AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ♥   Jeu 19 Déc - 14:31

Noah & Elikan

« Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ! »



Il visait une cible, son œil se ferma presque automatiquement alors qu'il se concentrait à l’extrême. Ses muscles tendus sous l'effort, bandant son arc pour tirer une flèche parfaite. Sa main droite s'ouvrit, la flèche partit avec un bruit bien spécifique, elle trancha l'air et vint se planter au milieu de la cible rouge avec perfection. Il s’entraînait au tir environ une fois par semaine pour garder la main, il voulait garder ses aptitudes parfaites, il devait montrer l'exemple à ses hommes. « Vous voyez ? Je veux que vous vous entraîniez jusqu'à tirer ce même genre de flèche. Vous êtes l'élite de l'armée, je veux la perfection à chaque moment vous me comprenez ? » Ses hommes hochèrent la tête d'un air entendu. Il s'occupait de la garde royale, mais souvent aussi de la garde élite. Des meilleurs parmi les meilleurs. Et pour cela il devait leur apprendre toute les techniques de combat, savoir manipuler toutes les armes à leur disposition. Elikan se décala sur le côtés et laissa ses soldats tirer les uns après les autres. Certain avaient des difficultés pour brandir l'arc, mais ce genre de lacune s’effaça rapidement pour laisser place à une flèche atteignant sa cible. L'heure passa rapidement et le moment de porter attention à une autre arme sonna, les soldats rangèrent les arcs soigneusement dans leur étuis pour se diriger en salle d’entraînement et laisser la cour aux autres équipes.

Ils allaient s’entraîner au combat à main nues, sans armes ni même objet de défense. Elikan ne prit pas part à l’entraînement, il les regardait faire en rattrapant les erreurs d'une manière douce mais ferme. Son esprit vagabonda vers son jeune amour qu'il n'avait pas revu depuis le matin. Il devait déjeuner avec lui et pour tout avouer il avait hâte de le retrouver. Leur histoire n'était qu'un secret de polichinelle, tout le monde pouvait capter les regards que Noah et Elikan se jetaient à chaque fois qu'ils se croisaient. La tension était palpable, l'amour les trahissant. Mais ce n'était pas gênant, ils pouvaient s'aimer librement tant que ni l'un ni l'autre ne mettait la vie d'une camarade en jeux, la réputation en péril.

Alors qu'il était avec une recrue et qu'il l'aidait à placer ses bras afin d'effectuer de meilleur mouvement, l'intendant de Seth Bridgestone, Elwing vint vers Elikan d'une démarche rapide, son visage inquiet alerta Elikan qui délaissa la recrue. « Que se passe-t-il ? Parle ! » Il s'impatientait, une attaque se préparait ? Pire peut-être, la guerre était imminente ? Non, il aurait été convoqué mais Elwing n'aurait pas été envoyé afin de le prévenir. « C'est Noah, il à été attaqué... » Elwing continua de parler mais Elikan n'entendait plus rien, il s'imaginait déjà le pire et ne pouvait pas l'accepter. Il savait que Noah avait été envoyé aux murailles aujourd'hui afin de parfaire sa formation de jeune intendant. Il était le bras droit du recruteur, il devait tout savoir sur l'armée, ses codes, ses règles, ses faces cachés et surtout il devait connaître par cœur le château.

Le militaire partit vers les murailles en courant, ne voyant rien d'autre que le visage de son amour. Il ne prêta aucun regard à ses soldats qui sauraient bien se débrouiller sans lui. Il courait aussi vite qu'il le pouvait, l'air frais lui fouettait le visage mais il ne le sentait pas, il s'en moquait de toute façon. Il couru rapidement, si bien qu'il arriva sur les murailles sans attendre, le cerveau trop embrumé pour réfléchir. Il ne savait pas si Elwing le suivait, il n'y avait pas prété attention et ne l'avait même pas remercié. Au loin il vit un attroupement de soldat et il comprit que la catastrophe était sans doute là. Il arriva et poussa tout le monde, son statut l'aida les militaires se poussèrent en le reconnaissant. Il fallait avouer que Elikan impressionnait avec ses 2 mètres et sa carrure massive.

Ses yeux se posèrent sur Noah étendu sur le sol, encore conscient mais sa main droite cachant quelque chose au niveau de ses côtes gauches. Le recruteur s'agenouilla prêt de lui, doucement pour ne pas le brusquer. « Dis moi ce qui t'es arrivé mon amour, parle moi... » Un camarade lui apprit que son infant avait subit une attaque de chasseurs. Un grognement monta dans la gorge du recruteur qui ne pouvait se contrôler, ayant du mal à concevoir qu'on puisse faire du mal à son amour. Tout doucement il vint enlever la main de Noah qui cachait sa blessure et examina la plaie. Nul doute que son amour avait été attaqué avec un objet en argent, il n'y avait que cela qui pouvait lui causer une blessure qui ne se refermerait pas dans les secondes qui suivent. Il lui faudrait des soins et tout de suite, pas qu'il risquait d'y laisser la vie, mais le recruteur ne voulait prendre aucun risque. Lentement il détacha la chemise d'uniforme de Noah et regarda de plus prêt l'étendue de la plaie. Elle était assez profonde pour le laisser trépasser si il n'était pas pris en charge rapidement, très rapidement même. « Vous l'emmenez à l'infirmerie, qu'il soit pris en charge par les meilleurs médecins est-ce clair ? » Son ordre claqua dans l'air comme un coup de fouet, les soldats hochèrent la tête sans broncher. Il ne fallait pas énerver le recruteur ils ne savaient, les conséquences de cette attaque allaient être dévastatrice. « Je te rejoins rapidement mon amour, avant je dois retrouver qui t'a fait ça... » Il se pencha vers lui et vint lui voler un doux baiser, respirant son parfum, gouttant le délicat goût sucré de ses petites lèvres rosées. Le recruteur se releva alors que son amour était transporté en brancard vers l'infirmerie. « Vous deux avec moi ! »

Il désigna deux militaires qui, en même temps que le recruteur, sautèrent par dessus la muraille. Elle était haute mais cela ne les gênait pas, ils ne sentaient aucune douleur et ne risquaient pas de se briser quoi que ce soit. Les trois militaires marchèrent vers la forêt d'un pas prudent, ils comptaient bien retrouver les auteurs de cette attaque.  

© Chieuze



Dernière édition par Elikan C. Sunshine le Jeu 19 Déc - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ♥   Jeu 19 Déc - 15:54


elikan&noah ◮je vais survivre, mon amour.
Quittant le lit qu'il partageait avec son amour, depuis la première fois, il ne pouvait plus s'empêcher de se coller à lui, l'embrasser, lui faire l'amour, il était tellement bien avec lui, heureux. Il devait aller sur les murailles aujourd'hui, afin de parfaire sa formation, il devait apprendre tout, il voulait être parfait pour lui qu'il aimait. Si tout avait bien commencé sur les murailles, la suite ne serait pas aussi bien... Alors qu'il discutait avec un soldat afin de se renseigner sur le fonctionnement de la muraille, il entendit un des jeunes vampires présents crier qu'il y avait des humains. Noah n'a jamais fait de mal à des humains et ne souhaitaient pas le faire, mais il ne pouvait pas laisser non plus des vampires mourir, que penserait Elikan de lui s'il laissait cela faire. En haut de la muraille des flèches avec des pointes d'argents arrivaient droit sur les vampires présents de la muraille. Il arriva a éviter les flèches, mais voyant un jeune vampire comme lui, il avait été transformé il y a peu. Celui-ci, comme lui, ne connaissait pas parfaitement la muraille, ni comment réagir, mais voyant une flèche arriver prêt de lui, il se dépêcha courra afin de le pousser et ses lui qui s'est pris la flèche dans les côtes, il poussa un cri alors qu'il tomba au sol. Il avait l'impression que la pointe de la flèche le brûlait à l'intérieur. Un vampire avec un peu plus d'expérience s'approcha de lui. « Laisse moi faire Noah, il faut retirer la flèche. » Fermant les yeux un instant, alors que ses mains agrippaient la flèche, il soupira et retira ses mains afin de le laisser faire serrant le dent et poussant un cris alors qu'il tenta de l'arrêter. « Tenez-le, Elwingm préviens Elikan, vite. » 

Noah criait et se débattait alors que les soldats le tenait et l'autre retira la flèche qui le brûlait à l'intérieur. Une fois libéré des mains qui le tenait, il plaça une main sur sa blessure, sur laquelle il appuyait avec force pour empêcher le sang de couler, la blessure ne se refermait pas. Il voulait Elikan, il voulait le voir, il avait besoin de le voir, de sa présente. « Elikan... » Un vampire le même qui lui avait retirer la flèche lui répondit qu'il arrivait, que ça ne serait pas long. Il fini par sentir l'odeur de son amour, il en était sûr, c'était lui, allongé, entourer des vampires de la muraille. Il entendait la voix de celui-ci, qui lui disait de lui dire ce qu'il lui était arrivé, il ne savait pas trop quoi dire, en fait, tout se mélangeait  dans sa tête, il avait mal et en même temps il était heureux de l'avoir auprès de lui. « Une flèche... argent. » C'était ce qu'il arriva à dire, un vampire qui était présent expliqua ce qui était arrivé à Noah. C'était mieux, comme Noah avait du mal à parler correctement, il avait l'impression de sentir encore la flèche lui brûler la chaire. Il laissa Elikan retirer sa main de sur sa blessure, il n'avait pas la force de l'empêcher, puis sa main sur replacer sur le blessure. Mais Elikan entrepris de lui retirer sa chemise le faisant grogner alors que ça le forçait à bouger un peu et ravivait la douleur, qui restait présente. Il écoutait les paroles de celui-ci, il allait être transporter à l'infirmerie, pourquoi? Il était un vampire, il était censé se soigner seul non? La blessure devrait se refermer... mais elle ne le faisait pas. Il se sentit soulever de terre le faisant gémir alors qu'il était déposer sur un brancard.

Les yeux à moitié ouverte, il sentit les lèvres de celui-ci toucher les siennes et il grippa son bras avec le peu de force qu'il avait. « Reste. » Il ne voulait pas le voir partir, il ne voulait pas qu'il soit blessé lui aussi. Mais sa main lâcha son bras et il le regarda partir alors qu'il lui dit qu'il allait le rejoindre bientôt. Il ferma les yeux et perdit connaissance alors qu'il était transporter à l'infirmerie, il repris conscience alors qu'on le soignait. Il serra les dents alors qu'il tentait de ne pas bouger alors qu'il retirait les petits bouts d'argents qui étaient resté dans la plaie. S'était douloureux, il cherchait à voir si Elikan était là, il l'appelait, mais pas de réponse, des infirmiers le tenait en place alors qu'un autre retirait les morceaux d'argents. Fermant les yeux il finit par reprendre conscience et rouvrir les yeux une heure plus tard, avant d'ouvrir les yeux il dit : « Elikan ? » Il avait besoin de savoir s'il était là, t'entendre sa voix, mais il ne le voyait pas. Il se releva après avoir ouvert les yeux, poussa un grognement alors que les mouvements étaient douloureux. Il tenta de se lever, il devait trouvé Elikan, s'assurer qu'il allait bien. Il tomba à genou alors qu'il tentait de se lever pour aller rejoindre Elikan. Il devait le trouver, il s'appuya sur le lit pour essayer de se lever. « Elikan. » Il l'appelait, mais pas de réponse, il voulait sentir son odeur, entendre sa voix...


©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ♥   Jeu 19 Déc - 22:51

Noah & Elikan

« Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ! »


Il marche vite et évite les flèches qui transpercent l'air pour tenter de se planter dans le vampire. D'habile mouvement il pare les attaques, se prépare à se défendre en faisant craquer ses doigts. En face de lui un petit un petit village se dessine, sans doute le dernier refuge de plusieurs humains en détresse ayant échoués sur l'île. Il va les massacrer un par un, il n'en restera rien même pas les enfants. Elikan d'habitude si compréhensif n'est que haine et colère alors que l'on à touché à son amour, son Noah. On peut l'attaquer, l'humilier, le blesser il s'en moquera, mais on ne touche ni à sa sœur, ni à son amour, ni même à ses hommes. Ils n'ont pas pris la bonne cible c'est certain le recruteur n'est que vengeance et c'est ainsi qu'il va la mettre en pratique alors qu'il porte le premier coup fatal à un chasseur devant lui. L'homme voulait brandir son arc et viser Elikan mais le vampire fut tellement plus rapide que le crane de l'homme éclata sous le coup que l'immortel lui asséna. Le massacre continua, ils étaient trois vampires. Seulement trois parmi les meilleurs militaires qui allaient ravager un petit village entier, ne laissant que la mort et la désolation derrière eux. Elikan ne voyait plus, il frappait.

Il ne sentait rien, ni les coups, ni les griffures. Il n'entendait pas non plus les hurlements, les suppliques des personnes autours de lui pour le prier de les épargner. Il n'allait pas le faire de toute façon, il ne pouvait pas. Noah était mal, blessé et en détresse, il se sentait envahi d'un immense sentiment de vengeance. Son amour allait sans doute le blâmer pour cela, n'aimant que très peu tuer des humains. Mais Elikan en avait besoin, il avait tellement eu peur de le perdre que la colère prenait le pas sur tout, sur sa raison, sur ses obligations de soldat. Il ne devait pas tuer sans raison, ôter la vie sans pitié comme cela. Mais ses hommes avaient été attaqués, la raison serait suffisante pour un massacre. Elikan.... Il stoppe son geste instantanément. Cette voix... Sa voix. Noah l’appelle il a besoin de lui. Le recruteur relève la tête et regarde la silhouette du château qui se dessine au loin, il doit rentrer pour lui, il doit être prêt de lui plutôt qu'ici. Il regarde l'homme à genoux devant lui, il allait l'achever. Il le lâche et se détourne de l'humain sans un dernier regard. Il entame le pas afin de rentrer mais avant de partir il donne un dernier ordre à un de ses soldats. « Achève le. Qu'il n'en reste rien. » Le soldat hoche la tête, un cri déchirant brise le silence alors qu'Elikan repart vers le château. Un cri de mort.

Rapidement il est à la caserne dans la section infirmerie. Noah l'attend il le sait, il le sent. Il croise une infirmière et lui demande la chambre de son Infant, celle dernière lui montre une porte, sans doute celle ou repose Noah. Le recruteur marche vers celle-ci non sans avoir enlevé sa chemise tachée de sang avant. Il à l'air d'un monstre ainsi tachée, des griffures sur le visage, les crocs dehors, les cheveux ébouriffés. Il n'a plus rien d'humain, il respire la colère et la folie. Il s'arrange rapidement et entre dans la chambre afin de rejoindre l'amour de sa vie, s'excuser de l'avoir laissé seul et enfin remplir son rôle de petit ami. Mais alors qu'il ouvrit la porte il vit Noah à genoux par terre, sans doute tombé après avoir voulu rejoindre le recruteur. En quelques grandes enjambées le militaire fut à côtés de Noah et l'aide à se relever, se remettre sur pied avant de le coucher dans son lit. « Je suis désolé... J'ai cherché l'auteur de cette attaque mon amour... » Il ne rajouta rien, son amour allait sans doute deviner ce que le recruteur avait fait durant son absence. « Explique moi ce qui c'est passé si tu le peux mon aimé. »

Il prit une chaise afin de s'asseoir prêt du lit, ainsi fait il prit la main de Noah dans la sienne t déposa un baiser sur chacun de ses doigts, respirant son parfum et le bonheur de l'avoir encore vivant entre ses bras. « Tu m'as fais peur Noah... » Il ouvrit les yeux pour les poser sur son infant et lui accorder un sourire. Puis il vint regarder la blessure de son aimé en prenant garde de ne pas le blesser plus encore, il regarda la plaie qui cicatrisait doucement. Plus lentement que d'habitude car la peau avait été touchée par de l'argent et ce métal était destructeur pour les vampires. Mais tout de même il guérissait bien et allait s'en sortir pour le plus grand soulagement du vampire. Il reposa le pansement et la couverture sur son infant, le laissant se reposer. « Tu as besoin de repos mon amour. » C'était plus pour prendre soin de lui plutôt que le sermonner. Il le regardait, plus amoureux que jamais et tremblant à l'idée de le perdre. Il ne supporterait pas l'idée et s'en voulait de ne pas avoir pu le protéger.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ♥   Jeu 19 Déc - 23:35


elikan&noah ◮ reste près de moi...
Il avait besoin de lui, de son amour auprès de lui tout de suite, il l'appelait, il voulait le rejoindre, il ne savait pas s'il pouvait l'entendre, mais dire son nom lui faisait du bien. Alors qu'il tentait de se relever la porte s'ouvrit et il sentit tout de suite l'odeur d'Elikan, mais il perçu aussi du sang, du sang humain, il en était sûr. Il se doutait qu'il avait du tuer, il espérait qu'il n'avait pas fait mal à des innocents, des enfants, des femmes. Il ne voulait pas être la cause de massacre, il se laissa manipuler par celui-ci afin d'être allonger à nouveau sur le lit, il tourna sa tête afin de regarder celui-ci et il tendit la main afin de prendre la main de celui-ci. Noah le regarda un moment, il l'écouta, il comme il avait récupérer des forces, même s'il était pas au maximum de sa forme. « Faut pas tuer... tout ses humains parce qu'ils m'ont blessée... dis moi que tu n'as pas fait de mal à des innocents. » Par innocents il parlait surtout des femmes et des enfants. Il le regardait, il se foutait d'être blessé, il avait un grand coeur et c'était l'un des raisons pour lesquels il avait été blessé. « Il y avait des flèches partout.. le jeune, je ne sais plus son nom, mais il est encore plus jeune que moi, sa transformation je parle, il ne savait pas quoi faire et une flèche se dirigeait vers lui... » Il le laissa deviner la suite, comme quoi il s'était précipité pour aider le jeune vampire.

Il baissa les yeux lorsqu'il releva son bandage pour regarder sa blessure. « Sa cicatrise.. c'est moins pire, c'est seulement douloureux lorsque je bouge.. mais évite de me faire rire. » Il lui fit un petit sourire en coin, autant ne pas s'apitoyer sur son sort, c'était pas son genre. Il le regardait alors qu'il lui disait qu'il avait eu peur pour lui, il était touché et le fit s'approcher pour l'embrasser doucement. « Faut pas t'inquiéter comme ça pour moi... je vais mieux. » Marquant une pause il ajouta : « Et si ça ne serait pas de toi, je serais pas plus de ce monde. » Il lui en était reconnaissant même si au début il lui en avait voulu de l'avoir fait devenir un monstre. Il tenait la main de celui-ci, il ne voulait pas la quitter, il avait besoin de son contact, alors qu'il lui disait que se reposer, il ne voulait pas fermer les yeux. Il ne voulait pas qu'il parte, il avait besoin de sa présence en ce moment, quand il avait sentit la brulure de la flèche il avait cru ne plus jamais le revoir. Lui qui aimait l'argent avant de devenir vampire, il ne voulait plus en voir maintenant. « Je pensais pas que l'argent pouvait faire aussi mal, j'avais l'impression de bruler de l'intérieur... » Ce souvenir était horrible, vraiment horrible. Il n'avait pas envie de revivre ça, mais il se doutait d'un côté que sa risquait de se reproduire, faire parti de la garde n'était pas un métier sans risque, mais il voulait être à la hauteur pour Elikan. « Ne pars pas stp... reste avec moi. » Il serra la main de celui-ci, pour lui faire comprendre à quel point s'était important pour lui.


©flawless


[Désolé c'est court]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ♥   Sam 21 Déc - 21:48

Noah & Elikan

« Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ! »


« Je n'ai tué aucun innocent mon amour... » Aucun n'était innocent dans cette attaque. Ils avaient tous donnés leur accord pour envoyer leurs équipes s'en prendre aux vampires et en pleine nuit qui plus est, personne n'était blanc dans cette histoire. Elikan ne pouvait pas réfléchir correctement quand il était question de Noah ou bien de sa sœur, il laissait parler son cœur et surtout pas sa raison. Cette dernière lui aurait dit qu'un massacre était inutile, que de toutes façon les humains sur l'île pouvaient attaquer à tout moment et que Noah risquait le pire. Mais son cœur le poussait à le protéger au maximum, tant pis si il tuait des gens par millier. Il ne voulait pas qu'il lui arrive malheur, il avait déjà assez souffert dans sa vie, il ne méritait que le meilleur. Oui il était sans doute trop protecteur, il abusait c'était certain. Mais comment réfléchir quand on aime pour la première fois ?

Comment être raisonnable quand tant de chose menacent l'amour de votre vie ? Une simple flèche recouverte d'argent, un rayon de soleil peut tuer Noah. Une gousse d'ail ou bien de l'eau bénite peuvent l'affaiblir afin de l'achever. Il sait bien que Noah prendra de la puissance avec le temps et qu'il sera de moins en moins vulnérable aux attaques, à l'argent et que le soleil mettra du temps à le blesser. Mais il est si jeune que Elikan veut le protéger au maximum, qu'il risque peu de chose. Elikan ne supporterait pas de le perdre, il deviendrait fou pire encore, il se laisserait mourir c'est certain. Il tient trop à lui. « Tu as sauvé la vie d'un homme aujourd'hui Noah, tu me rends incroyablement fier ! » Il lui accorda un sourire avant de l'embrasser tendrement. « Et après tu penses ne pas être capable d'être dans l'armée... » Cela avait été un problème entre eux au début. Noah ne se pensait pas capable, pas digne. Pire encore il ne pensait pas à la hauteur. Il était si fier de lui, un peu plus chaque jour. Un militaire hors pair, un bon garde et qui plus est un héros. « Tu n'imagines pas la réputation que tu viens de te forger dans la caserne, tu es vu comme le petit héros de la garde royale ! »

Il ne plaisantait pas et n'avait entendu que du bien de Noah, cela le rassurait, il était quelqu'un de bien son petit protégé ! Mais il ne devait pas le faire rire alors Elikan s’empêchait de lui dire des bêtises afin de lui redonner le sourire, il se doutait que la blessure devait être douloureuse. Elle avait déjà une couleur plus jolie qu'au début de l'attaque, il cicatrisait de plus en plus vite cela rassurait le militaire. « Ne me demande pas de plus m'inquiéter pour toi, ce serait comme me demander de ne plus t'aimer Noah, j'en suis incapable. » Il lui parlait avec le cœur et tant pis si cela le faisait passer pour un gros romantique ! Noah lui confia d'avoir eu l'impression de brûler de l'intérieur à cause de la flèche en argent. Ce n'était pas totalement faux, l'argent avait tendance à brûler nos chairs jusqu'à nous rendre fou. Noah garderait une toute petite cicatrice à l'endroit ou la flèche l'avait pénétré.

Une image revint à Elikan qui s’empressa de la raconter à Noah, sans lâcher sa main, la serrant plus fort encore. « Je me souviens d'une campagne au fin fond de la Russie pour mon... Créateur de l'époque. Il venait de ce pays et voulait retrouver de vieux ennemis afin de régler quelques dettes. Tout se passait bien, nous cherchions une grotte qui devait être le repère de ces vampires. Jusqu'au moment ou j'ai senti une chose me transpercer la cuisse de part en part. La douleur à été fulgurante, je n'ai senti que ça. Il n'y avait rien d'autre que ce feu qui me brûle, me fait hurler jusqu'à me jeter au sol sans attendre... » Il marque une pause pour rassembler ses esprits et respirer un bon coup avant de reprendre. «  Il se trouve qu'un des ennemis de mon créateur m'avait tiré dessus avec un fusil et bien-sur, des balles en argent. Je te laisse deviner le châtiment que cet être à subit, mais j'ai gardé pour toujours la cicatrice. C'est pour t'expliquer que je connais cette douleur et... Que ça m'irrite que tu l'ai malheureusement vécu toi aussi. J'aurais voulu t'épargner cela. »

Noah le voulait contre lui, il refusait de voir partir le recruteur. Celui-ci pour le rassurer se leva et se coucha à ses côtés dans ce lit d’hôpital froid et presque morbide. « Nous avions ce même genre de lit à la guerre... » Il ne parlait que rarement de cette partie de sa vie et de sa mort... Il avait vu trop d'horreur mais si Noah le lui demandait il pourrait se confier et lui raconter cette partie de sa vie. Elikan avait peu fréquenté les hôpitaux, mais il avait vu des amis et camarades allongés sans vie sur ces lits de mort, il vivait mal de se retrouver dans un lieu de soin depuis. Mais avec Noah à ses côtés il le vivait un peu mieux et puis c'était pour son amour, alors il refuserait de le laisser seul quoi qu'il en coûte.

© Chieuze



Chouchou j'ai déplacé notre topic à "caserne d'entrainement-infirmerie" *_*
Revenir en haut Aller en bas
Noah L. Ellsworth
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
le destin nous l'écrivons tous les jours par nos gestes, nos paroles.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 136
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 10/09/2013
✤ EMPLOI/LOISIRS : membre de la garde, ancien étudiant en médecine, amateur de surf
✤ HUMEUR : perdu

MessageSujet: Re: Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ♥   Lun 23 Déc - 16:19


elikan&noah ◮ reste près de moi...
Maintenant qu'il était là tout était parfait, il avait besoin de sa présence, de lui dans sa vie et il ne pourrait pas supporter de le perdre surtout pour le venger. Il ne supporterait pas l'idée qu'il meurt par sa faute, qu'il lui arrive quelque chose alors qu'il voulait le venger. Bref, il le regardait, il disait qu'il était un héros, mais à ses yeux il avait seulement fait ce qui était normal, naturel, aider un plus faible, aider un ami, une personne de son entourage. Il l'aurait fait pour n'importe qui et même un humain, voir surtout un humain. Pourquoi? Parce que pour lui, il était encore un humain, enfin cela ne faisait pas si longtemps qu'il en était un. Noah avait un grand coeur et il ne voulait de mal à personne. Il ne voulait pas voir d'autre souffrir alors qu'il pouvait faire quelque chose pour l'aider. Il était par contre touché par les paroles de celui-ci, mais il ne se voyait pas mériter le titre d'héros. « Je ne suis pas un héros, j'ai juste fait ce qui me semblait normal... juste. » Il lui adressa un petit sourire, pour la rassurer, il n'aimait pas le voir s'inquiéter ainsi. Mais il savait qu'il ne pourrait rien faire pour l'empêcher de s'inquiéter comme lui ne pourrait rien faire pour l'empêcher qu'il s'inquiète pour Elikan ainsi qu'il ne pourrait pas l'empêcher de l'aimer.

« Je t'aime tellement... je serais prêt à recevoir autant de flèche en argent possible pour te protéger, pour t'avoir auprès de moi... j'ai pas envie que quelqu'un te fasse du mal. » Il tenait sa main et écouta celui-ci, se confier ainsi c'était la première fois qu'il lui parlait ainsi. Qu'il lui parlait de sa vie, il l'écoutait et se laissait emporter par le récit de celui-ci alors qu'il serrait sa main pour qu'il sente sa présence. Il comprenait ce qu'il voulait dire, car il ressentait la même chose, il aimerait empêcher celui qu'il aimait de souffrir. « Tu ne seras pas tout le temps là pour me protéger, mon amour. » Il marqua un pause pour ajouter avec une pointe d'humour : « Tu sais que même si j'en ai pas l'air je suis plutôt résistant. » Il eu un petit rire, mais cela lui arracha une plainte, ravivant la douleur et il plaça une main sur sa blessure pour calmer la douleur. Il se doutait que celui-ci ai voulu le protéger, mais il ne pourrait pas être avec lui en permanence, il finirait pas se détester, même s'il doute que c'était possible pour lui de détester Elikan. Il l'aimait tellement que penser le détester était impossible.

Il se tassa un peu pour laisser de la place à son amour, pour qu'il soit confortable et une fois celui-ci installé il se colla à celui-ci afin de se blottir dans ses bras. Il lui donna un doux baiser dans le cou et il se sentait bien en ce moment. Confortable, à l'abri de tout danger. Il fut surpris de l'entendre parler de son passé à nouveau. Il avait envie d'en apprendre sur celui-ci, connaitre tout de lui, enfin ce qu'il voudrait bien lui dire : « Parle moi de toi.. de ton passé, de ta vie, enfin si tu veux... tes pas obligé si tu veux pas. » Il ne connaissait pas beaucoup de choses de la vie de celui-ci, ça ne lui dérangeait pas, il l'aimait malgré tout... Il pourrait presque oublier où il était à cause de la présence de celui-ci et de la raison de sa présence ici. Il l'embrassa doucement, il ne pouvait pas l'empêcher. Il avait l'impression que ça l'aidait à se détendre, à se sentir mieux.

Pensant à ce qu'il avait dit, il se demandait comment était le créateur de celui-ci, comment sa transformation avait eu lieu et s'il avait demandé à être transformé ou si le fait d'être transformé lui avait aussi sauvé la vie. « Comment était ton créateur ? Comment c'est passé ta transformation ? » Il était curieux tout d'un coup, le fait d'en entendre parler l'avait rendu curieux et lui avait fait pensé au fait qu'il avait envie d'en savoir plus sur lui.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne supporte pas l'idée qu'on puisse te faire du mal. Nokan ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La fusion se rapproche de la proposition de l'administrateur du forumhaiti
» Lettre ouverte d'une dame sur facebook qui ne veut pas supporter mme Manigat
» Levis x caniche gris moyen (dept 42) ADOPTE
» Louis Joinet supporte fortement le premier ministre désigné Michèle Pierre Louis
» MELangeons le tout, et..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✤ UNE AUTRE VIE ✤ :: Archives du forum-