ville te permettra de t’y sentir un peu plus à l’aise et surtout d’éviter les coins qui regorgent un peu trop d’humains ou, au contraire, de vampires dangereux. » lui proposa-t-il avec gentillesse.




Code by Silver Lungs


Spoiler:
 

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


And the chase begins . . .
"Dear little humans. You know, vampires can't be trusted. Do you know what's hiding behind these crimson lips ? Fangs. And vampires use them to suck the life out of your fragile body..."


Dernière édition par Christopher R. Eddison le Mer 20 Nov - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Mar 19 Nov - 2:41

« T’inquiètes pas je comprends, tu pouvais pas savoir, après tout j’imagine que la plupart des vampires ici aurait tendance à s’en prendre à l’humain plutôt que l’aider. Je t’en veux vraiment pas de t’être montrer hostile… j’aurais sûrement eu la même réaction à ta place. » Il aurait sûrement réagit de la même façon, voir un humain blessé et un vampire que l’on ne connaît pas débarquer. On a plus le réflexe de se braquer que d’accueillir le vampire qui lui pourrait être sans pitié. S’il avait été un humain, Chris ne se serait sûrement pas méfier, du moins beaucoup moins, faut dire qu’un humain est bien plus inoffensif qu’un vampire. Surtout un nouveau-né qui a dut mal à se contrôler, Noah faisait attention. Il avait une conscience très forte qui le poussait à mettre ses nouveaux instincts de côté, mais ça l’épuisait et il n’aurait sûrement pas pu l’aider très longtemps. Il aurait sûrement fini par vider l’humain de son sang s’il avait été seul. Oui ça fait beaucoup de si, mais c’est parfois utilise de voir ce qui aurait pu arriver pour le prévenir…

« Il est là pour ça..  tu veux dire quoi par ça ? » Il sentait qu’il y avait un lien qui le reliait à Elikan, mais il ne comprenait pas vraiment sa signification. Il ne s’y connaissait pas vraiment dans les affaires de faire vampire, dans les relations qui liait un vampire à son infant. Il y avait une chose dont il était sûr, qu’il aimait bien Elikan, voir plus que bien, il tombait amoureux de celui-ci. Puis il ajouta : « Merci c’est gentil, je ne l’oublierais pas… c’est sympa de savoir que je peux compter sur quelqu’un. Et toi aussi, si jamais t’as rien à faire… tu t’ennuis hésite pas. » Il lui adressa un petit sourire, il n’y avait rien de malsain dans cette proposition. À vrai dire il ne se voyait pas penser à quelqu’un d’autre que Elikan lorsqu’il s’agissait d’amour. Il n’y avait que lui qui lui plaisait vraiment, il ne pouvait pas s’empêcher de penser à lui depuis qu’il l’avait vu pour la première fois.

« Non pas vraiment à vrai dire… oui j’aimerais bien que tu me fasse découvrir la ville. » Connaître la ville pourrait oui l’aider à mieux comprendre le fonctionnement de celle-ci. « Tu les connais les Bridgestones ? Ils sont comment ? » Il était curieux, c’était pas la première fois qu’il entendait ce nom.  « Oui c’est vrai que sa pourrait m’aider à me sentir plus à l’aise… et ça serait pratique de savoir les coins à éviter, j’ai pas trop envie de faire de mauvaises rencontres. » Il n’avait pas envie de se retrouver avec des problèmes, se mettre les mauvais vampires à dos alors qu’il vient juste d’arriver.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher R. Eddison
In the end, all that matters is what you've done.
In the end, all that matters is what you've done.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 146
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 06/09/2013
✤ AGE : 22
✤ OU TU TE TROUVES ? : Chez mon maître.
✤ EMPLOI/LOISIRS : Incube à plein temps !
✤ HUMEUR : Mélancolique...

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Sam 23 Nov - 14:52

Make your own storyline…
Noah ∞ Christopher


La réponse de Noah le soulagea étrangement. Il remarqua que quelque part, il se sentait coupable d’avoir agi ainsi, alors que le jeune vampire ne lui avait vraiment rien fait… Il n’avait pas l’habitude de se montrer hostile, même si comme le suggérait son interlocuteur, c’était une réaction compréhensible. En tous cas, il ne semblait pas lui en tenir rigueur, et ça, c’était une bonne nouvelle. Il lui offrit un sourire timide.

« Il est là pour ça.. tu veux dire quoi par ça ? »

Il sourit un peu plus, réfléchissant à la réponse qu’il allait lui donner. La jeune créature ignorait vraiment beaucoup de choses sur le fonctionnement du monde de la nuit. Mais n’était-ce pas le devoir des aînés de guider les plus jeunes ? Bon, il ne se considérait pas vraiment comme plus vieux que Noah, ils devaient avoir une dizaine d’années de différence, une quinzaine tout au plus… Mais il se souvenait que lui aussi s’était posé beaucoup de questions sur les vampires, en particulier lorsqu’il en était devenu un. Sa créatrice l’avait guidé un premier temps puis c’était Lucius qui avait pris sa relève. Autant dire que l’autre incube connaissait les mœurs des vampires et le monde de la nuit presque aussi bien que sa maîtresse. Il avait répondu à toutes ses interrogations, lui avait expliqué la hiérarchie vampirique, le pleine pouvoir exercé par la monarchie… Cela avait été un moment de découvertes et il en gardait de très bon souvenir. Néanmoins, il avait conscience que c’était en grande partie grâce à Lucius, qui était un narrateur passionnant mais aussi amusant, qui aimait agrémenter ses récits et explications d’anecdotes personnelles.

Il choisit de donner la réponse la plus sincère possible à Noah.

« Je veux dire qu’il est là pour t’aider, répondre à toutes les questions que tu te poses, t’accompagner dans ta nouvelle vie de vampire. Un créateur et son Infant sont toujours liés d’une manière ou d’une autre : c’est un lien indestructible. »

Oui, indestructible. Et cela impliquait une relation généralement complexe, qui variait beaucoup selon les individus. Il savait que Lucius avait toujours été très proche de sa créatrice. Lui-même n’avait pas eu droit à tant d’attention mais elle l’avait toujours fait en sorte de ne pas favoriser Lucius devant lui. Forcément, il s’était senti proche d’elle, avait ressenti le désir de la protéger. Elle l’avait arraché à sa morne vie d’esclave. Mais leur lien s’était transformé quand elle l’avait revendu, le séparant de son amant : il l’avait haïe et crainte. Même maintenant, quand il pensait à elle, il ne pouvait rester indifférent.
Mais Noah semblait avoir une relation encore plus complexe avec son créateur… voire même peut-être plus poussée ? Christopher savait qu’il n’était pas rare que créateur et infant partageant une relation charnelle ou même amoureuse. Il espérait juste que la jeune créature soit entre de bonnes mains.

Il sourit à la proposition de Noah, hochant la tête. Il était vraiment gentil. Presque naïvement sympathique. Innocent à sa manière. Et l’incube pensa que préserver cette innocence, cette humanité, était vraiment quelque chose d’important.

L’enthousiasme le gagna lorsque le vampire accepta sa proposition. Les Bridgestones ? Ah, mais manifestement, Noah connaissait quand même l’une des choses les plus importantes, s’il savait que cette famille régnait sur Heartkiller !

« Je ne les connais pas personnellement, lui précisa-t-il avec un léger sourire, mais ils ont la réputation d’être justes et aussi de bons dirigeants. Beaucoup de rumeurs circulent sur eux parmi les vampires. Ils sont au nombre de sept, mais certains membres de la famille semblent être beaucoup plus appréciés que d’autres. Mais bon, je ne tiens pas trop à les rencontrer… » ajouta-t-il plus doucement.

Effectivement, la prudence était de mise. L’incube se méfiait déjà naturellement des vampires. Il croyait en la bonne réputation des Bridgestone mais beaucoup de rumeurs plutôt péjoratives circulaient sur eux et, même s’il savait que la plupart était fausse, il gardait une certaine réserve. Un peu trop méfiant ? Voire même paranoïaque ? Peut-être. Mais si cela lui permettait d’éviter les ennuis…

« Oui c’est vrai que sa pourrait m’aider à me sentir plus à l’aise… et ça serait pratique de savoir les coins à éviter, j’ai pas trop envie de faire de mauvaises rencontres. »

Il hocha la tête et se leva soudainement, alerte et enthousiaste. Il semblait presque retrouver son humanité lorsqu’il était avec Noah et c’était un sentiment délectables.

« Ça pourrait t’éviter de vilaines rencontres, effectivement. Et puis tu vas voir, Heartkiller est une belle ville, un peu moyenâgeuse, ça lui confère un charme particulier. Que dirais-tu de commencer par les remparts, peut-être ? C’est aussi calme qu’ici, fréquenté presque uniquement par des gardes et on a une belle vue sur les différents quartiers. Ce n’est pas vraiment loin, on n’aura pas le temps tout faire mais c’est un bon début, sourit-il. Ou peut-être que tu préfères rentrer ? Ton créateur t’attend peut-être, comme il va bientôt faire jour… »

Il n’avait pas vraiment envisagé cette possibilité mais Noah voulait peut-être rejoindre son créateur et pouvoir profiter avec lui de l’heure qui les séparait encore de l’aube…

Code by Silver Lungs


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


And the chase begins . . .
"Dear little humans. You know, vampires can't be trusted. Do you know what's hiding behind these crimson lips ? Fangs. And vampires use them to suck the life out of your fragile body..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Dim 24 Nov - 17:11

« Oh d’accord je comprends. Toi tu vois encore ton créateur? » Il lui disait qu’il avait été revendu, donc il se demandait s’il avait toujours un contact avec son créateur. Il espérait que son lien resterait aussi fort avec Elikan, il n’avait pas envie de le perdre, il était important à ses yeux et pas seulement parce qu’il lui avait sauvé la vie ou encore parce qu’il est un créateur.

Il n’avait seulement entendu parler un peu par Elikan de la famille, il lui avait proposé de lui montrer la demeure de ceux-ci, mais il n’avait pas encore eu le temps de le faire. Il lui avait aussi proposé de rencontrer la famille, comme il lui avait proposé de travailler avec lui, il devrait protéger cette famille. Il était soulager d’entendre que ceux-ci avait une bonne réputation. Par contre, l’ajout de celui-ci, contredisait le tout, pourquoi ne pas vouloir les rencontrer s’ils ont bonne réputation. Noah décida de ne pas lui poser de questions, mais il ajouta : « C’est bon à savoir, au moins si je travaille avec Elikan dans la garde, je n’aurais pas à protéger une famille horrible… » Il venait de lui dire qui était son créateur, il ne savait pas trop s’il devait garder ça secret ou pas, enfin pourquoi le garder secret, quel serait le problème de dire qui était son créateur? De tout façon, tout le monde finirait par le savoir, non? Et il pouvait faire confiance à Christopher non? Du moins, c’est ce qu’il semblait penser et il espérait ne pas se tromper.

« Non c’est bon, j’ai envie d’aller voir, je rentrais après, tant que je suis rentrer avant le lever su soleil c’est bon, je vis avec mon créateur, donc je serais avec lui toute la journée de toute façon… » Bon la journée c’était pour dormir, mais quand même, il ne passait pas la journée entière à dormir, surtout pas avec Elikan pour lui tenir compagnie! Il n’avait pas vraiment fait attention à l’heure, mais il avait envie de rester encore un peu avec Christopher et Elikan, il risquait de le voir souvent, comme il vivait avec lui. Comme il ressentait quelque chose de fort pour lui, donc autant profiter du moment pour rester avec Chris. Après tout, il n’est pas sûr de quand il pourra le revoir, alors autant rester avec lui encore un peu. Sa lui permettait d’apprendre différentes choses, l’incube semblait connaître plusieurs choses pour la ville. Comme il ne lui avait pas encore demandé, Noah lui demanda : « Tu vis ici depuis combien de temps au fait ? » Il se demandait s’il était ici depuis des années, voir des centaines d’années comme certains. Une autre question lui brulait les lèvres, il se demandait s’il avait pu quitter l’île parfois depuis son arrivé. « Est-ce que tu as pu voyager depuis que tu es ici ? Ou tu n’as pas quitter l’île depuis ton arrivé ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher R. Eddison
In the end, all that matters is what you've done.
In the end, all that matters is what you've done.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 146
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 06/09/2013
✤ AGE : 22
✤ OU TU TE TROUVES ? : Chez mon maître.
✤ EMPLOI/LOISIRS : Incube à plein temps !
✤ HUMEUR : Mélancolique...

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Dim 12 Jan - 20:23

Make your own storyline…
Noah ∞ Christopher

« Oh d’accord je comprends. Toi tu vois encore ton créateur? »

Christopher perdit un instant son léger sourire.
Sa créatrice… Non, il ne la voyait plus. La dernière fois… C’était un peu plus de quatre mois auparavant. Il se souvenait encore de sa colère, qui semblait faire vibrer les murs de sa gigantesque résidence. Il avait lu la fureur dans ses yeux, mais également la déception...Et pire encore : l’indignation et le dégoût. Elle ne cessait de répéter que jamais elle n’aurait dû le transformer et le laisser à la charge de Lucius. Il était inutile, un moins que rien à côté de ce Dieu vivant qu’elle avait enfanté. Et voilà que Christopher s’accaparait son plus talentueux Infant. Il se souvenait encore de sa paume claquant avec violence sur sa joue. Il ne s’était même pas défendu. Qu’aurait-il pu faire ? Se révolter ? Elle l’aurait tué. Nier ce qu’il s’était passé devant ses yeux ? Elle l’aurait tué.
Alors il s’était contenté d’attendre en silence la sentence. Et en fin de compte, peut-être aurait-il dû finalement accepter qu’elle mette fin à ses jours. Retourner sur le marché des esclaves, vampires certes, mais serviteurs quand même ? Non, c’était au-dessus de ses forces. Il avait tant de fois vu cet endroit, tant espéré, pour rien…
Il lui en avait tant voulu. Il l’avait haïe. Lui qui la bénissait chaque jour pour lui avoir permis de revoir Lucius, voilà qu’il se mettait à espérer de la voir disparaître… Cette haine ne s’était jamais vraiment évanouie. Elle grondait toujours au fond de lui, sous-jacente. Il espérait ne plus jamais la revoir à vrai dire. Même si, à la fin de l’histoire, cela ne s’était pas trop mal terminé pour lui : Aaron l’avait acheté et il avait une vie correcte, son maître étant un être chaleureux et particulièrement attachant…

« Non, je ne la vois plus… » se contenta-t-il de répondre en essayant de ne pas paraître trop froid.

La remarque de Noah sur la famille royale balaya son air sombre, lui arrachant un nouveau sourire, sincère.

« Effectivement, si tu dois les servir, autant qu’ils soient des gens biens. » approuva-t-il.

Bon, il n’était pas sûr de pouvoir qualifier ces importants vampires de personnes douées de bonté mais ils étaient justes. Et n’était-ce pas une qualité en tant que dirigeant ? Et bonus non négligeable, ils étaient sept à gouverner : tous les pouvoirs n’étaient pas dans les mains d’une seule et même créature, ce qui assurait une certaine stabilité mais empêchait également le régime de tourner à la dictature.

Ainsi, le créateur du jeune vampire devait s’appeler Elikan… Christopher ne le connaissait pas. Mais il était apparemment un soldat.

Il sourit lorsque Noah accepta sa proposition. Passer du temps avec lui était agréable et rafraîchissant.

« Viens, l’invita-t-il naturellement. C’est par là. »

Ils s’engagèrent tous deux dans une autre ruelle, l’allure décontractée. Chris connaissait très bien le chemin qui menait aux remparts, il avait l’habitude d’y passer du temps car c’était un endroit calme, reposant, tellement loin de l’agitation du centre-ville et du brouhaha des conversations, de l’odeur omniprésente du sang dans l’air... Les seuls vampires qu’il croisait étaient des gardes silencieux. Il appréciait leur présence rassurante et cette atmosphère de mystère qui planait… Pourtant, le danger semblait sous-jacent, guettant, non loin, en dehors de la ville… Ou bien à l’intérieur même.

Alors qu’il marchait, Noah lui posa une nouvelle question. Il n’eut même pas besoin de calculer. Il se souvenait du jour de son arrivée sur l’île comme si cela s’était passé hier.

« Ça va faire dix ans… Quand j’y repense, c’est vraiment long, dix ans… »

Dix années. Dix ans de servitude, à espérer quelque chose qui ne viendrait jamais. Heureusement que Lucius avait été là….
Mais il empêcha ses pensées de virer vers la nostalgie. Il se concentra plutôt sur les autres questions de Noah, qui lui arrachèrent un triste sourire.

« Non, je ne suis pas parti d’ici. Cela ne m’était pas permis. Mais ne t’inquiète pas, je pense que tu en auras l’occasion avec ton créateur. » le rassura-t-il avec un air plus léger.

Oui, il espérait que le jeune vampire ne resterait pas cloitré ici comme lui. Il ne méritait pas ça. Personne ne méritait ça.

« Oh, nous y voilà ! s’exclama-t-il avec un peu plus de joie. Tu vas voir, la vue en splendide. »

Il guida Noah au sommet des remparts, montant les escaliers avec un enthousiasme presque impatient. Une fois arrivé en haut, il put enfin percevoir la brise matinale. Le soleil n’allait pas tarder à se lever, mais ils avaient encore un peu de temps.
Il commença à marcher, le regard posé sur la ville illuminée. Vraiment, la vue était magnifique d’ici. Et ils n’étaient pas assez proches de la jungle pour percevoir les cris occasionnels des humains livrés à eux-mêmes…
Finalement, il se tourna un peu vers le jeune vampire, curieux :

« Tu veux faire partie de la garde ? s’enquit-il, se souvenant de la remarque de son interlocuteur à ce sujet. Qu’est-ce qui motive un tel choix, si je ne suis pas trop indiscret ? »

Choisir l’armée, à un si jeune âge… Cela le laissait un peu perplexe et attisait sa curiosité.

Code by Silver Lungs


Spoiler:
 

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


And the chase begins . . .
"Dear little humans. You know, vampires can't be trusted. Do you know what's hiding behind these crimson lips ? Fangs. And vampires use them to suck the life out of your fragile body..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: A whisper into the night.   Mar 14 Jan - 2:49

Il avait l’impression qu’il avait demandé quelque chose de trop intime, enfin qu’il n’aurait pas du demander. « Désolé… j’aurais peut-être pas du te demander ça. » Il n’avait pas envie de tout gâché, il avait l’impression qu’il venait de se faire un ami et le perdre à cause d’une simple question serait nulle. Il ne savait pas ce qui était arrivé entre sa créatrice et lui, comme il avait dit « la » il était évident que c’était une femme, mais il n’allait certainement pas lui demander ce qui téait arrivé après la réponse plutôt froide de celui-ci. Même s’il voyait qu’il avait tenté de ne pas montrer son malaise ou plutôt qu’il n’aimait pas en parler, Noah avait tout de suite compris. Autant éviter le sujet à partir de maintenant. Enfin bref, le jeune homme le regarda un moment, il ne savait pas trop quoi dire, alors qu’ils changèrent de sujet pour parler de la famille royale, il hocha la tête alors qu’il disait que s’était mieux de servir de bonnes personnes, il était totalement d’accord. Il n’y avait rien à ajouter, tout avait été dit sur le sujet.

Il ne savait pas trop qui était ces vampires, mais ce qu’il savait c’est qu’il n’avait pas trop envie de les rencontrer seul à seul, donc il préférait s’en tenir loin pour l’instant, bref il avait décidé de rester encore un peu avec celui-ci, histoire de passer du temps avec lui. Il décida donc de le suivre afin de voir l’endroit qu’il voulait lui montrer. Il avait dit le nom de son créateur, mais il n’espérait que ça n’allait pas causé de problème à celui-ci.

Il le suivait sur les remparts, sentant une petite odeur de sang, mais il tentait de ne pas y porter trop attention, il ne voulait pas perdre le contrôle, sauté en bas des remparts et tué le premier humain qu’il allait nous croiser. Il observait le paysage, c’était calme, il aimait vraiment ça… il avait l’impression qu’il allait venir passer beaucoup de temps ici. Ça faisait dix ans, il devait bien connaître la ville, son fonctionnement, etc. « Oh tu dois bien connaître l’île maintenant… » Il se demandait combien de temps il allait rester ici, peut-être le reste de sa vie, mais d’un côté, il avait envie de voyage, peut-être Elikan voudra voyager avec lui, il pourrait lui proposer quand ils se connaître un peu plus, quand il contrôlera mieux son appétit aussi, il ne voulait pas voyager et risquer de mettre en danger des humains, ça serait irresponsable, égoïste de sa part. Il était triste pour celui-ci, il ne pouvait pas faire ce qu’il voulait, il aimerait tellement pouvoir faire quelque chose pour lui, mais en même temps il savait qu’il n’y pouvait rien, il hocha la tête, mais il ne pouvait s’empêcher d’avoir de la sympathie pour celui-ci. Enfin attention, ne pensez pas qu’il le prend en pitié au contraire, il le trouve courageux de continuer de vivre ainsi de ne pas tenter de se sauver : « Tu n’as jamais pensé partir loin de tout ça ? Prendre ta liberté, voyager sans rien devoir à personne ? »

Il le regarda un moment alors qu’il monta les escaliers avec celui-ci afin d’arriver au sommets des remparts et voir cette vue dont il lui avait parler, la vie était déjà belle des remparts, mais alors qu’il arriva au sommet il fut surpris de voir que c’était encore plus beau, avec les lumières, par contre le seul trucs qui venait déranger cela, était les cris qu’il put entendre, les cris des humains qui devaient être dans la jungle, il ferma les yeux un instant puis les rouvrit afin de profiter de la vue : « Tu avais raison, la vue est incroyable… merci. » Il le remerciait pour la soirée qu’il venait de passer, elle n’était pas encore finie, mais avec la nuit qui tirait à sa fin, elle risquait de se finir bientôt malheureusement. Il fut surpris par la question, à vrai dire il ne s’était pas vraiment posé de question, il avait seulement accepté l’offre d’Elikan, il ne voulait tellement pas le décevoir.

« En faite… je me voyais pas trop refuser, après ce qu’il a fait pour moi, je veux pas le décevoir, j’avoue que la garde est pas vraiment ce qui me plait le plus… j’ai jamais été du genre violent comme t’as pu le voir, alors tuez quelqu’un pour protéger des vampires que je ne connais même pas. De toute façon, qu’est-ce que je pourrais faire d’autres ? » Il avait parler en regardant le paysage, passant lui même à ce qu’il pourrait faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A whisper into the night.   

Revenir en haut Aller en bas
 

A whisper into the night.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✤ UNE AUTRE VIE ✤ :: Archives du forum-