AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Ven 10 Jan - 3:10


L'antre du savoir et de la connaissance
Ft. Raphaël White

Routine qui s'installe, Errol se sent beaucoup mieux ainsi. La routine, c'est bien, la routine c'est apaisant. Depuis quelques mois, tout s'était enchaîné pour bousculer ses habitudes. Et depuis quelques jours, il s'y retrouvait un peu. Tous les jours... enfin, toutes les nuits, Raphaël venait aux archives et passait quelque heures, entrecoupé de plusieurs pauses, à lire à voix haute les textes proposés par Errol. C'était souvent des résumés juridiques, ou des retranscription de jugement et ça datait du dernier siècle, en général. Raphaël lisait avec attention et Errol, tout en lisant d'autres documents, écoutait tout de même ce que Raphaël racontait, puisque souvent, il posait des questions sur ce qui pouvait suivre avant de lui indiquer dans quoi devait être classer le document. Errol parfois révélait à Raphaël un mot sur lequel il butait.

Errol trouve tout à fait reposant, mais en même temps divertissant, d'avoir quelqu'un avec qui bavarder, même si les conversation sont presque toutes axées sur un passé qui ne leur appartient pas. C'était ce qui était bien à Belfast, avec River, qui bavarde pour trois. Plus d'un an déjà qu'il a quitté Belfast. Belfast ne lui manque pas. Pas encore. Pourtant, la dynamique de travail qu'il avait avec River, ça ça lui manque. Errol sait bien que River aurait trouvé tout à fait défiant de prendre en charge des archives délaissées durant quelques siècles. Mais pour le moment, c'est de Raphaël dont il doit occuper le temps, sans le tuer et lui brûler les yeux. Le gamin est acharné à la tâche, mais Errol surveille les signes de fatigue. Raphaël bloque sur un mot, qu'il essaie de répéter à quelques reprises. L'archiviste lève la tête et regarde le gamin se dépatouiller avec le mot, mais il a beau tenter de savoir ce que c'est, il n'arrive pas. En même temps, Raphaël se fait les dents sur un manuscrit, parfois les mots sont mal écrits. Une fraction de seconde plus tard, Errol est penché par-dessus l'épaule de Raphaël et lit le mot sur lequel il bute. Errol sourit.

- ab intestat sui generis, lit Errol. C'est du latin. Il n'y avait pas de testament. Mais ça va tout de même dans les documents de patrimoine. Il retourne vers sa place, puis il se retourne vers Raphaël. Vous faites la lecture depuis presque deux heures, vous avez besoin d'une pause ?

Il ne veut quand même pas l'emmerder non plus.

© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël White
A little boy in a wolrd of monster.
A little boy in a wolrd of monster.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 95
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 11/11/2013
✤ OU TU TE TROUVES ? : Tout près d'Errol ou Kay
✤ EMPLOI/LOISIRS : anciennement écolier, maintenant esclave

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Ven 10 Jan - 16:37


L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...
AVEC ERROL O. SHAW

Ça faisait quelques mois maintenant qu’il vivait avec Errol, qu’il était son esclave, mais il doit l’avouer, ce n’était pas si mal. Non, c’était bien mieux, il avait bien plus l’impression d’être en vie, heureux avec Errol en esclave que comme le fils de son père qui était horrible avec lui. Bref, il adorait passer du temps avec lui aux archives, il passait des heures à lire et il s’améliorait, il apprenait à lire différente langues et certains comme le latin lui causait beaucoup plus de problème. Mais en français et en anglais il commençait à bien se débrouiller. Quand il avait du mal Errol venait l’aider et il se sentait bien. En sécurité aussi, il aimerait bien tutoyer Errol, parfois il se trompait, mais il faisait attention surtout quand il y avait des vampires proches. Il aimait pas trop la compagnie des heures vampires, excepté Errol et Clyde qu’il aimait bien. Il demandait toujours avant de sortir et si c’était le jour et qu’Errol dormait, il le demandait à Kay sinon, il allait pour pouvoir le demander à Errol. Celui-ci l’accompagnait souvent la nuit dehors, ainsi il pouvait courir et se défouler comme les autres enfants de son âge le ferait normalement.

Se soir par contre, ils étaient aux archives, l’enfant lisait depuis presque deux heures et classait les documents où Errol lui disait. Il essayait de lire depuis un moment un mot, il n’y arrivait pas et finalement Errol est venu derrière lui pour lui dire comment dire le mot et il le répéta pour se pratiquer et être sur de bien comprendre comment dire le mot. Il hocha la tête alors que celui-ci lui dit où le placer et l’enfant pris délicatement le document vieux de plusieurs années pour le déposer à l’endroit qu’Errol lui avait dit. Le petit pris son verre d’eau qu’il avait toujours et il en prit une bonne gorgée. Lire à voix haute sa assèche la bouche alors il avait toujours besoin d’eau. C’était peut-être pas son activité préférer venir aux archives, mais comme il aidait Errol, ça lui faisait plaisir de venir. Il aimerait sûrement mieux courir, jouer, mais dans la vie, surtout en esclave on ne fait pas toujours ce qu’on veut. Au moins, Errol lui demandait parfois s’il voulait prendre des pauses, il disait parfois non, parce qu’il ne voulait pas retardé Errol, mais il disait parfois oui. L’avantage à venir ici, c’est qu’il apprenait à lire et devenait meilleur de fois en fois. Il avait enfin l’impression d’être utile et intelligent.

Il avait dormit avant de finir afin d’être en forme, mais après deux heures, il commençait à fatigué, il avait envie de faire autres choses. Alors quand celui-ci lui demanda s’il voulait prendre une pause il hocha la tête. Il le regarda un moment et ne savait pas trop quoi dire. Le petit s’approcha de lui et lui demanda : « C’est quoi vous lisez vous? » Il s’était installé à côté de celui-ci, il s’installerait bien sur lui, mais Raphy faisait attention, il avait l’impression qu’Errol ne voulait pas le toucher, le prendre ou autre, donc il gardait une distance et il n’a plus quatre ans, mais quand même s’asseoir sur les genoux d’un adulte afin de l’écouter lire ça pourrait lui plaire comme à tout les enfants. Il s’appuya contre le bureau et regardait le texte. Errol lui avait parlé de contes qu’il pouvait se trouver dans les livres, mais il n’en avait pas lu encore et Errol ne lui en avait pas lu non plus.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Dim 12 Jan - 20:49


L'antre du savoir et de la connaissance
Ft. Raphaël White

Raphaël hoche la tête, approuvant la pause. Non, Errol ne veut pas l'ennuyer ou le forcer à lire pour qu'ensuite ça le répugne. Ce serait tout à fait le contraire de ce que veut Errol. En fait, l'archiviste veut faire de Raphaël un outil indispensable à son travail. Bien sûr, dit comme ça, ça semble abjecte de le considérer comme un outil, mais pour les vampires, un outil indispensable a de la valeur, a un prix et Errol peut, de cette manière, mieux protéger Raphaël, jusqu'à ce qu'ils quittent Heartkiller du moins. Une fois à Belfast, Raphaël serait en sécurité. Errol s'est quelques fois demandé s'il ne ferait pas mieux d'expédier Raphaël à Belfast. Dans les archives britannique, il serait à l'abri de tout. S'il rejette cette idée, c'est qu'il aurait l'impression de s'en débarrasser et surtout de l'abandonner.

Raphaël se lève et vient se poster à côté de lui, le temps que Errol termine la lecture du document sur lequel il travaille. Un document bien abîmé et dont les pages ont été mélangées. Il se fait un devoir de le remettre en ordre et de le restaurer. Le gamin approche et lit ce qu'il peut lire. Après quelque secondes, il lui demande ce qu'il lit. Errol tourne la tête et observe Raphaël quelques secondes.

- C'est le résumé d'un jugement de cours de l'année 1827. Un truc bien vampirique et totalement injuste, soupire Errol avant de prendre les feuilles soigneusement divisées en deux paquets, l'un ordonné, l'autre pas encore, puis il pose l'un sur l'autre. C'est un document qui a été très mal conservé. Je dois le remettre en ordre avant de le relier. C'est une partie de mon travail, restaurer les documents abîmés pour qu'ils ne se désagrègent pas, explique-t-il en observant le gamin. Il devine quelque chose, sans savoir quoi au juste. Parfois, Raphaël demande à sortir, d'autres fois, il prend une pause s'amuse avec les jeux que River a partager, il joue même parfois à ces mêmes jeux avec River, tandis que Errol continue son travail, mais ce soir, il ne fait ni l'un ni l'autre. Vous semblez fatigué, Raphaël. Vous vous portez bien ?

Par réflexe, parce que Raphaël ne semble pas être au mieux de sa forme, Errol pose une main sur le front du garçon. Non, tout semble ok.  

© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël White
A little boy in a wolrd of monster.
A little boy in a wolrd of monster.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 95
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 11/11/2013
✤ OU TU TE TROUVES ? : Tout près d'Errol ou Kay
✤ EMPLOI/LOISIRS : anciennement écolier, maintenant esclave

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Dim 12 Jan - 21:36


L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...
AVEC ERROL O. SHAW


Il était bien avec Errol et même si ça voulait dire passer des heures dans les archives et lire des textes et encore d'autres textes. Si plusieurs étaient ennuyant à ses yeux, c'était un enfant après tout, d'autres se révélait être intéressant, même s'il ne pouvait pas tout comprendre. L'enfant avait donc accepté la proposition de celui-ci de prendre une pause. Il commençait à être fatigué et vivre en partie la nuit c'était pas très normal pour un enfant et il devait encore s'habituer. À vivre le jours était plus normal pour lui, mais il voulait absolument passer du temps avec lui qui était ce qui ressemblait le plus à une présence paternel comme lui. Il était gentil, il prenait soin de lui, le seul problème était cette distance qu'il gardait toujours.

Errol lui expliquait ce qu'il était en train de lire le jeune homme le regarda un moment et il hocha la tête pour dire qu'il avait compris. Se soir, Raphy avait envie de passer la soirée avec lui, donc il n'avait pas demandé à aller jouer au jeux ou encore à sortir. Non il resta avec celui-ci, même s'il commençait à fatigué et se frotta un peu les yeux. Errol lui demandait si ça allait, il hocha la tête et répondit seulement : « Ça va.. je suis juste un peu fatigué, mais j'veux rester avec toi. » s'était trompé, mais il commençait à s'attacher à celui-ci. Il faisait très attention de le vouvoyer lorsqu'ils était avec d'autres personnes. Il ne savait pas trop si ça le dérangeait, il le regarda un moment pour ajouter : « Désolé.. je me suis trompé. » Il le regarda un moment et s'appuya les deux bras croiser sur la table avec la tête appuyer de côté sur ceux-ci pour pouvoir le regarder.

Le petit repensa à la distance qu'il mettait toujours entre eux avec le vouvoiement, mais aussi qu'il avait très peu de contact physique, seulement comme il y a quelques secondes pour voir s'il ne faisait pas de température. Peut-être qu'il en avait marre de lui et qu'il regrettait de l'avoir aider. De l'avoir pris avec lui et maintenant il était pris avec lui et peut-être qu'il pensait même à se débarrasser de lui. C'était aussi ce qui préoccupait l'enfant. « Pourquoi vous m'aimez pas ? J'ai fais quelque chose de mal.. ? » Raphy l'avait entendu une fois tutoyer River et il semblait bien l'aimait, il semblait plus ouvert avec lui... pas comme avec Errol, il ne souriait presque plus jamais, pas comme au début... Il en était donc venu à la conclusion qu'il ne l'aimait pas, qu'il aimait juste River et Kay, il avait bien vu les petits regards que celui-ci lançait à Errol, même si Errol lui ne devait pas l'avoir remarquer. Il le regarda un moment puis il retourna à sa place pour continuer sa lecture, il voulait pas ennuyer Errol plus longtemps...

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Lun 13 Jan - 5:25


L'antre du savoir et de la connaissance
Ft. Raphaël White

Ce n'et pas très étonnant qu'en si peu de temps, Raphaël ne se soit pas tout à fait habitué à la vie nocturne. Certains ne s'y faisaient jamais, il en est conscient. Un pli soucieux barre le front d'Errol. Il cherche une solution à la fatigue de Raphaël. Peut-être devrait-il envisager à faire le contraire, travailler le jour plutôt que la nuit ? Errol ressent le jour, mais dans les archives, il n'en est pas trop affecté. Ce serait sans doute envisageable et il pourrait reprendre ses périodes d'éveil de 72 heures suivi de 24h de sommeil. Ça marchait bien ce mode de vie. Il ne dort presque pas ces derniers temps. Il commence à le ressentir. Errol ne saisit pas tout de suite la portée de ce que vient de dire Raphaël, c'est dire qu'il est fatigué, mais quelque chose le fait tiquer, mais il ne saisit pas tout de suite ce que c'est.

- Pas de fautes, dit-il lorsque Raphaël s'excuse de l'avoir tutoyé.

En fait, il s'en fiche un peu et s'ils étaient à Belfast, il aurait relâché la tension depuis longtemps, mais Heartkiller lui met les nerfs à vif. C'est si dangereux ici. Les américains sont insouciants et dépravés. Ils n'ont de respects pour rien. Errol se demande pourquoi il s'est encombré d'esclaves ici où c'est si dangereux. Mais il sait pourquoi. Parce que Errol n'est pas dépravés, et il respecte la vie humaine. Et ni Raphaël, ni Kay, ni Sullivan n'est pour lui un encombrement, pas plus que River ou un Read. Et Errol s'est toujours assuré de protéger ses esclaves et même les esclaves des autres. Évidemment, il a ses favoris, ceux qu,il protège plus soigneusement. Il est conscient qu'il ne peut pas tous les sauver. Il doit faire constamment des choix plus ou moins moral ou moralement discutable pour les protéger. C'est pour cette raison que lorsque Raphaël lui demande pourquoi il ne l'aime pas. Errol en reste bouche bée. Qu'est-ce qu'il a fait de mal ? Le flegme et l'air impassible d'Errol se transforme en une profonde et sincère interrogation.

- Euh...

L'archiviste n'a pas l'habitude d'hésiter. Il n'a pas non plus l'habitude de ne pas comprendre. Habituellement, lorsqu,il ne saisit pas tout de suite, il arrive à comprendre après quelques secondes de réflexion, mais cette fois, il ne voit pas du tout. Il ferme la bouche tandis que Raphaël regagne sa place. La pause est terminée ? Mais tout ça lui semble bizarre et il est convaincu d'avoir raté quelque chose, mais il ne comprend pas quoi.

- Je... je suis désolé Raphaël, mais je ne comprend pas ce que vous voulez dire. Pourquoi croyez-vous avoir fait quelque chose de mal ?

Errol aime bien Raphaël, c'est évident, non ? Autrement, il aurait confié sa garde à quelqu'un d'autre, non ?

© Leeyarom

[/quote]

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël White
A little boy in a wolrd of monster.
A little boy in a wolrd of monster.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 95
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 11/11/2013
✤ OU TU TE TROUVES ? : Tout près d'Errol ou Kay
✤ EMPLOI/LOISIRS : anciennement écolier, maintenant esclave

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Lun 13 Jan - 22:05


L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...
AVEC ERROL O. SHAW


Il ne savait pas trop à quoi penser le vampire, à vrai dire, il ne le savait jamais, Errol ne lui parlait pas beaucoup, pas pour lui parler de ce qu'il pensait, ressentait, seulement les trucs banales comme s'il était correct, s'il était fatigué ou encore s'il voulait prendre une pause. Leur conversation n'était pas très élaboré. Raphy c'était dit que c'était peut-être parce qu'il l'ennuyait donc il évitait de lui parler, faut dire que pour un vampire d'une centaine d'année parler avec un gamin de neuf ans n'était pas des plus intéressant. Surtout qu'il n'avait pas grandit dans le même genre d'ambiance, enfin à la même époque plutôt, donc il n'avait pas les mêmes références. Raphaël avait grandit dans une époque de super-héros, de rêve, mais surtout avec un père qui détruisait le moindre de ses rêves. L'enfant était donc appuyer contre le bureau de celui-ci alors qu'il le regardait. Il s'excusa comme il l'avait tutoyer, mais Errol lui répondit que c'était pas grave, mais ne lui dit pas qu'il pouvait le tutoyer quand il était ici, après tout ils étaient toujours seuls les deux ici. Il adorait venir au début, mais au fil du temps, même s'il n'en disait rien, il était un peu déçu de voir que rien ne changeait.

Raphaël était retourné à sa place pour continuer à lire, comme il ne servait pas à grand chose d'autres. C'était peut-être juste pour ça qu'Errol était gentil avec lui, pour qu'il l'aide dans son travail, il l'aimait bien lui, mais il avait peur qu'Errol ne l'aime pas. Que tout ça n'était que de la comédie, faut dire que le vampire n'était plus vraiment comme au début, il ne souriait plus et l'enfant l'avait bien entendu tutoyer l'autre humain, River et sourire en sa présence. Pourquoi il n'était pas comme ça avec lui, c'est pourquoi l'enfant lui demanda ce qu'il avait fait de mal. Surprenant, mais vrai, le vampire ne semblait pas comprendre, c'est d'ailleurs ce qu'il lui dit. Le petit faisait tourner un crayon sur la table, alors qu'il avait ne savait pas trop comment lui dire ce qu'il pensait. C'était peut-être une mauvaise idée. « Vous ne souriez plus jamais... quand vous êtes avec moi et je vous ai entendu tutoyer River... » Oui il était peut-être un peu jaloux, mais c'était normal c'était un enfant et il pensait au début qu'Errol l'aimait alors voir qu'il ne l'aimait pas ça lui faisait du mal. C'est pourquoi il regardait la table... « C'est pas grave... si vous m'aimez pas.. ça me dérange pas de continuer à vous aider. » Il tourna la page du livre qui était devant lui, sans vraiment le lire alors qu'il était mal à l'aise d'avoir oser dire tout ça. Errol allait lui en vouloir, il en était sûr... Il n'avait pas à l'endurer, peut-être qu'il allait le vendre? Mais d'un autre côté celui-ci avait dit qu'il n'allait pas le vendre et il n'avait rien fait pour revenir sur ses paroles alors pourquoi le referait-il maintenant? Il espérait qu'il ne serait pas trop fâché contre lui, c'était peut-être la fatigue qui avait fait qu'il avait oser dire tout ça, il se frotta un peu les yeux et tourna à nouveau la page qu'il n'avait pas lu.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Mer 15 Jan - 4:47


L'antre du savoir et de la connaissance
Ft. Raphaël White

Encore une fois, un pli soucieux se dessine sur son front tandis que Raphaël lui fait cet aveu. Non, il ne comprenait pas ce que Raphaël pensait avoir fait de mal. Au contraire, jamais il n'avait fait le moindre mal. Excepté une fois, la fois où il ne savait pas encore les consigne, jamais le gamin n'avait dérogé à aucune de ses règles. Il demandait avant de sortir, il prévenait du moindre de ses déplacements, il était poli avec tout le monde, il se nourrissait bien et il aidait volontiers Errol dans son travail. Ce qui, en y réfléchissant deux secondes, était tout le contraire de Kay. Il n'est pas très certain de comprendre les raisons qui font croire à Raphaël qu'il ne l'aime pas. Mais chaque point que mentionne Raphaël frappe l'archiviste comme des reproches. Probablement que des reproches auraient du le contrarier, mais il est surtout soucieux. Mais il a tout de même raison, il ne sourit pas souvent, et il tutoie River. Et River fait de même, en privé, River connaissait les règles, en public ou en présences d'autres vampires, il devait agir comme un esclave. Un esclave complice, mais tout de même un esclave.

- Je crains ne pas être souriant et joyeux de nature, laisse tomber l'archiviste après quelques minutes de silence, à dévisager le gamin. Immobile, il continue de fixer Raphaël, le visage indéchiffrable, si ce n'est l'apparent soucis de son front. Oui, je tutoie River, en privé. Je... il est à mon service depuis ses trois ans. Il travaille pour moi depuis qu'il sait utiliser un ordinateur. Il pourrait être son fils et River n'a que peu de souvenir de son véritable père. Il est très doué. Il a toujours été un esprit vif et intelligents.

Raphaël aussi était vif d'esprit et il avait un excellent raisonnement. Il ressemblait beaucoup à River, en un certain sens, mais Raphaël était plus retenu, plus discret. Le gamin devant lui était un gamin maltraité, blessé. River ne l'a jamais été. Belfast était en endroit paisible, calme et serein. Immobile et statique pourrait-on dire. Heartkiller n'était rien de tout ça. C'était tout le contraire.

- Je vous ai promis de vous protéger, je le ferai. Mais Heartkiller est dangereuse. Je... les vampires n'aiment pas leurs esclaves, dit-il, mais avec quelque chose dans la voix qui pourrait exprimer le contraire. Ils peuvent les apprécier, mais ils ne les aiment pas, tranche-t-il d'un ton qu'il aurait voulait autoritaire, mais qui résonne d'un malaise profond.

© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël White
A little boy in a wolrd of monster.
A little boy in a wolrd of monster.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 95
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 11/11/2013
✤ OU TU TE TROUVES ? : Tout près d'Errol ou Kay
✤ EMPLOI/LOISIRS : anciennement écolier, maintenant esclave

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Mer 15 Jan - 16:31


L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...
AVEC ERROL O. SHAW


C'est vrai que l'enfant faisait absolument tout ce qu'Errol lui demandait, il mangeait correctement, il le demandait quand il voulait sortir et s'arrangeait pour sortir le moins souvent possible seul et ce seulement avec la permission d'Errol. Il voulait tellement lui plaire, qu'il ne se débarrasse pas de lui ou encore qu'il ne lui fasse pas de mal. Car même si le vampire lui avait dit qu'il ne lui ferrait pas de mal, il gardait la crainte qu'un jour celui-ci lui ferrait du mal, après tout il avait été habitué à la violence pourquoi ça serait différent. Bref, l'enfant lui avait donc avouer certain détails qu'il n'avait pas oser lui dire depuis un moment puis il écoutait les paroles de celui-ci alors qu'il n'osait pas le regarder, mais il l'écoutait attentivement. River il l'avait eu jeune, encore plus jeune que lui, il avait trois ans, c'était surprenant. River était donc aussi un esclave, mais il semblait être traité différemment. Impossible de le cacher, mais Raphy aussi aimait être traité comme celui-ci. La fin des paroles de celui-ci lui fit mal, il ne l'aimera donc jamais, c'est ce que compris l'enfant du moins. Errol pourrait l'apprécier, mais ne pourra jamais l'aimer, c'est ce qu'Errol venait de dire.

« Oh... d'accord. » Il se frotta les yeux un instant, il n'était pas très heureux en ce moment, mais il n'allait plus rien dire, ça ne servait à rien et il voulait pas qu'Errol se tanne et finisse par vraiment le détester. Il continua donc de lire, il repris sa lecture à voix haute afin qu'Errol puisse s'assurer qu'il lisait correctement et qu'il puisse le classer à la bonne place, il avait beaucoup de mal à se concentrer par contre et plusieurs mots lui causait de la difficulté. Il se frotta les yeux, puis il arrêta de lire et jeta un coup d'oeil à Errol, il avait tenter de lire seulement quelques minutes deux ou trois, il posa une autre question à Errol, espérant pas le déranger avec tout ses questions cette nuit. « Pourquoi les vampires peuvent pas aimer leurs esclaves? » L'enfant en même temps qu'il parlait s'amusait à griffonner sur une feuille de papier vierge, il faisait des lignes, des zig-zag sur la feuille, comme s'il dessinait un tourbillon, mais c'était sans réel but qui faisait cela, seulement parce qu'il était mal à l'aise et c'était une façon pour lui de passer son mal être. Il jeta un coup d'oeil à Errol et regarda sa feuille un instant.

Il se sentait pas très bien d'un coup, il avait du manger quelque chose de pas frais et il se leva d'un coup et courra jusqu'à une salle de bain, par chance il y en avait une pas très loin et il vomit dans la toilette et se laissa tomber assis à côté de la toilette qu'il venait de fluché afin de ne pas sentir l'odeur et s'essuya le visage du revers de sa manche. Il détestait être malade, mais une chance ce n'était qu'une petite indigestion, rien de grave, bon le gamin le savait pas, il savait juste qu'il avait mal au ventre. Mais il était se sentait un peu mieux et était prêt à retourner aider Errol pour pas le décevoir.


© EKKINOX
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Dim 19 Jan - 19:55


L'antre du savoir et de la connaissance
Ft. Raphaël White

La principale différence entre River et Raphaël, c'est que River a toujours été esclave. Il est né esclave. Errol n'a jamais vraiment du lui expliquer tout ça puisqu'il n'a jamais rien connu d'autre que les archives de Belfast. Avec Raphaël, Errol doit tout apprendre... Raphaël n'était pas un esclave, il doit donc tout lui montrer, mais il est difficile de faire comprendre ce genre de concept qui pour lui, va de soi, mais qui pour le gamin est un nouveau mode de vie à assimiler. Un mode de vie essentiel à sa survie. Il voit bien que le gamin essaie de lui plaire et c'est très bien comme ça. C'est ce qui doit être fait. Et en plus, Raphaël réussit très bien. Errol est on ne peut plus satisfait du comportement de Raphaël. Mais il voit bien que Raphaël veut un peu plus. River n'a jamais été mal traité et pourtant il est esclave. Raphaël, c'est tout le contraire. Et Errol sait bien qu'il n'a pas du tout le tour pour expliquer tout ça. Mais il se demande bien qui pourrait l'avoir. Il laisse Raphaël se remettre à lire, mais il reste songeur. après un moment, Raphaël cesse de lire, puis il pose encore une question à Errol L'archiviste, bien qu'embêté par la question reste satisfait de la curiosité de son petit protégé. Les questions qu,il pose sont difficile à répondre, mais elles sont essentielles, puisqu'il ne sait pas trop comment aborder tout ça. Oui, mieux vaut que Raphaël pose des questions.

- Les humains sont faibles et insignifiants, alors les aimer revient à être faible, explique-t-il avec inémotivité d'une loi établie depuis des siècles.

Mais en fait, c'est ce que les vampires prétendent. Errol a quelques autres hypothèses nettement plus logique et plausibles en tête. Mais Errol, comme il a été répété souvent, n'a pas la même notion du temps que les humains et même que les vampires. Il laisse écouler un long silence, le temps de formuler les autres hypothèses qu'il a établit. Pendant ce temps, Raphaël dessine sur un papier, des gribouillis songeurs.

Mais, aussi...

Raphaël se lève soudainement et quitte la pièce. Immobile, Errol le regarde sortir, ne comprenant pas trop ce qui vient de se passer. Ça ne lui dit rien de bon, alors il se lève et suit Raphaël, jusqu'à la salle de bain et il attend. Lorsque Raphaël se retourne, Errol l'attends, un verre d'eau à la main, qu'il lui tend.

- Vous êtes pâle... vous êtes mieux ? Errol doit avouer qu'un enfant malade, c'est un peu hors de son champs e compétence. Il a presque envie d'aller chercher Kay pour lui refiler le boulot de soignante, mais il ne le fera pas. Peut-être qu'il vaudrait mieux que le gamin sorte un peu dehors, question de respirer. Vous voulez prendre l'air ? Il jette un coup d'oeil vers les archives, puis hoche la tête. Tout ça peut attendre, si vous ne vous sentez pas bien et si vous voulez changer d'air.

Errol ne sait pas pourquoi Raphaël a bien pu être malade, mais il sait que les nausées peuvent être provoqués par un malaise physique ou émotif. Et sans en avoir la confirmation, il se dit qu'il est peut-être responsable dans les deux cas.

© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël White
A little boy in a wolrd of monster.
A little boy in a wolrd of monster.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 95
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 11/11/2013
✤ OU TU TE TROUVES ? : Tout près d'Errol ou Kay
✤ EMPLOI/LOISIRS : anciennement écolier, maintenant esclave

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Dim 19 Jan - 23:32

Raphaël & Errol
L'antre du savoir et de la connaissance...


Le petit était de plus en plus mal à force qu'il l'écoutait s'il allait être malade c'était sûrement pas juste à cause de ce qu'il avait du manger, mais il était triste par ce qu'il disait, il avait l'impression qu'Errol croyait tout cela, il l'écoutait, puis quand Errol ajouta un "mais' l'enfant n'eut pas le temps de le laisser continuer qu'il courra en direction des toilettes, il se sentait vraiment pas bien et il vomi dans les toilettes, il avait mal au ventre peut-être à cause de ce qu'il avait mangé, mais il n'aimait pas trop ce qu'Errol lui avait dit. Il s'assit à côté de la toilette et il le regarda un moment Errol qui l'avait suivit et il pris le verre qu'il lui tendit sans rien dire, il pris une gorgé ça lui fit du bien, il le regarda un moment, alors que  celui-ci lui demanda s'il allait comme il était pâle.. « Un peu mieux.. j'ai mal au ventre, mais c'est pas grave... » Il était pas important après tout comme il venait de le dire, Errol avait bien dit quelques minutes plus tôt que les humains étaient faibles et inutiles, sans intérêt. Enfin c'est ce que retenait l'enfant et ça le faisait souffrir lui qui pensait qu'Errol tenait à lui enfin au moins un peu.

Il regarda en direction des archives se disant qu'il allait devoir y retourner, mais il fut surpris par les paroles d'Errol lui proposant de sortir et prendre l'air, que le travail pouvait attendre. L'enfant continua son verre d'eau doucement, ça lui faisait un peu de bien, mais le mal de ventre était encore là. Il se leva et redonna son verre à Errol, le verre était maintenant vide. Il avait bien envie d'aller dehors, prendre l'air ça pourrait lui faire du bien, mais d'un autre côté, il voulait pas décevoir Errol. Ce que pensait Errol de lui avait beaucoup plus d'importance qu'on pourrait le penser, c'était sa seule présence paternel enfin un minimum paternel qu'il a eu depuis longtemps, depuis toujours à vrai dire comme son père avait toujours été horrible avec lui. « Vous êtes sûr... vous avez pas besoin qu'on continue les lectures? » Il marqua une pause, puis il ajouta : « Mais j'ai bien envie d'aller dehors... » Il le regarda et il le suivit, il avait une main sur son ventre ça lui donnait l'impression que ça lui faisait du bien, mais à vrai dire ça changeait pas grand chose. Il le suivit jusqu'à l'extérieur, il faisait noir, c'était un peu éclairer par les lumières lui permettant de voir comme lui ne pouvait pas aller dehors, il s'installa sur un banc et il regarda Errol, il ramena ses jambes contre lui, les entourant de son bras, formant si on veut une petite boule, un petit cocon pour se protéger, il s'appuya le menton sur ses genoux. Il se demandait ce qu'il voulait dire quand il avait dit "mais", seulement il se disait que c'était peut-être pas une très bonne idée, il aurait encore plus mal au ventre s'il lui disait combien les humains étaient pas importants, car Raphaël est un humain après tout.


Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Errol O. Shaw
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
Just bring me a flower and I'll take you beyond the veil
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 221
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 25/11/2012
✤ OU TU TE TROUVES ? : Dans les archives d'Heartkiller
✤ EMPLOI/LOISIRS : Archiviste Royal Britannique - Éminence Grise de sa Majesté Harrington
✤ HUMEUR : Égale

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Sam 1 Fév - 3:58


L'antre du savoir et de la connaissance
Ft. Raphaël White

Errol se doutait bien que ce qu'il venait de dire au gamin n'allait pas lui plaire. Il en avait déjà l'expérience, avec Kay. Rien de ce qu'il lui disait ne lui plaisait. Il ne croyait pas les humains faibles et encore moins insignifiants. Au contraire, Errol les trouvaient très intéressants et il n'était pas certain d'être d'accord avec la majorité vampire au sujet des faiblesses humaines. Déjà de pouvoir se balader au soleil, Errol leur enviait cette capacité. Il y aurait tant de choses à faire, la vue, la chaleur... un frisson le parcours, mais il se reprend aussitôt, chassant ces idées de sa tête. Raphaël prend le temps de boire le verre d'eau et l'archiviste espère que ça ira. Encore, il détaille avec attention le garçon, comme s'il cherchait à trouver des réponses sans lui poser de questions. Ce n'est pas grave ? Errol se demande si un gamin de cet âge peut savoir ce qui est grave ou non, pourtant il ne contredit pas Raphaël, mais il le surveille attentivement.

- Oh, vous savez, Raphaël, j'en ai pour au moins une décennie avec ces archives. Quelques heures de plus ou de moins, voir quelques jour, ça n'y changera pas grand chose. Une décennie pour moi et les vampires, ce n'est presque rien. Oui, ça expliquait pourquoi Errol était si lent à réfléchir quand ça ne dépendait pas de sa survie immédiate. Enfin, pas tous les vampires, habituellement les jeunes vampires sont pressés... ou alors les Grands veulent souvent des résultats rapidement... les autres sont patients. Je suis patient. Il y a un silence, bref. Oui, allons dehors, vous semblez avoir besoin de changer d'air. Moi aussi d'ailleurs, dit-il, même si techniquement, il n'a pas besoin de respirer.

Il ouvre la marche et ralentit aussitôt, pour ne pas distancer Raphaël. Techniquement, il aurait du le faire passer devant, pour avoir toujours un oeil sur lui, mais il il n'a pas besoin d'avoir un oeil sur lui. Il l'entend et il est tout près. si près qu'il sent presque la chaleur irradiante du corps du gamin. Ils sortent à l'extérieur. La nuit est chaude, mais on ne s'attends pas à pire dans le triangle des Bermudes. Raphaël choisit un banc et s'y installe, avant de e recroqueviller sur lui-même. Errol se place debout, quelques pas devant le banc, immobile et droit comme un piquet. Enfin, non, pas comme un piquet, disons plutôt comme une colonne de marbre, solide et majestueuse et il reste d,un immobilisme étonnant, jusqu'à ce que deux personnes passent. Des vampires, à tout coup. Errol ne bouge pas, reste de marbre, jusqu'à ce que les deux vampires soient loin. Lentement, il tourne la tête et semble chercher quelqu'un, ou une présence, mais il ne trouve rien. Et il semble que le fait qu'il ne trouve rien le détend, car il quitte son immobilisme presque parfait pour venir s'asseoir sur le banc près de Raphaël. Sur le bout su banc on s'entend et comme si quelque chose allait surgir d'on ne sait où. Il reste quelques secondes de plus à s'attendre à quelque chose qui ne vient pas, puis il se détend. Il se laisse même aller à s'appuyer contre le dos contre le dossier du banc. Il n'a pas savourer la nuit depuis un moment. Depuis qu'il a trouvé Raphaël en fait.

© Leeyarom


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Errol O. Shaw
Take me down to the river bend Take me down to the fighting end Wash the poison from off my skin Show me how to be whole again Fly me up on a silver wing Past the black where the sirens sing Warm me up in a nova's glow and drop me down to the dream below. -
Castle of Glass - LINKIN PARK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël White
A little boy in a wolrd of monster.
A little boy in a wolrd of monster.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 95
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 11/11/2013
✤ OU TU TE TROUVES ? : Tout près d'Errol ou Kay
✤ EMPLOI/LOISIRS : anciennement écolier, maintenant esclave

MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   Sam 1 Fév - 15:53

Raphaël & Errol
L'antre du savoir et de la connaissance...


L’enfant l’écoutait, il comprenait ce qu’il voulait dire, mais il n’ajouta rien, il ne savait pas trop quoi lui dire, il ne savait plus comment agir, il n’était plus sur de rien depuis sa conversation avec Errol. Depuis qu’il avait appris qu’il n’était pas important pour lui, qu’il n’était qu’un esclave, quelqu’un qui lui était utile pour l’aider aux archives, rien de plus. Il était assis sur le banc, la jambes ramener contre lui et entourer par ses bras, il essuya rapidement une larme qui coula le long de sa joue, il ne voulait pas qu’Errol la voix. Il le prendrait encore plus pour un incapable, trop sensible, mais il faut aussi savoir qu’il est un enfant. Il devrait être habitué de ne pas être important après ce qu’il a vécu, mais durant un moment il avait pensé que ça serait différent avec Errol et Kay. Il regardait Errol qui était droit, qui ne bougeait pas pour finir par se retourner, l’enfant cherchait à comprendre ce qu’il faisait puis il le regarda s’asseoir sur le banc. Il semblait tendu ou pensif, à vrai dire Raphaël n’en savait trop rien, puis il fini par le voir s’appuyer contre le banc. L’enfant entendit un bruit, c’est un homme, sûrement un vampire qui interpela Errol, Raph le regarda s’éloigner pour rejoindre l’homme.

Quelque chose attira l’attention de l’enfant, il semblait y avoir quelque chose dans le bois, ça ressemblait à un chien, il ne pensait pas qu’il y en avait ici, il semblait tout petit. Peut-être que c’était un humain qui l’avait avec lui au moment où il passait prêt de l’île. Raphaël se leva pour aller voir le chiot, il se mit à courir afin de le rattraper. « Viens ici, faut pas avoir peur. » Le petit s’était arrêter de courir, il ne voyait pas grand chose, mais il pouvait voir la silhouette du petit chien. L’enfant s’éloignait sans vraiment s’en rendre compte alors qu’il suivait le chien, il fini par le rejoindre et il s’accroupit pour le caresser, il était vraiment mignon, tout blond, le poil court, sûrement un labrador, mais ça l’enfant ne le savait pas. Il savait juste que le chiot était très gentil. Il avait envie de le garder, mais il se doutait qu’Errol ne voudrait pas. Une idée passa par la tête de l’enfant, comme Errol ne l’aimait pas peut-être qu’il soit mieux de partir, il n’était plus blessé, peut-être qu’il arriverait à mieux s’en sortir maintenant tout seul avec le chiot.

Il regarda autour, il faisait noir, il ne voyait pas grand-chose, mais il tapa sur sa cuisse afin que le chiot le suive, ce qu’il fit et il commença à avancer dans la forêt. « On est juste nous deux maintenant… on va s’entraider vu que personnes veut de nous. » Il parlait au chiot, ça le rassurait un peu de parler alors qu’il était seul dans le bois sombre. Raphaël se disait qu’Errol n’avait même pas du remarquer son départ et qu’il ne s’en soucierait pas non plus, pensant à Errol il essuya la larme qui coula le long de sa joue, il se mis à pleurer, il ne savait pas pourquoi, peut-être la pression qui descendait. Le fait qu’il savait qu’il allait se retrouver tout seul encore, qu’Errol ne l’aimait pas, que tout n’avait été qu’un mensonge. Il avait été trop naif de penser qu’il comptait vraiment, mais au fond Errol allait lui manquer et Kay aussi, elle était gentille.

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'antre du savoir et de la connaissance, là où tout est sérieux... genre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le patronus de votre personnage
» Il arrive que l'on se blesse, que l'on frappe un mur, que l'on se brise le coeur, mais il est important de savoir que la vie continue malgré tout. ~ [Petit Naufragé]
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» A FOS NOU GOUMEN ANTRE NOU
» La Tour du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✤ LE COEUR DES TÉNÈBRES ✤ :: Catégorie-