AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Mer 30 Oct - 16:30

Tu veux faire parti des Sunshine ? Mwouhahaha !

image 500*300
Cela faisait deux mois jour pour jour qu'elle avait retrouvé son frère. Mais plus que cela encore, elle se souvenait que c'était le jour de l'anniversaire d'Elikan. Depuis deux siècles elle faisait exprès d'oublier cette date qui avait tant de signification pour elle. Mais à présent ce n'était plus un jour de deuil, mais une journée de fête. Elle voulait trouver son frère pour lui proposer une chasse, ou une soirée dans un bar à boire du sang et à mater des danseuses à moitié nue. Est-ce que Elikan aimerait les danseuses ? Echo se rendit compte qu'elle ignorait tout de la vie privée de son frère. Et s'il n'était pas célibataire ? Elikan était quelqu'un de très secret, Echo ne l'ignorait pas. Par ailleurs elle ne partageait pas cela avec lui. Echo était plutôt du genre à s'affichait à tout va pour que les gens ne s'intéressent pas à elle. Ou plutôt pour qu'ils ne fouillent pas plus. Elle pouvait ainsi avec une vie privée très privée que les gens n'imaginaient même pas. En attendant, sa vie privée c'était John, et personne dans ce Royaume n'ignorait qu'ils étaient fiancés. Donc sa tactique ne devait pas être si bonne que cela.
Elle ne se souvenait pas pourquoi elle pensait à cela. Elle avait envie de tout connaitre de son grand frère, et Echo était une femme très curieuse. Cela aussi tout le monde à Heartkiller le savait et en avait fait les frais. Personne n'était habilité à entrer dans son bureau, à par des incubes, et ses esclaves. Car dans cette pièce hyper-sécurisée, se trouvait des dossiers portant les noms de chaque personne qu'elle avait rencontré ces dix dernières années, ou qui avait mis les pieds sur l'île. Elle avait un important réseau d'informateurs, et elle n'hésitait pas à l'utiliser pour faire des recherches sur tout le monde. Mais il arrivait parfois qu'une ou deux personnes lui échappent. Alors elle avait à coeur de rectifié le tir. En ce moment elle travaillait sur les dossiers des nouveaux soldats, et sur celui de son frère. Elle n'avait pas de scrupule à s'enfoncer dans la vie privée de son frangin. Elle n'utiliserait jamais ces informations à leur dépend. Elle ne le faisait qu'en cas extrême. Quand il s'agissait de condamnation, ou quand César le lui demandait personnellement.
ALICE — Allez Miss Sunshine ! On y va ! Se dit-elle à elle-même alors qu'elle terminait de se faire maquiller par ses esclaves.
Elle portait une robe rose pale, très courte, avec des ballerines, et une veste noire sur les épaules. Ses cheveux étaient lâchés sur ses épaules en de longues boucles, et elle était maquillée très légèrement. Elle se trouvait jolie, et enfantine. Sans doute que ce look plairait à Elikan qui retrouvait la jeune soeur humaine qu'il avait vu disparaitre des siècles auparavant. Elle voulait faire plaisir à son frangin, et elle était prête à tout pour cela.
Elle quittait le château en sautillant, et emprunta le sentier pour aller jusqu'au village. Elle se mit à courir, plus vite que le vent, plus vite que les animaux qui l'entouraient. Elle arrivait au centre ville très vite, et disparut dans la masse d'humains et de vampires qui profitaient de la nuit tombée pour ouvrir les commerces et s'enlacer dans des coins sombres. Les rues sentaient la sueur et le sang. La luxure et la dépravation. Elle adorait cette odeur, elle la trouvait enivrante. Elle se laissa guider jusqu'à la maison de son frère, et toqua à la porte. Elle attendit quelques temps mais personne ne vint ouvrir. Alors elle prit la décision d'entrer d'elle-même et fut étonnée de trouver la porte ouverte. Fronçant les sourcils elle se mit sur ses gardes.
ALICE — Elikan ? Tu es là... Elle sentait l'odeur d'un vampire. Qu'elle ne connaissait pas. Elle grogna, et se mit en mode Montrez vous ou je vous chasserai jusqu'au plus profond des enfers .
ALICE — Qui est là ? Montrez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
Noah L. Ellsworth

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Ven 8 Nov - 1:14

Elikan était de sorti, il n'avait pas besoin de Noah, donc celui-ci était resté chez eux, enfin c'était officiellement la demeure d'Elikan, mais Noah y vivait depuis sa transformation et depuis peu il partageait le lit de son créateur. Depuis peu, il s'était rendu compte qu'ils ressentaient quelque chose de fort les deux l'un pour l'autre. Noah l'aimait, depuis la première fois qu'il l'avait vu, alors même qu'il était à moitié conscient. Il avait eu du mal au début, mais depuis il s'était un peu habitué à son statut de vampire, mais il restait que boire du sang lui causait beaucoup de problèmes. Il n'aimait pas boire du sang, il détestait avoir besoin d'en boire, mais il vivait avec, il n'avait pas trop le choix. Bref, il avait mis une paire de jean simple, un t-shirt simple blanc un peu moulant et il mis des souliers style "puma" noir et blanc. Il était debout depuis peu, il s'était réveillé lorsqu'Elikan s'était levé, mais il s'était rendormi lorsque celui-ci lui affirma qu'il pouvait continuer de dormir. Noah aimait bien dormir dans les bras de son amant, il ne savait pas si leur relation avait durée, mais il en avait l'impression, il se sentait tellement bien auprès d'Elikan, jamais il avait été aussi bien. Il quitta leur chambre, marcha un moment dans les couloirs, il commençait à s'y retrouver dans la demeure d'Elikan qui était maintenant aussi la sienne. Il se rendit dans la cuisine afin de prendre un verre de sang, un petit, juste ce qui lui fallait pour calmer sa faim et tenir le coup sans avoir le besoin de s'en prendre à un humain ou en ressentir le besoin. Depuis le début, il avait fait preuve d'un contrôle remarquable, il avait cette volonté ne de pas faire de mal. Il fini son verre rapidement afin de ne pas faire durer le supplice, même s'il devait l'avouer c'était bon. Il aimait ça, même s'il aimerait que ça ne soit pas le cas.

Il entendit une voix qui appelait Elikan, il se dirigea vers la voix, il ne dit rien, car il ne savait pas qui s'était. Il savait qu'Elikan avait une soeur, une certaine Echo-Alice, mais il ne l'avait jamais rencontré encore. La personne demanda de se montrer, la voix semblait autoritaire, il se demandait vraiment qui sa pouvait être. En arrivant devant la personne, enfin à une certaine distance, environ deux ou trois mètre de celle-ci. Il la détailla pour remarquer qu'elle avait certains traits commun avec son amant. « Elikan n'est pas là en ce moment, vous êtes sa soeur? Alice? » Il ne savait pas si elle préférait se faire appeler Echo, Alice ou encore Echo-Alice. Sa voix était calme, douce, il avait jamais été de nature agressive, il était plutôt du genre à endurer tout pour faire plaisir aux autres et se faire passer en dernier. Puis pour répondre à la question de celle-ci il répondit : « Je suis Noah, l'infant d'Elikan. » Il n'ajouta pas petit ami ou autre, il ne savait pas si Elikan voulait en parler ou autre, il n'était même pas sur de sa relation avec lui, bon oui, il était ensemble, mais est-ce qu'Elikan l'aimait vraiment? Il le pensait, mais il avait peur de ne pas être à la hauteur pour lui, qu'il trouve quelqu'un de mieux...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Mer 20 Nov - 15:50

Tu veux faire parti des Sunshine ? Mwouhahaha !

image 500*300
Comme tous les vampires sur cette terre, Echo-Alice était une chasseuse. Elle était capable de suivre la piste d'une proie et de la suivre à travers le monde entier durant des années s'il le fallait. Elle était capable de reconnaitre l'odeur d'un intrus dans n'importe quelle situation, et surtout elle n'oubliait jamais un parfum. L'odeur du vampire qui se trouvait chez son frère lui était inconnu. Elle n'était pas en sécurité, se tenant au milieu du salon, sur ses gardes, prête à attaquer à tout moment s'il le fallait. Elle n'était pas d'une nature violente, bien au contraire. Elle était une conseillère, et de ce fait, elle était plus douée pour discuter que pour taper du poing sur la table. Elle n'aimait pas faire du mal aux autres, encore moins physiquement. Elle trouvait que cela prouvait d'une bassesse d'esprit qu'elle ne voulait pas avoir. Elle se targuer d'être une lady , une dame de la haute, une noble qui savait faire les choses comme il convenait de les faire selon les uses et les coutumes d'un autre temps.
Elle oublia cependant de se présenter, prise dans le stress de l'instant, concentrée plutôt sur ce qu'il risquait de se passer. Elle en perdait son latin. Elle tournait sur elle-même, entendant des pas au-dessus d'elle. Quelqu'un se trouvait dans la maison. Elle en était sure à présent. Pas qu'elle en doutait, mais il n'était pas rare qu'Echo fasse preuve d'un peu de paranoïa. Cela devait venir de ses années de folie qui avaient laissé en elle des séquelles que rien ne pourra guérir jamais. Elle devait faire avoir : sa peur de l'abandon, de la déception, de la solitude, et du noir. Car Echo avait peur du noir, elle avait peur de ne plus pouvoir en sortir. Elle avait peur de ne plus pouvoir se réveiller avec la lumière des étoiles au-dehors pour l'accueillir. Elle avait peur de mourir, de ne plus jamais se réveiller, de rester coincée à jamais dans le néant. Elle n'aimait pas dormir seule, alors la majorité du temps elle allait dans la lit de John. Quand elle était humaine, et enfant, elle se glissait dans le lit de son frère.
NOAH — Elikan n'est pas là en ce moment, vous êtes sa soeur ? Alice ?
Elle fut sortie de ses pensées par un vampire qui venait d'entrer dans le salon. Il semblait intimidé, peu sur de lui, ne sachant s'il pouvait s'avancer vers elle sans risquer de se prendre un vent, ou une gifle, ou pire encore. Elle ne bougeait pas, elle, le fixant d'un air mauvais sans dire un seul mot. Il la connaissait, chose qui n'étonnait pas la demoiselle. Ce qui l'étonnait plus c'était de ne pas le reconnaitre, lui, de ne pas savoir qui il était. Elle releva la tête, d'un air noble, et le toisait de toute sa hauteur. Autant dire que cela pouvait être parfaitement ridicule, étant donné qu'elle avait au moins une tête de moins que lui. Mais il devait être plus jeune, de ce fait, elle avait la supériorité de l'âge, de la force, et de la vitesse. Elle calculait cela très vite dans son esprit. Combien de temps lui faudrait-il pour prendre la fuite, ou l'attaquer, ou lui faire mal. Elle n'avait aucune arme à disposition, mise à part un balai qui se trouvait à deux mètres d'elle.
NOAH — Je suis Noah, l'infant d'Elikan.   se présenta l'inconnu.
Elle le jugea alors d'un air critique. Noah... L'infant d'Elikan ? Cela signifiait que son frère en avait fait sciemment l'un des leurs ? Elle n'avait pas encore parlé de ce genre de pratique avec son grand frère, ils n'avaient pas eu le temps d'aborder tous les sujets il faut dire. Mais elle ne s'attendait pas à croiser l'infant d'Elikan chez lui. Est-ce qu'il venait de sortir de sa chambre ? Est-ce qu'il avait passé la journée ici ? Est-ce qu'il couchait avec son frère ? Tant de questions sans réponse qui mettaient automatiquement Alice en mode je suis une grande curieuse qui veut tout savoir , mais elle retrouvait aussi son mode on touche pas à mon frère, ou je mords ! . Elle adorait, adulait son grand frère ! Il fut un temps où elle n'était rien sans lui, complètement perdue sans savoir quoi faire de sa vie. Qui être. Elle était la petite princesse d'Elikan, rien de plus.
ALICE — Je suis Alice en effet. Où est mon frère ? Demanda-t-elle d'un ton glacial, sans le quitter des yeux.
Elle s'approcha de l'inconnu, un pas, puis deux. Elle tourna légèrement et fit le tour de Noah . Elle le jugeait de son air critique. C'était un bel homme, il était évident que son frère avait du gout, mais cela elle n'en doutait pas. Il était un Sunshine. Les Sunshine avait la classe. Elle était de bonne humaine et avait le désir de jouer un petit peu avec ce nouvel individus.
ALICE — Alors Noah ... tu connais mon grand frère ? Depuis combien de temps ? Et pourquoi t'a-t-il... Engendré ?

hj : désolée pour le retard
j'espère que cela te conviendra quand même

Revenir en haut Aller en bas
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
Noah L. Ellsworth

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Mer 20 Nov - 23:18

Il sortait de la chambre d’Elikan, il avait dormi avec celui-ci, c’était récent, ils ne dormaient ensemble, que depuis leur premier baiser, Elikan était doux et gentil. Il n’allait pas trop vite pour le jeune homme qui lui n’avait pas d’expérience, c’était la première fois qu’il était avec quelqu’un en qui il avait vraiment confiance. Il était prêt à franchir le pas avec celui-ci, à se laisser aller complètement et tomber amoureux. Ce qu’il ne pouvait pas faire lorsqu’il était en Californie, alors que son père surveillait le moindre de ses mouvements. Il avait fait l’erreur une fois d’embrasser un autre homme, enfin un adolescent, car il était adolescent à l’époque. Son père était vieux jeux, pour lui un homme ne peut pas aimer un autre homme, ce soir là il avait pris sa ceinture et l’avait frapper comme jamais. Son père avait parfois frapper le jeune homme, mais c’est la seule fois où son père à laisser des marques sur son corps, sur son dos. Les autres fois, il évitait de frapper trop fort et de ne laisser aucune marque pour ne pas attirer l’attention. Cette fois là, il était hors de lui et n’avait pas réussit à se contrôler. Il ne s’est jamais excusé, pourquoi il l’aurait fait ? Son fils sortait du droit chemin d’après lui, donc il devait sévir. Noah n’avait rien pu faire, il avait quatorze ans et son frère était bien plus fort qui lui. Enfin bref, revenons s’en au moment présent, alors qu’il se trouvait face à la sœur d’Elikan.

Où était Elikan? La réponse était très simple, il regarda celle-ci dans les yeux, il était pas du genre violent lui non plus, il aimait pas blessé, c'est pourquoi il a tant de mal à boire du sang. Mais il commence doucement avec l'aide d'Elikan a apprivoiser son nouvel état, sa nouvelle vie. « Il avait une urgence, du travail. » Il avait du voix clair, pas tremblante, il ne savait pas grand chose d'elle, excepté ce que son petit ami lui avait dit, leur relation ne faisait que débuter il faut dire. Il ne bougea pas alors qu'elle avança vers lui et fit le tour de celui-ci. Elle semblait curieuse, elle lui faisait penser un peu à Elikan, celui auquel il ne pouvait cesser de penser. Par contre, il y avait toujours cette peur qui restait au fond de lui : peur de décevoir Elikan, de ne pas être à la hauteur.

« Oui je le connais. » Il marqua une pause et répondit à ses autres questions : « Depuis deux semaines environ, peut-être un peu plus. Je ne sais pas trop pourquoi il a décidé de "m'engendrer", mais j'étais sur la plage, mourant, d'être ce qu'il m'a dit et je serais mort s'il ne m'avait pas... enfin vous voyez. » C'était encore pas très évident de dire cela pour lui, qu'il était un vampire, une chance qu'Elikan était là, sinon il serait sûrement sorti au soleil levant pour se tuer, ne pouvant pas s'imaginer vivre une vie de chasse, de sang. Le jeune vampire la regarda un moment et lui demanda : « Je peux faire quelque chose pour vous? Lui dire que vous êtes passé peut-être? » Il enfonça ses mains dans les poches de ses jeans, il était pas très à l'aise, il aimerait bien qu'Elikan soit là, il n'a pas envie de dire une connerie, quelque chose qu'il ne devrait pas dire. Il cachait son malaise du mieux qu'il pouvait, mais bon, s'il voulait être heureux avec Elikan, valait mieux qu’ils s’entendent bien avec la famille de celui-ci non? Il ne veut pas créer de problème, il veut seulement vivre auprès de celui qu'il aime depuis la première fois qu'il avait croiser le regard de celui-ci. Bref, il ne voulait surtout pas se mettre à dos celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Dim 24 Nov - 21:42

Tu veux faire parti des Sunshine ? Mwouhahaha !

image 500*300
Les Sunshine n'étaient pas simplement une famille. A la manière des Bridgestone, Elikan représentait un tout pour Alice. Il n'était pas seulement son frère, il avait aussi été son héros, son confident, et son protégé. Ils avaient pris soin l'un de l'autre jusqu'à la mort, s'il on peut le dire ainsi. Elle savait qu'Elikan s'en voulait de ne pas l'avoir cherchée. Peut être auraient-ils pu évité deux siècles de deuil. Elle, elle était persuadée que son frère avait explosé sur cette bombe, lui était sur que sa soeur était morte à la guerre, ou autrement. Il avait vu sa tombe, auprès de celles de leurs parents. Ce n'était pas tant une erreur, que la fatalité suite à une trop longue disparition. N'étant pas revenue du front, il avait été évident pour les parents d'Alice qu'elle avait dû y mourir comme son frère. Elle se demandait parfois si cette nouvelle les avait réellement touché, si cela les avait plongé dans un désespoir si grand qu'ils en étaient morts tous les deux. Elle se demandait aussi si ses parents l'avaient réellement aimée. Elle avait le souvenir d'un père bien trop exigeant, qui voulait l'envoyer dans les ordres, afin qu'elle voue sa vie à Dieu. Et une mère absente de sa vie, qui n'osait s'élever contre la voix de son mari. Elle ne pouvait pas en vouloir à cette femme. C'était sans doute une chose normale à cette époque. Mais Alice avait de ce fait était très proche de son frère, le seul à vouloir qu'elle soit libre, qu'elle devienne celle qu'elle voulait devenir. Le seul à se battre pour elle contre leur père. Tout comme Alice s'était battue lorsqu'il avait été mis à la porte parce qu'il avait embrassé un garçon. Elle savait que son frère préféré les hommes, elle avait été la première à le savoir, mais cela ne l'avait jamais dérangée. C'était son grand frère, c'était tout ce qui comptait. Elle l'aimait comme elle avait rarement aimé un homme. Seth était le seul depuis à avoir eu le droit au même traitement de faveur. Cet amour inconditionnel et pourtant nu de tout désir sexuel, de toute attraction. Juste un immense respect, et une adoration que l'on pouvait réserver aux Dieux. Alice vénérait son frère comme s'il fut un dieu, et pour lui elle était prête aux pires agissements.
NOAH — Il avait une urgence, du travail.  Répondit le jeune vampire quand elle demanda où se trouvait Elikan.
Il ne semblait pas très rassurer, ni sur de lui, et pour le moment Alice n'avait pas à coeur de le mettre à l'aise. Elle tournait autour de lui comme un lion autour de sa proie, et à son grand étonnement le jeune inconnu la laissa faire sans chercher à se défendre ou même à dire un mot, ce qu'elle apprécia grandement en réalité. Elle souriait alors qu'elle passait dans son dos. Elle était heureuse de voir que son frère avait toujours bon gout en matière d'hommes. Noah, puisque tel était son nom, était un bel homme. Il était même très séduisant, et elle était heureuse de le voir dans le lit de son frère. Resté à savoir s'il était un homme bien pour son frère. Elle n'en doutait pas cependant. Elle avait un bon ressentiment. Elle se trompait rarement au premier regard, et Noah semblait vraiment être quelqu'un de gentil et de tendre. Peut être était-ce sa timidité qui donnait cette impression à Alice. Mais elle avait quand même un rôle de petite soeur énervante et hyper-curieuse à jouer. Alors elle posait les questions de base pour savoir à qui elle avait affaire.
NOAH — Oui je le connais. Depuis deux semaines environ, peut-être un peu plus. Je ne sais pas trop pourquoi il a décidé de "m'engendrer", mais j'étais sur la plage, mourant, d'être ce qu'il m'a dit et je serais mort s'il ne m'avait pas... enfin vous voyez. Elle s'arrêta près de Noah et le regarda.
Elle aimait bien cette histoire. Elikan avait sauvé Noah de la mort... Cela lui rappelait sa propre histoire avec John, ou avec Seth. Plus avec Seth. Cette générosité, cet héroïsme. La preuve que les vampires n'étaient pas seulement des monstres sanguinaires qui ne vivaient que pour le sang et la souffrance des autres. Ils avaient aussi un coeur, et une conscience humaine. Elikan avait préservé son âme, et ce qui faisait de lui un homme extra-ordinaire.
NOAH — Je peux faire quelque chose pour vous ? Lui dire que vous êtes passé peut-être ? Alice inspira profondément, et pris Noah par le bras pour le mener jusqu'à la cuisine de son frère.
ALICE — Oh ! Je pense que je vais l'attendre et te tenir compagnie si cela ne te dérange pas ! Tu as l'air gentil et de toute façon je n'ai rien ni personne qui m'attend. Cette journée est dédiée à mon frère. Tu sais... C'est son anniversaire aujourd'hui. Dit-elle en lui souriant, le tutoyant car elle ... Avait l'impression qu'ils pourraient très vite devenir amis. Elle lui présenta un siège pour qu'il prenne place et ouvrit le frigo de son frère. Ce n'était peut être pas bien pour elle de fouiner, mais c'était son grand frère... alors elle avait tous les droits, et de toute façon elle allait lui offrir quelques friandises dans la soirée pour son anniversaire alors elle pouvait bien lui prendre de quoi faire deux petits verres de sang pour qu'elle mette Noah à l'aise. En plus, elle avait grand soif, et elle avait tendance à être énervée quand elle avait soif.
ALICE — Qu'est-ce que je te sers ? Demanda-t-elle en lui présentant les poches de sang qui se trouvait dans le réfrigérateur.


Revenir en haut Aller en bas
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
Noah L. Ellsworth

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Mar 26 Nov - 0:56

Elle s'était rendue dans la cuisine en l'amenant avec lui, alors qu'elle affirmait qu'elle allait l'attendre ici, enfin si ça ne le dérangeait pas. Pourquoi ça le dérangerait après tout, il n'a rien contre elle. « Non pas du tout et je pourrais en dire tout autant de toi. » Il parlait bien sûr de la gentillesse, oui elle lui semblait très gentille, après tout comment elle ne pourrait ne pas être gentille alors qu’elle est la sœur d’Elikan. Il fut surpris d’apprendre que c’était l’anniversaire de celui-ci, alors il lui répondit. « Oh il m’avait caché ça, je ne savais pas que c’était son anniversaire! Je suis content de l’apprendre. » Il ne pensait pas que les anniversaires était important pour les vampires, après tout ça faisait des années qu’ils vivaient, est-ce qu’il comptait vraiment les années? D’un côté pourquoi pas et ça permet de garder un certain côté humain, enfin si on veut. Il pensa à quelque chose, t’en qu’à avoir sa sœur avec lui, c’est sûrement le moment de pouvoir en apprendre un peu plus sur son petit ami, qui préférait lui poser des questions à lui, plutôt que de parler de sa vie. « Par curiosité, il était comment Elikan enfant? Enfin.. si tu veux m’en parler, on se connait pas vraiment, mais j’aimerais apprendre à le connaître et il est pas très bavard sur sa vie. J’aimerais tout savoir de lui… » Il eut un petit sourire en pensant à celui-ci, il l’aimait, oui, il en était sûr, et vu la réaction de sa sœur, elle devait savoir qu’il aimait les hommes et se douter qu’il était le petit ami de son frère.

Elle lui proposa du sang, il n’était pas encore un grand amateur de sang, le sang pour lui ça revenait au même pour lui. D’ailleurs, boire du sang, ce n’était pas encore quelque chose de facile pour lui, c’est pourquoi il lui répondit : « Peut importe, j’ai pas vraiment de préférence.. » Il pris le verre qu’elle lui donna et le posa devant lui, à vrai dire, il avait du mal, il avait beau essayer de se dire que c’était vital pour lui d’en boire, qu’il finirait pas être faible, ne plus pouvoir se contenir et attaquer le premier humain qui passait dans le coin. « J’ai encore un peu de mal avec le sang… le fait d’en boire. » Il la regardait alors qu’elle ne semblait pas éprouver le moindre problème à en boire. Elle devait avoir une longue vie derrière elle, il ne savait pas trop pourquoi il lui avait dit cela, mais il avait l’impression qu’il pouvait lui faire confiance. Ainsi qu’il allait la voir souvent à l’avenir, qu’elle aurait une place importante dans sa vie. C’était en quelque sorte sa belle sœur maintenant non ? Bref, le jeune homme lui adressa un petit sourire puis il fini par prendre le verre entre ses mains et en prendre une gorgé, une petite gorgée, il ne voulait pas boire le verre en une fois, il voulait s’habituer à boire doucement le verre. À se contrôlé, il devenait meilleur de jour en jour, il avait même réussit à aider un humain alors qu’il était blessé, mais ça l’avait épuisé par la suite. Bref, il regarda celle-ci, elle ressemblait à son frère, enfin certains traits, niveau caractère elle semblait plus exubérante que celui-ci, mais bon ce n’était pas bien dur. Faut dire qu’Elikan pouvait être plutôt réservé, mais Noah était un peu comme ça lui aussi. Il aimait pas s’étaler, il ne parlait pas beaucoup, enfin de lui, il était toujours plutôt flou, peut-être parce que sa vie n’avait rien d’extraordinaire. Qu’il n’aimait pas trop sa vie, un père homophobe, une mère morte, étudiant en médecine, bref rien d’incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Mar 26 Nov - 22:39

Tu veux faire parti des Sunshine ? Mwouhahaha !

image 500*300
Alice avait toujours été quelqu'un de sociable. Elle supportait mal la solitude, et les rares fois où elle s'était retrouvée seule elle avait fini par sombrer dans de tumultueuses dépressions, allant parfois jusqu'au désir ardent d'en finir. Depuis qu'elle était vampire elle n'avait pas passé longtemps seule. Elle était entourée de son amant, John, puis de son nouveau frère, Seth, de sa soeur de coeur, Esfir, et de ses esclaves et succube. Elle n'avait pas eu à restée seule bien longtemps et encore aujourd'hui elle ne cherchait pas la solitude. Elle aimait faire de nouvelles rencontres, voire parler à des gens qu'elle croisait dans les rues de la ville, ou dans les couloirs du château. Elle avait la conversation facile, et une bonne humeur communicative. Cela plaisait aux vampires qu'elle croisait au cours de ses voyages. Elle avait fait le tour du monde, et en dix ans à peine elle s'était fait un nom dans la vie politique du monde vampirique. Elle était une petite boule d'énergie et de bonne humeur qui amenait le sourire partout où elle se rendait.
En ce qui concernait sa famille, et ses amis, c'était encore pire. Elle était une véritable boute-en-train que peu de chose pouvait déprimer ou rendre triste. John, en réalité, était le seul à avoir une emprise directe sur son humeur. Du reste, une dispute, une chamaillerie, ou une contrariété n'était pas capable de lui ôter son sourire joviale et son entrain naturel. Noah ferait sans doute partie de cette catégorie de gens qui avaient la chance de connaitre une Alice intime, qui faisait tout pour rendre heureux les gens qu'elle aimait. Peu de personne avait la chance de faire parti de ce cercle intime, et elle faisait en sorte de plaire à ces êtres qui faisaient d'elle ce qu'elle était. Elle ne serait rien sans eux, hors de leurs regards elle n'existait pas. Apparemment, Noah allait devenir - ou était déjà - son beau frère. Et elle avait toujours rêvé d'avoir un beau frère depuis le jour où son frère lui avait annoncé qu'il préférait les garçons. Elle considérait Elwing comme son beau-frère, voir même comme son petit frère, du fait de sa relation privilégiée avec Seth. Avec Noah cela serait sans doute pire encore. Elle allait le dorloter ce petit vampire, c'était une évidence.
NOAH — Non pas du tout et je pourrais en dire tout autant de toi.
Elle appréciait sa gentillesse et sa politesse. Un autre vampire aurait pu s'étonnait de la voir si détendue dans une maison qui n'était pas la sienne. Après tout, elle se comportait chez son frère comme si elle se trouvait dans sa propre demeure, alors que ce n'était que la seconde, ou la troisième fois qu'elle m'était les pieds ici, et la première fois en l'absence d'Elikan. Mais elle ne doutait pas que son frère aussi se sentirait comme chez lui dans les appartements de la vampire au château. Il serait capable de donner des ordres à ses esclaves, ou de se servir dans ses poches de sang. Alors pourquoi ne ferait-elle pas la même chose avec lui. Après tout ils étaient une famille, alors ils partageaient tout... matériellement parlant. Elle ne comptait pas partager John, tout comme elle ne voudrait pas jouer avec Noah. Passons. De ce fait, avec un sourire, elle le mena dans la cuisine et se mit en quête de lui servir un verre de sang. Pendant qu'elle fouillait dans les placards, elle écoutait ce que lui disait Noah.
NOAH — Oh il m’avait caché ça, je ne savais pas que c’était son anniversaire! Je suis content de l’apprendre.
ALICE — Je sais que c'est stupide, mais ... Nous avons été séparés durant deux siècles. Durant cette période de deuil je n'ai jamais manqué un seul de ses anniversaires. Comme s'il était encore là, avec moi, quelque part. Alors même si la majorité des vampires oublient la date de leur naissance, il n'en ai rien de moi. Je retiens ces évènements importants. Après tout, c'est plutôt marrant à fêter, surtout quand on est sur de pouvoir recommencer l'année suivante.   Expliqua-t-elle comme si elle avait le besoin de se justifier.
Seth et Esfir trouvaient parfois ridicule l'obsession d'Echo-Alice pour les dates. Mais elle n'y pouvait rien, elle retenait toutes les dates importantes de sa vie. Sa propre date de naissance, certes, mais aussi celle de John, la date de leur rencontre, la date où il l'a quittée, où Seth l'a trouvée, où elle est arrivée à Heartkiller, le jour où César l'avait embauchée. Et tout ce qui concernait son humanité, l'anniversaire de son frère, quand ils sont partis pour la guerre, la date de sa mort . Et toutes ses années étaient rythmées par ces évènements qui venaient sans arrêt la hanter. Mais ce n'était pas mal, au contraire. Elle considérait que cela faisait parti de celle qu'elle était. De la femme qu'elle était devenue. Alors pourquoi ne pas faire attention à ces évènements ? Après tout, elle n'avait rien de mieux à faire pour profiter de son éternité.
NOAH — Par curiosité, il était comment Elikan enfant? Enfin.. si tu veux m’en parler, on se connait pas vraiment, mais j’aimerais apprendre à le connaître et il est pas très bavard sur sa vie. J’aimerais tout savoir de lui…
Elle sourit, et se servit un verre de sang O négatif, elle s'assit en face de Noah, et réfléchit quelques instants. Il était difficile pour elle de réussir à se souvenir de tout. Ces souvenirs là étaient véritablement anciens, et lointains dans sa mémoire, mais elle en avait quand même - des souvenirs. Après tout, Elikan était son tout, son frère, et le seul homme a avoir partagé la première partie de sa vie.
ALICE — Elikan a toujours été le plus sage, et le plus patient de nous deux. Il a toujours été un frère aimant et attentif. Il me protégeait de tout, même de notre père. Il aurait tout fait pour me rendre heureuse, et me permettre d'être libre. Il a tout fait pour cela d'ailleurs, quitte à être puni. Je crois qu'il se fichait de souffrir tant qu'il était juste. Tant qu'il savait que ce qu'il faisait été bien. Il est un véritable héros tu sais. En tout cas c'est le mien. J'aimerai juste... Qu'il arrête d'agir pour le compte des autres, et qu'il commence à vivre aussi pour lui. Tu vas l'aider pour ça, n'est-ce pas ? Tu vas le rendre heureux ? Demanda Alice en regardant Noah avec un air de petite fille désespérée.
Elle ne désirait que cela après tout, voir son frère enfin heureux, comblé et en accord avec lui-même. Un frère qui aurait trouvé l'amour, qui serait aimé autant qu'il le mériterait, par quelqu'un qui lui correspond vraiment. Elle avait l'impression que Noah pouvait être ce genre de personne. Après elle ne s'étonnait pas qu'Elikan soit peu loquace sur sa vie passé, voir même si son passé tout court, même de vampire. Elle le comprenait, cela faisait parti de lui. Il n'avait jamais rien caché à sa soeur, mais elle était sans doute la seule à avoir eu droit à se traitement de faveur. Les autres voyaient Elikan comme quelqu'un de mystérieux et de secret. Cela faisait rire la jeune femme. Ca faisait parti du charme de son grand frère, elle le comprenait aisément. Elle comprenait aussi qu'il ne veuille pas parler de sa vie à quiconque croiserait sa route. Après tout, il n'avait pas eu une vie facile.
Elle ne savait pas vraiment si cela était ce qu'attendait Noah, mais elle ne savait pas vraiment quoi dire d'autre pour le moment. Après tout elle ne connaissait pas beaucoup ce garçon, et elle ne voulait pas que son frère lui en veuille d'avoir parlé de choses qu'il voulait garder cacher. Elle proposait à Noah de lui servir un verre de sang, encore, mais le vampire semblait quelque peu... perdu. Elle le regardait d'un air interrogatif.
NOAH — Peut importe, j’ai pas vraiment de préférence.. Elle souleva un sourcil. Après tout il semblait être assez jeune alors cela n'avait rien d'étonnant s'il était encore jeune, et elle ne doutait pas du fait qu'il le soit. Il n'avait pas encore eu l'occasion d'expérimenté toutes les possibilités de sa nouvelle condition.
NOAH — J’ai encore un peu de mal avec le sang… le fait d’en boire. Elle stoppa alors tout mouvement. Elle ne se souvenait pas avoir eu ce genre de problème, mais prise dans le torrent d'un amour passionnel, elle ne s'était en réalité pas posée beaucoup de question quand elle était devenue vampire. Elle avait juste gouté à la liberté la plus totale sans se poser la question de savoir si elle faisait du mal autour d'elle.
Elle avait tué énormément d'humains, des enfants, des femmes, des vieillards. Elle avait décimé des orphelinats et des familles entières lors de ses crises de démences. Elle avait été un monstre de sang, qui rendait fous ses victimes afin de rendre leurs sangs plus doux, et plus chaud. Elle n'avait plus de pitié aujourd'hui pour le genre humain, et pourtant elle avait été humaine un jour. Elle ne l'avait jamais regretté. Cependant, elle pouvait comprendre que Noah lui n'ait pas le même genre de vision de sa nouvelle condition.
ALICE — L'humain en toi est encore présent ? Tu sais... tu n'es pas obligé de tuer pour boire du sang humain. Certains humains sur cette île peuvent t'offrir une veine sans que tu es besoin de leur ôter la vie. Il faut juste... Avoir assez de maitrise pour s'arrêter. Ou alors...   Elle parlait en prenant un autre verre, pour y verser un peu de sang dedans. Elle se mit en quête de fouiller les placard, et trouva quelques aromates. Elle rajouta de la cannelle dans le verre, et un peu de citron. Elle le tendit à Noah avec un sourire.
ALICE — Tu fais en sorte de cacher le gout du sang pour te concentrer uniquement sur... La satisfaction de ne plus avoir soif après un verre.  


Revenir en haut Aller en bas
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
Noah L. Ellsworth

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Jeu 28 Nov - 0:18

Elle venait de lui expliquer la raison de sa venue, comme quoi c’était l’anniversaire de celui-ci et il fut surpris, mais touché de voir combien elle tenait à son frère. « Il a l’air de beaucoup compté pour toi, d’après ce qu’il m’a dit sur toi, il tient tout autant à toi, et je comprends pourquoi, tu me sembles vraiment être quelqu’un de bien, sociable en tous cas. » Il lui fit un sourire, elle devait comprendre, après tout comment on pourrait la décrire autrement, elle allait vers les autres sans hésiter, du moins elle avait fait cela avec lui.

« Mais non, ce n’est pas stupide, je trouve ça bien au contraire et je suis sûr que sa le touche beaucoup. Et je crois que moi aussi je ne voudrais pas oublier mon anniversaire, ça me rappelle qui j’étais, enfin je parle comme si ça faisait des années que j’étais un vampire… mais je crois que tu comprends ce que je veux dire? Sinon sache que moi, je ne trouve pas ça stupide. » Il trouvait cela touchant et il était content de savoir quand était l’anniversaire de son petit ami, il marquera cette date dans sa mémoire afin de pouvoir faire quelque chose de spécial en cette même date chaque année. Même s’il était sûr qu’Alice s’assura qu’il ne l’oublie pas. « Tu avais prévu quelque chose de spéciale pour lui se soir? Je ne voudrais pas nuire à tes plans, si tu voulais te retrouver un peu seul avec lui je peux comprendre. » Il lui fit un petit sourire, oui il pouvait comprendre, peut-être qu’il voulait pour se soir, son frère pour elle tout seule, si c’est le cas, il se trouvera quelque chose à faire.

Il lui avait posé des questions sur son petit ami, afin de savoir il était comment lorsque celui-ci était jeune, comment il était et d’après les dire de celle-ci, il ne semblait pas avoir beaucoup changer. « Je peux dire qu’il n’a pas beaucoup changé et je crois que c’est tant mieux, c’est quelqu’un de super. » Oui et il ne disait pas ça seulement pour faire plaisir à celle-ci, il disait seulement la vérité. « Je vais tout faire pour ça, je ne me vois pas continuer sans lui, il est tout pour moi, ça fait peut-être pas longtemps que je le connais, mais j’ai l’impression de le connaître depuis toujours, je ne peux pas fermer les yeux le matin sans être sur qu’il va bien, qu’il est rentré. » Il savait qu’il était un héros, il était son héros à lui aussi. Ça pouvait sembler « quétaine » ce qu’il disait, mais c’est ce qu’il ressentait, il l’aimait vraiment et cette attachement rien ne pourrait le défaire, il quittera se monde en l’aimant encore. Il ne doutait pas une seconde de ce qu’elle lui disait, il le voyait parfaitement agir ainsi.

« Merci de tes conseils, c’est apprécier, j’ai l’impression de me perdre à force de boire du sang et je n’aime pas ça, je veux rester celui que j’étais même si je suis un vampire. Un buveur de sang… je n’ai jamais voulu faire de mal aux autres et je ne souhaite pas que ça commencer aujourd’hui. » Marquant une pause, il se sentait à l’aise de se confier à elle, comme il se sentait bien avec Elikan. « Je voulais être médecin, je faisais des études en médecine avant de me retrouver ici, je voulais sauver des vies, aider les autres alors que maintenant j’ai l’impression que je ne peux que donner la mort… et j’en ai pas envie. » Il pouvait voir que ça semblait la surprendre, qu’elle ne semblait pas comprendre, enfin elle n’avait peut-être pas eu la même façon de voir les choses que lui. « Je sais que ça peut sembler étranger, un vampire qui ne veut pas boire de sang, mais je me sens plus humains que vampire encore, je n’ai rien contre le fait d’avoir été transformé, au contraire, devenir vampire me permet de continuer de vivre et ce en plus auprès de mon créateur, celui que j’aime. » Il se laissait aller à des confidences, qu’il ne pensait faire à personne, pourtant avec elle tout allait être différent et il le sentait. Il pourra lui faire confiance, il en est sûr. Il porta ensuite le verre de sans à sa bouche alors qu’elle avait ajouter des aromes afin de cacher la saveur du sang, il avait toujours aimé la cannelle, un peu moins le citron, mais bizarrement, aujourd’hui il aimait ça. C’est goût changeait peut-être, faut dire que le sang avait un gout métallique, ferreux lorsqu’il était humain alors que maintenant, rien n’a meilleur goût que le sang et il se dégoute de trouver ça aussi bon. « Oui, ça cache bien le goût, il reste un peu présent, mais la cannelle et le citron aide beaucoup. Je sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que tu n’as jamais eu besoin de faire cela… tu te rappelles de ta transformation? » Même si c’était récent pour lui, c’était flou, faut dire qu’il était entre la vie et la mort au moment de sa transformation et à peine conscience, mais il se rappellera toujours du regard d’Elikan lorsqu’il le vit pour la première fois, ce qu’il a ressenti pour celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Jeu 19 Déc - 16:39

Tu veux faire parti des Sunshine ? Mwouhahaha !

image 500*300
NOAH — « Il a l’air de beaucoup compté pour toi, d’après ce qu’il m’a dit sur toi, il tient tout autant à toi, et je comprends pourquoi, tu me sembles vraiment être quelqu’un de bien, sociable en tous cas. »  
ALICE — On a toujours été très proches tous les deux, et deux siècles loin l'un de l'autre n'ont rien changé à cela.   
Alice parlait avec calme et tendresse. Elle se sentait parfaitement à l'aise à présent avec Noah, loin de la prudence dont elle avait fait preuve au début de leur entrevue. Contrairement à ce que voulait le dicton, Echo-Alice se laissait souvent diriger par sa première impression lorsqu'elle rencontrait quelqu'un, et le moins que l'on puisse dire c'est que sa première impression en ce qui concernait Noah était plus que bonne. Il semblait être quelqu'un de gentil, de brave, et de généreux. Un être tendre, et calme, qui allait tout à fait avec le caractère du frère d'Alice. Noah semblait cependant fragile et meurtri, à la manière d'un enfant perdu dans la forêt en pleine nuit, et elle ne doutait pas qu'Elikan serait la pour éclairer son chemin, et lui éviter les embuches. Elle était confiante, son frère serait parfaitement heureux avec Noah. Elle avait l'impression qu'il était l'être qu'il fallait à son frère pour avoir un but dans son existence. L'homme qui lui manquait. Elle était heureuse de quoi qu'il l'avait enfin trouvé.
Elle avait l'impression que son petit monde devenait de plus en plus complet. Non seulement elle avait retrouvé sa famille, mais elle grandissait de jour en jour, avec des membres inespéré. Noah était la chance, l'espoir d'Elikan. Alice savait que son frère avait beaucoup souffert de sa transformation, et surtout de ses premières années en tant que vampire. Il avait été soumis à l'esclavage, et aujourd'hui il devait réapprendre à s'aimer, et à aimer les autres. Noah allait l'aider pour cela, sa gentillesse et son humanité lui aiderait. Elle avait hâte que son frère rentre pour le féliciter et lui souhaiter tout le bonheur du monde. Et un joyeux anniversaire !
NOAH — « Mais non, ce n’est pas stupide, je trouve ça bien au contraire et je suis sûr que ça le touche beaucoup. Et je crois que moi aussi je ne voudrais pas oublier mon anniversaire, ça me rappelle qui j’étais, enfin je parle comme si ça faisait des années que j’étais un vampire… mais je crois que tu comprends ce que je veux dire ? Sinon sache que moi, je ne trouve pas ça stupide. Tu avais prévu quelque chose de spéciale pour lui se soir? Je ne voudrais pas nuire à tes plans, si tu voulais te retrouver un peu seul avec lui je peux comprendre. »
ALICE —  Perdre mon frère a été sans doute la chose la plus atroce qu'il me soit arrivée. Je n'ai jamais rien oublié le concernant, son anniversaire encore moins que le reste. Je lui dois bien cela. Et tu es le bienvenue avec plaisir Noah ! Evidemment ! Je suis sure que cela fera plaisir à mon frère, et je saurais... m'éclipser au moment venu.
Dit-elle d'une voix joyeuse en lui adressant un clin d'oeil entendu. Elle n'était pas née de la dernière pluie, et saurait donner à son frère l'intimité dont il avait besoin. Après tout Noah était sorti de la chambre d'Elikan. Elle était une petite soeur indiscrète, mais elle ne poserait pas de question à ce sujet à Noah. Quelque chose dans son regard, dans sa timidité l'empêchait de vouloir le mettre mal à l'aise de la sorte. Elle décida plutôt de lui offrir à boire et de le mettre le plus à l'aise possible, de faire connaissance avec ce jeune vampire si important - déjà - dans la vie de son frère. De sorte qu'il le sauve avant de le faire vivre chez lui, plutôt que de le soumettre à l'esclave en en faisant son incube, même si en théorie les gardes ne possédaient pas d'esclave. Il aurait pu aussi le remettre au palais pour qu'il soit éduqué par Eleazar Bridgestone et vendu à un noble pour qu'il en fasse son incube. C'était des choses qui arrivaient fréquemment sur l'île. Quoi que plus souvent, les vampires laissaient les humains blessés mourir. En même temps cet acte de bravoure n'étonnait pas Echo de la part de son frère. Elikan avait toujours eu une âme de héros.
NOAH — « Je peux dire qu’il n’a pas beaucoup changé et je crois que c’est tant mieux, c’est quelqu’un de super. »
Elle sourit, et acquiesça. Que dire de plus ? Après tout, ils étaient d'accord sur ce point. Elikan était un vampire particulier, et unique. Elle ferait tout pour protéger son frère, et pour qu'il soit heureux. Elle mit Noah en garde, après tout elle devait passer par là également. Elle ne laisserait personne meurtrir l'âme de son frère ainé. Il avait assez souffert pour une éternité, à présent il devait être heureux, et rien de plus. Elle allait faire en sorte que ce soit le cas. Et elle espérait que son amour pour Noah était moins dévastateur que son propre amour pour son Sir. Elle, elle était vouée à souffrir toute son existence, car elle aimait son créateur à la folie, et lui appartenait de telle sorte qu'elle s'oubliait elle-même dans son regard. Elle était liée à lui et n'était personne sans lui. C'était terrible, une fatalité qui finirait par causer leur perte à tous les deux. Rien sans l'autre, un seul être ensemble. Ils n'existaient déjà plus. Mais Elikan lui devait simplement aimer, et être aimé en retour. Il devait être heureux, sans risquer d'en être brisé.
NOAH — « Je vais tout faire pour ça, je ne me vois pas continuer sans lui, il est tout pour moi, ça fait peut-être pas longtemps que je le connais, mais j’ai l’impression de le connaître depuis toujours, je ne peux pas fermer les yeux le matin sans être sur qu’il va bien, qu’il est rentré. »
ALICE — Oh... c'est... Oh ! 
Alice était attendri par les déclarations de Noah. Il ressemblait à un jeune homme incroyablement romantique, et cela faisait fondre de la jeune femme qui malgré tout n'était pas insensible à un peu de tendresse amoureuse. Même si elle même n'était pas adepte des petites attentions, des fleurs, et des chocolats en forme de coeur. Elle préférait une partie de sexe violente, et une belle morsure dans le cou. Un peu dingue, la vampire était une passionnée plus que romantique.
En attendant elle s'était mise en tête de prendre soin de son beau frère qu'Elikan avait lâchement abandonné à son triste sort. Les Sunshine étaient des gens généreux qui savaient recevoir, mais ils étaient aussi professionnels, et rien n'excusait une absence sur leur lieu de travail. C'est pour cela qu'Alice n'était pas dans son bureau à cet instant présent, et qu'elle préférait discuter avec un vampire qu'elle connaissait à peine. Elle s'en fichait, elle se sentait bien avec Noah. Elle avait envie de... le considérer comme le petit frère qu'elle n'avait jamais eu au même compte qu'Elwing.
NOAH — « Merci de tes conseils, c’est apprécier, j’ai l’impression de me perdre à force de boire du sang et je n’aime pas ça, je veux rester celui que j’étais même si je suis un vampire. Un buveur de sang… je n’ai jamais voulu faire de mal aux autres et je ne souhaite pas que ça commencer aujourd’hui. Je voulais être médecin, je faisais des études en médecine avant de me retrouver ici, je voulais sauver des vies, aider les autres alors que maintenant j’ai l’impression que je ne peux que donner la mort… et j’en ai pas envie. »
Alice écoutait attentivement ce que disait le vampire. Il semblait être en confiance avec elle, et elle en était ravie. Elle était heureuse de le voir si intime avec elle. Elle apprenait à le connaitre, preuve que sa manière si singulière de se faire des amis fonctionnait toujours. Les gens avaient confiance en elle. Il voulait devenir médecin, une profession au combien particulière, et surtout en relation direct avec la mort et la vie. Il voulait combattre la mort, et le voila à présent... mort.
ALICE — Tu peux... Apprendre à le combattre Noah. Même les vampires ont besoin de médecin tu sais. J'ai rencontré un de ces guérisseur en Europe. Ce vampire n'acceptait pas sa situation, il avait été médecin humain, et il guérissait les esclaves pour le compte des Royaumes, ou les humains blessés qu'il rencontrait. Il se nourrissait de sang récoltait dans les hôpitaux, où d'animaux. Mais le problème avec le sang animal c'est que ça a tendance à nous rendre fou, et extrêmement faible.  
Raconta-t-elle. Elle avait rencontré énormément de vampires dans son existence. Elle aimait parlé de ses expériences, d'autant plus si cela pouvait rassurer Noah sur sa prochaine existence. Après tout la mort lui ouvrait les portes des possibles. Il pouvait devenir celui qu'il voulait, changer, être un autre, partir, revenir. Il pouvait décider de celui qu'il voulait être. Il pouvait choisir son destin.
NOAH — « Je sais que ça peut sembler étranger, un vampire qui ne veut pas boire de sang, mais je me sens plus humains que vampire encore, je n’ai rien contre le fait d’avoir été transformé, au contraire, devenir vampire me permet de continuer de vivre et ce en plus auprès de mon créateur, celui que j’aime.  »  
Il était adorable ce petit vampire. Tout juste transformé il avait sans doute aimé son humanité, ce qui pouvait expliquer ses réticences au sujet du sang humain et de la chasse. Cela elle pouvait le comprendre. Elle n'était pas là pour le juger, et surtout elle avait déjà vu des cas similaires. Malheureusement la majorité avait mal terminé. Ce n'étaient pas des vampires, mais des esclaves transformés. Certains incubes devenaient fous, et terminés tués par leur créateur. Ils ne supportaient pas d'être devenus des monstres, agressifs et masochistes ils étaient violents, et n'hésitaient pas à attaquer quiconque s'approchaient d'eux. Noah cependant avec son caractère ne semblait pas de ce genre-là. D'autant plus qu'il découvrait à peine ce monde. Et pour l'aider la vampire lui fit gouter sa spécialité sanguinaire.
NOAH — « Oui, ça cache bien le goût, il reste un peu présent, mais la cannelle et le citron aide beaucoup. Je sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que tu n’as jamais eu besoin de faire cela… tu te rappelles de ta transformation? »
ALICE — Oui... Ca remonte à plus de deux siècles mais je m'en souviens. Mon Sir, John Constantine, m'a attaqué alors que je fuyais la guerre. Il a voulu faire de moi... Sa poupée, son oeuvre. En quelque sorte il a reconnu en moi son âme soeur. Il m'a libéré, en quelque sorte. Je n'aimais pas être humaine, je me sentais étouffée. La mort a été une libération. Ne plus avoir peur de la maladie, de la mort, ou d'un père bien trop présent. J'ai eu la chance de bien vivre ma transformation. Mon Sir est devenu mon amant, et encore aujourd'hui... Même si nous avons eu une histoire plutôt tumultueuse.

Revenir en haut Aller en bas
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
Noah L. Ellsworth

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Mer 25 Déc - 21:27

C’était touchant de voir tout cela, enfin t’entendre ça, ils étaient content de voir qu’Elikan était pas seul, il aurait bien aimé avoir un frère ou une sœur, quelqu’un à qui se confier, à qui il aurait pu tout dire.  « J’aurais bien aimé avoir un frère ou une sœur, c’est bien que tout soit aussi pareil malgré les années enfin les siècles. » Celui-ci lui adressa un petit sourire pensif, il n’aurait jamais pensé un jour se retrouver ainsi, avec un petit ami et parler à la sœur de celle-ci et encore moins qu’il soit un vampire et celle devant lui aussi. Et même lui était un vampire maintenant, c’était étrange, mais il était heureux. Oui, il était très heureux. Il se sentait à l’aise en présence de celle-ci, elle était sociable et gentille, enfin c’est l’impression qu’elle lui donnait. Et vu ce qu’il connaissait d’Elikan, il se disait que sa sœur ne devait pas être bien différente que lui, enfin parfois les frères et sœurs sont totalement différents, mais ça ne semblait pas être le cas.
 
Elikan était celui qui l’aidait à tenir, sans lui il aurait sûrement décidé de se jeter sous la lumière du jour, comme il n’avait aucune raison de vivre. Elikan lui avait donné cette raison de vivre, de tenir le coup et apprendre sa nouvelle vie, comment tenir le coup, contrôler sa soif, etc. Il était tellement bien, comment il aurait pu penser que sa vie aurait pu changer à se point alors qu’il est monté sur ce bateau. Lui qui pensait faire un petit tour, une belle croisière puis rentrer, il s’est retrouvé sur une île blessé mortellement pour être sauvé par celui qui est l’unique, celui que l’on cherche tout notre vie. Il l’avait trouvé, alors qu’il ne pensait que ça serait jamais possible.

« Merci, t’inquiètes pas, tu peux rester le temps que tu veux, on passe tout notre temps ensemble et je suis sûr qu’il va être content de passer du temps avec toi, faut dire qu’il me parle souvent de toi, plus que de lui. »  Faut dire qu’il pouvait bien passer une nuit sans coucher ensemble, ils ne sont pas des accros du sexe non plus et il avait envie d’apprendre à connaître un peu plus celle-ci. En savoir plus sur elle, sur Elikan et passer une bonne soirée. Il n’avait jamais vraiment connu les soirées en famille pour fêter l’anniversaire d’un membre de la famille. Son père n’était pas très sociable et sa mère est morte lorsqu’il était jeune, donc les deux hommes ne passaient pas beaucoup de temps à fêter et son père ne se préoccupait que très peu de lui. Le seul moment où il s’occupait de lui c’était pour lui dire qu’il ne voulait pas d’une « tapette » dans sa maison, qu’il était mieux de retrouver le droit chemin sinon il le chasserait. Il l’avait frappé pour avoir embrasser un homme, que penserait-il si celui-ci alors qu’il était maintenant un couple et n’était plus puceau.

Il était chanceux d’être tombé sur Elikan, un autre vampire aurait pu le laisser mourir sur la place, mais ce n’était pas le cas de son petit ami. Il l’avait sauvé, transformer et protéger. Il ne l’avait pas laissé au main d’un autre vampire qui aurait pu le faire devenir un esclave, un jouet ou autre. Enfin bref, il ne fallait pas pensé à ce qui aurait pu arriver, mais à ce qui est arrivé.

Noah serait sûrement brisé de perdre Elikan, il était amoureux de lui et ne supporterait pas qu’il lui arrive quelque chose. Il aurait sûrement du mal à vivre séparer de lui, mais il espérait ne pas y penser après tout ils étaient bien ensemble et c’était l’important. Quoi ajouter d’autres du fait qu’ils sont heureux, s’aime à la folie et on l’impression de se compléter.

Oui celui-ci avait toujours été d’un genre romantique, il aime faire plaisir aux autres, surtout à ceux qu’il aime, c’est sûrement pour cela qu’il était aussi attentionné face à Elikan et pensait à son plaisir, son bonheur. Mais bon, il était un tendre et il le serait sûrement. Mais si Elikan voulait autre chose il serait prêt à tout pour lui.

Il se sentait à l’aise avec celle-ci, il ne savait pas trop pourquoi, mais elle lui inspirait confiance.

« Tu crois que je pourrais devenir médecin malgré tout? Continuer mes études et soigner les humains… Vraiment, pourquoi ça rend fou ? Ça reste du sang après tout, qu’est-ce qu’il a de différent ? Mais j’avoue que j’aimerais bien devenir médecin malgré tout, mais j’ai dis à Elikan que je ferais partis de la garde avec lui, mais je sais pas si je serais vraiment doué comme garde, je préfère soigner que blesser… »  Oui il n’était pas fait pour blesser les autres, il n’aimait pas l’idée de même pensé blesser un vampire ou bien un humain parce que quelqu’un lui a ordonné. Il avait toujours voulu soigner, guérir les gens depuis qu’il est petit, enfant il voulait aider sa mère dès qu’elle se faisait mal ou l’un de ses amis. Mais bon à l’époque il ne pouvait pas vraiment les soigners et maintenant l’odeur du sang le rend fou enfin façon de parler. Il sent les crocs pousser dans sa bouche lorsqu’il sent du sang, il devait apprendre à contrôler ça, il savait qu’avec l’aide Elikan il pourrait y arriver. Il avait encore un peu de mal avec le fait qu’il serait toujours en vie dans une centaine d’année enfin à moins qu’un vampire le tue, lui arrache la tête ou encore qu’on le blesse avec de l’argent. Après tout, il ne pensait pas vivre vieux et d’un côté il avait vu juste, car pour dire vrai, il est mort, son cœur ne bat plus.

Il but du sang que celle-ci lui avait servit, c’était bien meilleur avec les aromes de celle-ci, c’était différent et il allait faire en sorte de se rappeler ce mélange pour les fois où il serait mélancolique de sa vie d’humain.

« Oh d’accord je comprends, tu n’as pas une vie de tout repos. En tous cas tu es sûr de ne pas t’ennuyer. » Il marqua une pause pensant à ce qu’elle avait dit et ajouta : « Sa poupée, étrange, enfin pour moi, mais c’est peut-être courant chez les vampires, je sais pas trop comment j’aurais réagit à ta place, mais je crois pas que j’aurais trop aimé le fait qu’il ai voulu faire de moi une « poupée ». » Il eu un petit sourire et ajouta : « Moi aussi mon père ne me manquera pas trop… il n’a jamais approuvé mon mode de vie, enfin mon orientation sexuelle…  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Jeu 26 Déc - 23:30

Tu veux faire parti des Sunshine ? Mwouhahaha !

image 500*300
Elle avait de la chance, sa relation privilégiée avec son frère n'était pas entachée par le temps et la distance, pas même par la mort. Ni l'un ni l'autre n'avait réussi à accepter la mort de l'autre, et n'avait pu l'oublier. Jamais Echo n'avait fait un trait sur son grand frère, quant bien même Seth avait été un frère de substitution pour elle. Elle avait toujours eu ce besoin d'être protégé par un homme, d'être entouré par un homme qui soit capable de lui donner l'impression qu'il ne pourrait rien lui arriver. Elle avait retrouvé son grand frère et elle en était plus qu'heureuse, surtout si lui aussi avait trouvé l'amour et le bonheur.
NOAH — « J’aurais bien aimé avoir un frère ou une sœur, c’est bien que tout soit aussi pareil malgré les années enfin les siècles. »  
Elle sourit pour toute réponse. Elle était chanceuse, elle le savait. Si elle n'avait pas eu son grand frère sans doute que sa vie d'humaine aurait été différente. Elle n'aurait pas pu rentrer dans son école d'infirmière puis aller s'occuper des soldats lors de la guerre d'indépendance. Elle se serait sans doute tuée, ou se serait enfuie à cause de la pression que son père lui mettait sur les épaules, et elle ne doutait pas qu'il en aurait été de même pour Elikan. L'un sans l'autre ils ne seraient plus rien. Mais elle n'avait pas à penser à ce genre de chose, après tout ils étaient tous les deux ensemble et bien portant. Elle n'était pas étonnée de voir Elikan dans le rôle du garde royal. Il avait toujours été un soldat très talentueux. Il était doué pour tué, cela ne faisait aucun doute, mais il le faisait avec une dignité évidente. Il respectait les règles, il ne tuait pas à l'aveugle. Seth ne tarissait pas d'éloges sur Elikan, et Echo était incroyablement fier de ce que son frère était devenue. Il était un bel homme qui faisait des envieuses. Mais il imposait le respect également.
NOAH — « Merci, t’inquiètes pas, tu peux rester le temps que tu veux, on passe tout notre temps ensemble et je suis sûr qu’il va être content de passer du temps avec toi, faut dire qu’il me parle souvent de toi, plus que de lui. »  
Elle tapa dans ses mains, ravie de voir sa soirée prendre forme de la plus belle des façons. Une petite soirée avec son frère et le petit ami de ce dernier. Elle voulait les voir ensemble, pouvoir être romantique une soirée et charrier son frère sur ce sujet. Gentiment. Elle aimait se moquer gentiment d'Elikan, comme une petite soeur se devait de le faire, mais c'était uniquement pour son bien, parce qu'elle était heureuse pour lui. Après tout il devait être juste trop mignon aux côtés de son infant. Noah était adorable, cela était plus qu'évident. Ils devaient être parfaits tous les deux ensemble.
Pour l'heure la vampire tenait une conversation des plus intéressantes avec le vampire. Ils seront de grands amis c'était à présent évident. Ils parlaient de tout et de rien avec une telle facilité qu'elle se prit à lui donner des conseils et à le rassurer sur son avenir. Elle était étonnée qu'Elikan ne joue pas ce rôle-là. Elle ne savait pas ce que Noah faisait sur Heartkiller, mais il avait à présent la possibilité d'être celui qu'il voulait, et s'il désirait être médecin alors l'immortalité ne devait pas l'en empêcher.
NOAH —  « Tu crois que je pourrais devenir médecin malgré tout? Continuer mes études et soigner les humains… Vraiment, pourquoi ça rend fou ? Ça reste du sang après tout, qu’est-ce qu’il a de différent ? Mais j’avoue que j’aimerais bien devenir médecin malgré tout, mais j’ai dis à Elikan que je ferais partis de la garde avec lui, mais je sais pas si je serais vraiment doué comme garde, je préfère soigner que blesser… »   
ALICE — Oui tu pourrais. On a une bibliothèque immense au château, tu devrais trouver ton bonheur pour terminer tes études. Et je pourrais te mettre en contact avec ce guérisseur si tu veux. Il me doit un service. Le problème du sang animal c'est qu'il n'est pas... Assimilable par le corps humain. Disons que c'est comme si pour faire avancer une voiture à essence tu mettais du diesel. Elle va rouler pendant un temps mais ça va finir par éclater ton moteur. C'est suffisant pour dépanner, mais au final le corps reste en manque. Seul le sang humain nous permet de garder toute notre... Humanité, et notre corps en bon état si je puis dire. Oh ! J'ignorais que tu faisais partie de la garde... Peut être qu'ils ont besoin de médecins ? Quoi qu'avec... Notre régénérescence naturelle j'en doute.    
Dit-elle comme si elle se parlait parfois à elle-même. Elle était persuadée que tout le monde avait un destin a accomplir, et si Noah voulait devenir Médecin alors peut être que c'était là qu'il allait se réalise comme un individus particulièrement doué. Elle, elle ne pourrait que le pousser dans cette voie. Elle avait les clés du palais, et de pas mal d'autres pays dans ce monde. Elle s'était fait des alliés un peu partout, et elle pourrait l'aider s'il le voulait. Elle le ferait avec plaisir, après tout, ils faisaient partis de la même famille aujourd'hui. Elle l'aiderait à devenir celui qu'il voulait devenir du mieux qu'elle pouvait.
Suite à cela ils se mirent à discuter de leur transformation et Alice lui fit part de son expérience avec John. Une relation particulière, parfaitement représentative des relations entre un infant et son Sir. L'infant est l'esclave des désirs de son créateur, Alice ne vivait qu'à travers John, et jamais elle ne pourra lui échapper. Il pourrait la sentir à l'autre bout du monde, elle continuerait à être en lui. C'était un lien particulier, fort, et qui ne pouvait être réduit en centre que par le feu, la mort.
NOAH — « Oh d’accord je comprends, tu n’as pas une vie de tout repos. En tous cas tu es sûr de ne pas t’ennuyer. »  
ALICE — La vie de vampire est longue et peut être parfois monotone. Mais tu apprendrais à t'y faire. A voir les choses avec un nouveau regard. Le temps ne va bientôt plus compter pour toi. Et l'ennuie... Disparaitra.   
Dit-elle comme pour le rassurer. Lorsqu'on est humain la moindre minute compte. Lorsque l'on devient vampire on est heureux parfois de s'arrêter et de contempler le temps qui passe, sachant pertinemment qu'il n'a plus d'effet sur nous. Regarder la neige tomber et s'oublier parmi les flocons. Tout change, devient plus net et plus évident lorsque l'on est vampire. Etrangement tout devient plus simple et avec le temps on prend du recul sur les choses. Mais alors la moindre contrariété devient une tempête.
NOAH — « Sa poupée, étrange, enfin pour moi, mais c’est peut-être courant chez les vampires, je sais pas trop comment j’aurais réagit à ta place, mais je crois pas que j’aurais trop aimé le fait qu’il ai voulu faire de moi une « poupée ».  
ALICE — Les vampire sont parfois des comportements... un peu pervers. Les règles du jeu changent, si je puis dire... En Amour plus qu'ailleurs. Le Sir, le créateur...  et l'infant ont un lien particulier et inaliénable. Ils sont... liés pour l'éternité. Ils se ressentent. En ce moment même tu devrais sentir au plus profond de toi... qu'Elikan va bien, ou s'il souffre, ou s'il est blessé. Tu apprendras, avec le temps.    
Dit-elle, tentant de lui expliquer cette situation particulière. Elle-même savait que  John allait bien, qu'il était même en colère, mais c'est avec le temps qu'elle avait appris à comprendre ce ressenti en elle. Cette chose qu'elle ne contrôlait pas et qui ne la quittait jamais. C'était le sang de John, celui qu'il lui avait donné pour la transformer, la faire sienne.
NOAH — «  Moi aussi mon père ne me manquera pas trop… il n’a jamais approuvé mon mode de vie, enfin mon orientation sexuelle…   »  
ALICE — Lorsque notre père a vu Elikan embrassé un garçon la première fois, il l'a amené à l'église et l'a obligé à prier et à se punir durant des heures. Pour lui, et pour l'époque, c'était ... une abomination, une maladie mentale, et il fallait qu'il soigne son fils. Elikan a joué un double jeu durant des années. Il n'y avait qu'avec moi qu'il était honnête. Il te comprendra. Tu n'auras jamais à caché ce que tu es et ce que tu ressens avec mon frère. Ou avec moi.    
Elle ne savait pas si Elikan lui en avait parlé, mais elle ne voulait pas cacher ce genre de chose à Noah. Il devait le savoir, quelque chose en elle en était persuadée. Et tant pis si Elikan l'engueulait pour son manque de discrétion.

Revenir en haut Aller en bas
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
Noah L. Ellsworth

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   Mer 1 Jan - 1:47

C’est intéressant de voir comment certaines familles peuvent être unis alors que d’autres non. Il était content de voir combien il était proche elle et Elikan. C’est intéressant de voir que malgré la distance, ce qui est arrivé ils sont toujours resté proche, enfin ils étaient encore proche après tout ce temps, elle se rappelait l’anniversaire de celui-ci alors qu’il ne portait pas attention aux temps, les vampires. Celle-ci semblait avoir quelque chose de différents, ou peut-être que c’était à cause de la relation particulière qu’elle a avec son frère. Mais il était chanceux d’un côté d’être tombé sur une famille comme celle-ci, d’être tombé sur Elikan plutôt qu’un vampire qui aurait pu le tuer, lui faire du mal ou le garder sous ses ordres, comme un esclave… Parfois le destin ou plutôt la vie fait bien les choses.

Elle semblait être bonne comme son frère, peut-être qu’elle l’était avec lui à cause de sa relation avec le frère de celle-ci, mais il espérait au fond de lui que ce n’était pas seulement à cause de qui il était. Et au fond de lui il le croyait, oui, il n’était pas seulement à cause de qui il était aux yeux d’Elikan.

La soirée serait super, il pourrait passer du temps avec son petit ami, ainsi que d’apprendre à connaître la famille de celui-ci. Enfin connaître sa sœur comme il ne pourra jamais connaître les parents de celui-ci et après ce qu’il avait entendu c’était pas plus grave. L’important était les personnes importantes aux yeux d’Elikan, c’est-à-dire la sœur de celui-ci.

Celui-ci eu un sourire alors qu’il écoutait la réponse de celle-ci, il était vraiment intéressant, il était touché pour la peine qu’elle se donnait, enfin la proposition qu’elle lui faisait. Cette aide était la bienvenue : « Oui j’irais voir les livres, merci beaucoup pour cette proposition, je vais en parler avec Elikan et je verras ensuite selon ce qu’il en pense… je voudrais pas le décevoir, mais comme tu dis des médecins dans la garde ne serait pas trop pratique comme ils n’ont pas vraiment besoin de soin… sauf lorsqu’ils sont blessés par l’argent. Je serais plus utile pour les esclaves, comme ils n’ont pas de régénérescence naturelle. Mais je sais pas trop comment sa fonctionne ici lorsqu’un humain est blessé… » Oui après tout peut-être que la santé des humains, des esclaves n’étaient pas vraiment important pour les vampires. Comment ne pas en douter après ce qu’il a pu voir et les vampires faire.

« Oui j’imagine, c’est étrange, comme je ne m’imagine pas ne plus porter attention au temps. Qui était si important pour moi avant avec les cours, les années qui passent… » Devenir un vampire ça voulait dire plusieurs choses, vraiment cette façon de voir la vie est étrange, mais ça devait être normal pour quelqu’un qui vie éternellement, il finira sûrement par penser ainsi.

Oui c’est vrai, c’était quelque chose qu’il avait ressenti, il pensait que c’était à cause de ce qu’il ressentait pour lui, ses sentiments, mais maintenant qu’elle lui expliquait le tout était plus clair. Plus normal si on veut, mais il comprenait ce qu’elle voulait dire. « hum d’accord je comprends. Oui c’est quelque chose que j’ai pu sentir, je pensais que c’était lié à mes sentiments, mais tes explications sont plus réalistes. » Pour lui la vie n’avait pas été facile quand son père avait découvert qu’il s’intéressait aux hommes. Il avait décidé de lui faire payer en le frappant, il le battait dès qu’il faisait des trucs qui ne lui plaisaient pas. Il avait toujours été strict, mais voir son fils embrasser un autre homme avait était la goutte d’eau qui a fait débordé le vase. Mais entendre ce que Elikan avait vécu lui fit une boule dans le ventre, ça n’avait pas été facile pour lui, pire de ce qu’il a vécu. Il aurait aimé être là pour le soutenir, mais bon ça ne servait à rien de ressasser le passé.

« Mon père ressemblait au votre… quand il m’a vu embrassé un garçon, il.. Bref il m’a montré à quel point il désapprouvait, j’en ai encore les marques sur moi… » Il marqua une pause, c’était pas si loin pour lui, pas comme pour Elikan. Il avait eu du mal à accepter par la suite le fait d’aimer les hommes. Il cachait ses émotions, ses sentiments, mais avec Elikan il se sentait bien pour une fois. « Merci… c’est agréable d’être accepté comme on est.. de pas être obligé de jouer un double jeu, ça dut être dur pour lui, mais il semble heureux maintenant, enfin je l’espère… » Il était heureux et il voulait le rendre heureux, bon ça peut sembler « fleur bleu », quétaine, nul, mais c’est normal non de vouloir que celui qu’on aime soit heureux non? Enfin pour lui oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO   

Revenir en haut Aller en bas
 

Touche à mon frère, et je te mange le foie ! — NOAH&ECHO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» Une touche de déco
» Un frère abusif ? [PV]
» « Toi que j'appellais mon frère, comment peut tu autant me hair ? Est-ce vraiment ton désir ?» •• PV ISRAËL
» Monsieur, Frère Unique du roi, Philippe Ier d'Orléans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✤ BIENVENUE EN ENFER ✤ :: Catégorie-