AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Ven 10 Jan - 3:10


L'antre du savoir et de la connaissance
Ft. Raphaël White

Routine qui s'installe, Errol se sent beaucoup mieux ainsi. La routine, c'est bien, la routine c'est apaisant. Depuis quelques mois, tout s'était enchaîné pour bousculer ses habitudes. Et depuis quelques jours, il s'y retrouvait un peu. Tous les jours... enfin, toutes les nuits, Raphaël venait aux archives et passait quelque heures, entrecoupé de plusieurs pauses, à lire à voix haute les textes proposés par Errol. C'était souvent des résumés juridiques, ou des retranscription de jugement et ça datait du dernier siècle, en général. Raphaël lisait avec attention et Errol, tout en lisant d'autres documents, écoutait tout de même ce que Raphaël racontait, puisque souvent, il posait des questions sur ce qui pouvait suivre avant de lui indiquer dans quoi devait être classer le document. Errol parfois révélait à Raphaël un mot sur lequel il butait.

Errol trouve tout à fait reposant, mais en même temps divertissant, d'avoir quelqu'un avec qui bavarder, même si les conversation sont presque toutes axées sur un passé qui ne leur appartient pas. C'était ce qui était bien à Belfast, avec River, qui bavarde pour trois. Plus d'un an déjà qu'il a quitté Belfast. Belfast ne lui manque pas. Pas encore. Pourtant, la dynamique de travail qu'il avait avec River, ça ça lui manque. Errol sait bien que River aurait trouvé tout à fait défiant de prendre en charge des archives délaissées durant quelques siècles. Mais pour le moment, c'est de Raphaël dont il doit occuper le temps, sans le tuer et lui brûler les yeux. Le gamin est acharné à la tâche, mais Errol surveille les signes de fatigue. Raphaël bloque sur un mot, qu'il essaie de répéter à quelques reprises. L'archiviste lève la tête et regarde le gamin se dépatouiller avec le mot, mais il a beau tenter de savoir ce que c'est, il n'arrive pas. En même temps, Raphaël se fait les dents sur un manuscrit, parfois les mots sont mal écrits. Une fraction de seconde plus tard, Errol est penché par-dessus l'épaule de Raphaël et lit le mot sur lequel il bute. Errol sourit.

- ab intestat sui generis, lit Errol. C'est du latin. Il n'y avait pas de testament. Mais ça va tout de même dans les documents de patrimoine. Il retourne vers sa place, puis il se retourne vers Raphaël. Vous faites la lecture depuis presque deux heures, vous avez besoin d'une pause ?

Il ne veut quand même pas l'emmerder non plus.

© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK