AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyam K. D-Zhaigong
savoir est tout un art
savoir est tout un art
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 15
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 17/12/2013
✤ AGE : 24
✤ EMPLOI/LOISIRS : Chef de la fraction de renseignement de l'armée, officiellement, garde royal

MessageSujet: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Mar 17 Déc - 18:29


☇ Lyam Kao Dang-Zhaigong
“ Le secret des forts est de se contraindre sans répit ”

☇ Vampire garde
FEAT. Wu Yi Fan
PRENOM(S) & NOM : Lyam est son prénom américain, Koa est son patronyme chinois, Dang était le nom de sa mère et Zhaigong était le nom de famille de son père.
SURNOM : Lyam, ou Kao, tout simplement parce que personne n'a jamais souhaité lui donner de surnom.
DATE & LIEU DE NAISSANCE : 8 juin 1499 en Amérique.
AGE : 514 ans.
MÉTIER : Garde, Chef quelque peu anonyme de la fraction de renseignement de l'armée, opère actuellement en tant que garde royal de façon peu officielle.
STATUT : Célibataire.
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel, pourquoi devrait-on choisir ?
CARACTÈRE : Méticuleux, énigmatique, mystérieux, confiant, actif, dynamique, réactif, vif, intrépide, imperceptible, insaisissable, rationnel, adroit, habile, astucieux, malin, compliqué, censé, perfectionniste, assidu, ponctuel, laconique, compétent, efficace, fantasque, lunatique, surprenant, imperturbable, fouineur, loyal, empathique, agréable, perspicace, dissimulateur, irréprochable, agréable, imprévisible, sérieux, tactile, sympathique, facétieux, amusant, joueur, protecteur, charmeur, discret, insoupçonnable, respectueux, pervers, facétieux, extraverti, passionné, volage.

☇ LE QUESTIONNAIRE HEARTKILLIEN
▬ comment considérez-vous la famille Bridgestone ? avez-vous une relation spéciale avec eux ?

Servir et protéger. C'est sous la tutelle de cette famille qu'il a grandi en tant que vampire, mais aussi en tant qu'homme. Ils ont sauvé le monde vampirique, mais ainsi, ils l'ont également sauvé. Il a fait de leur protection l'objet principal de sa vie. Étant un homme de l'ombre, il les a déjà vu et aperçus à diverses occasions, mais ne connaît personnellement que le chef suprême de l'armée, Seth Bridgestone. Il respecte profondément cet homme qui a contribué à faire de lui ce qu'il est aujourd'hui. Quand aux autres membres de la fratrie, il aimerait évidemment les rencontrer, par curiosité, mais également par loyauté. Oh, bien sûr, il écoute les rumeurs qui courent, son rôle est tout de même de rechercher des renseignements pour la famille en question.

▬ que pensez-vous de la condition des esclaves/humains sur l'ile ? pour ou contre leur traitement ?

Disons que son avis est mitigé. Il y a toutes sortes d'humains sur cette île, rebelles, bien traités, fugitifs, laissés pour compte, domestiques, etc... De façon générale, il pense que les humains devraient être respectés, ou au moins traités de manière correcte. Après tout, sans eux, les vampires ne pourraient pas survivre très longtemps. Ils sont également de précieux apports pour l'armée, la notion de gardes de jour n'étant que récente dans l'histoire vampirique. Et d'un autre côté, il a observé que certains humains sont comme certains vampires, irrécupérables. Pour ceux-là, toutes les punitions et les mauvais traitements du monde ne seraient pas suffisants pour qu'ils comprennent leur place. Il pense également que les humains méritent qu'on les entende, toutes fois, sans devoir émettre d'opinions trop subversives, il a remarqué que donner trop d'espoirs aux humains n'attire jamais rien de bon.

▬ comment trouvez-vous heartkiller ? la ville en elle-même, son organisation, son climat, ses habitants.... ?

Pour lui, Heartkiller est certainement l'une des perles du monde connu. C'est une ville qui est agréable à vivre, et quelque part, qui reflète bien le monde vampire. Il en apprécie l'organisation, l'architecture et la construction, aime observer la nuit des toits des maisons qui jonche le sol de l'île. Il se fascine pour le mur d'enceinte qui donne une vue inimaginable sur l'horizon et lui offre des instants de paix si rares pour lui ces derniers siècles. Quand aux habitants et aux coutumes, il s'amuse de voir la diversité des époques de vie. On trouve de tout sur cette île, des temps médiévaux aux époques modernes et il aime voir ce choc des cultures se répercuter sur la foule et les mœurs.

▬ avant d'arriver sur HK, quelle était votre opinion sur les rumeurs englobant le triangle des bermudes ?

Né vampire, il a eu tôt fait d'apprendre de nombreuses choses sur les vampires, notamment la vérité derrière ces rumeurs. Il aimait jusque là apprendre de plus en plus de choses sur le fonctionnement de naufrages et des crashs, sujet d'amusement pour lui avant son arrivée sur l'île. Ce ne fut donc pas une grande découverte pour lui quand il vit le phénomène de ses propres yeux.

▬ craignez-vous la furie des derniers levinson ? d'ailleurs, qu'évoque pour vous la chute du roi allan levinson ?

Il n'avouera jamais ses véritables opinions sur le sujet, mais il les redoute. Il sait quel poids peut avoir quelques personnes déterminées à la vengeance. Il sait parfaitement qu'il existe des complots et de vastes réseaux en faveur des descendants Levinson, et c'est cette masse indéterminée dont il se méfie. C'est pourquoi il met tout en œuvre depuis des siècles pour obtenir et trouver le plus d'informations capables de les mettre en déroute quand ils passeront à l'action. Quand à la chute du roi fou, pour lui, c'est certainement l'une des bénédictions que l'on peut attribuer aux Bridgestone. Jamais les vampires n'auraient perduré sous le règne d'Allan Levinson. Il leur en est d'ailleurs reconnaissant, ayant été marqué profondément par la perfidie des méthodes archaïques des Levinson.

▬ et enfin, question piège, que pensez-vous des adminettes ? Qui est la plus folle ? La plus sexy ? La plus chieuse ? dites-nous tout...

Qui ? Moi ? Répondre ? A un piège ? .... Bien sûr !   Alors alors alors... je n'en ai croisé que deux pour le moment, même si j'ai "un peu" fait la stalkeuse  , alors je vais être impartiale, je les aime déjà sans les connaître     , elles doivent toutes être aussi folles, sexys et chieuses les unes que les autres, que du bonheur quoi     . Et puis il suffit de voir le forum pour les aimer   



PRÉNOM/SURNOM : Chaussette°.
AGE : 20 ans.
SEXE : F
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM? : Je suis le maître de Nikolaï/Cassiopée, alias la soeur ainée     , forcément, ça aide à connaître.
ET COMMENT TU LE TROUVES? A force d'en entendre parler, j'ai fini par m'y intéresser. Je ne suis pas déçue, il est absolument génial, j'adhère définitivement à HK         .
EST-CE QUE VOUS SOUHAITEZ ETRE PARRAINE ? Non merci, triple parrainage IRL activé   .
PEUT-ON ON FAIRE UN PREDEFINI DE VOTRE PERSO. SI VOUS ETES SUPPRIME ? OUI si le cœur vous en dit.
CODE RÈGLEMENT : validée par GG, qui voit tout, qui sait tout .



Dernière édition par Lyam K. D-Zhaigong le Jeu 26 Déc - 21:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyam K. D-Zhaigong
savoir est tout un art
savoir est tout un art
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 15
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 17/12/2013
✤ AGE : 24
✤ EMPLOI/LOISIRS : Chef de la fraction de renseignement de l'armée, officiellement, garde royal

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Mar 17 Déc - 18:30


☇ VOTRE HISTOIRE
“ Mon âme a son secret, ma vie a son mystère ”

TOME 1 : Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité...


Prologue : Le commencement


"Cours ! Sauve ta vie !!" lui hurla-t-elle avant d'être happée à son tour par leurs mains salies de sang.
Lyam arrêta de réfléchir, il courut, courut comme jamais il ne l'avait fait auparavant. Pas une fois il ne remit la dernière volonté de sa mère en doute. Combien de temps courut-il dans ces plaines désolées ? Il ne s'en souvint jamais. La seule chose qui lui resta de cette nuit là fut la certitude de n'avoir plus la moindre famille. Il se retrouvait totalement seul...
Que s'était-il passé exactement ? Cela pouvait se résumer en un mot : Levinson. Pas la famille portant ce nom, mais les règles qu'ils avaient étiquetés sur la société vampire. Une société où un vampire et une esclave ne pouvaient pas s'aimer. C'était contre nature, les humains étaient fait pour nourrir et faire perdurer les lignées vampiriques. On ne faisait pas amis-amis avec la nourriture, tout comme on n'aimait pas des mères porteuses. Ces parents avaient été jugés coupables et dans un premier temps, ils avaient été exilés de Heartkiller. Quelques temps passèrent. Sa mère était enceinte avant leur exil et son père jugea bon de s'installer dans un lieu fixe pour que la naissance soit plus calme. Lyam naquit durant une éclipse solaire, bien avant l'heure. Sa mère, affaiblie faillit rendre sa vie. Son père, par amour, en fit son infante. Cet évènement attira l'attention des espions des Levinson. Son père avait eu un poste haut placé à l'ambassade de Chine, et depuis sa fuite, on cherchait un moyen de le confondre. C'était chose faite. Et une nuit, ils débarquèrent. Vêtus de noirs, et de métal, annonciateurs de mort. Il suffit d'un clin d’œil. Son père tomba au sol, un trou béant à la place du cœur. Sa mère se jeta sur les hommes en lui laissant ce dernier vœu. Fuir et sauver sa vie. Et malgré tous les efforts de l'amour maternel, la fatalité finit par œuvrer. Bonne ou mauvaise, qui sait ? Un vampire finit par rattraper le jeune vampire fugitif. Lyam du haut de ses quelques années se défendit de toutes ses forces face à son assaillant. Il perdit, sans doute, mais dans sa défaite, il gagna quelque chose de plus précieux qu'une mort certaine. De l’intérêt.

Chapitre 1 : Le cachot

Neutralisé par le vampire qui l'avait attaqué, Lyam se réveilla dans une pièce sombre. Elle sentait la rouille, le sang et la moisissure. Un mélange qu'il n'oublierait jamais. Il resta dans cette cellule longtemps, très longtemps. Si longtemps que la soif vint très vite parcheminer sa gorge. Mais personne ne vint dans le cachot. Dans ces instants, il n'était plus un vampire mais un simple petit garçon affamé. Il cria, pleura, hurla et enragea contre ses bourreaux et cette porte qui ne s'ouvrait pas. Quand enfin quelqu'un vint dans le cachot, il ne pouvait même plus se tenir debout. On lui laissa une sorte de bol plein de sang. Puis la porte se referma. Il se traîna comme un misérable vers le précieux liquide et le but entièrement. A nouveau, personne ne vint durant des jours. A nouveau, il se traîna vers le sang apporté. Ce manège dura infiniment longtemps. Mais quelque chose changea quand il commença à se rationner seul sur le sang. Il en buvait un peu tous les jours, sans tomber dans l'euphorie du ventre plein. Il tenait ainsi jusqu'à ce qu'on lui donne une nouvelle ration. Puis une nuit, un homme ouvrit la porte de sa cage de pierre et ne la referma pas. Il entra et se dirigea vers lui. Lyam s'était tapi dans un coin, par instinct de protection. L'homme l'attrapa par dessus son épaule et le sortit de son donjon. Il se débattit sans effet et faible, se laissa transporté ainsi humilié. On le jeta dans un baquet d'eau froide et on lui ordonna de se laver. Comme il semblait ne pas souhaiter obéir, l'homme eut un rictus méprisant et le menaça de le laver lui-même si il ne daignait pas faire le travail seul. Conditionné par l'emprisonnement, Lyam prit le savon et se lava, découvrant que son corps avait changé, en plus grand, plus développé. Il se demanda combien de temps il était resté enfermé, mais là encore, le colosse fit taire ses réflexions en lui jetant un seau d'eau accompagné d'un autre ordre : "Ça suffira ! Rince toi ! Plus vite que ça !". On lui donna des vêtements propres et entiers, et de quoi se nourrir. Peu, certes, mais le nécessaire pour paraître en bon état. Le colosse, toujours derrière lui fit signe à deux soldats et ils attrapèrent Lyam, le vampire tenta de se débattre, mais il ressentit soudain une sorte de léthargie, progressive qui finit par lui faire perdre connaissance. Il ouvrit les yeux dans un bureau où s'entassait toutes sortes de livres et de parchemins. Il se morigéna d'avoir été aussi stupide pour boire ce sang drogué, et ce jusqu'à ce qu'il reprenne un peu conscience. Un homme se tenait devant lui et commença à lui expliquer les raisons de sa présence. Il serait lâché dans la nature avec pour mission de survivre à des agents chargés de le tuer. Son but ? Il devrait survivre à ces conditions jusqu'à ce qu'on vienne le chercher. "Mais pourquoi ?" réussit-il à demander alors qu'on commençait à s'approcher de lui. "Nous t'avons choisi, c'est tout ce que tu as besoin de savoir. Réussi et peut être que tu vivras, échoue et tu mourras." répondit l'homme avant qu'un coup se charge de l'assommer à nouveau.
Il se réveilla avec une sorte de migraine, si il comparait son mal avec ce qu'il connaissait. Son instinct de survie réagit avant son cerveau et il se jeta en arrière. Il était ébloui, autour de lui, il ne voyait plus qu'un trop plein de lumière. Le soleil se levait, illuminant les ténèbres réconfortantes. Lyam ne traina pas là plus longtemps. Il se réfugia dans une zone rocheuse où il se glissa dans une sorte de faille. Il se dissimula là toute la journée, peinant à ne pas s'endormir trop profondément pour ne pas être sans défense. Puis vint le soir, la nuit et la délivrance.


Chapitre 2 : L'ami


Il voit de nouveau correctement, même en étant sonné par les restes de drogue. Il sort de sa cachette en silence, il n'oublie pas qu'il est chassé. Son premier réflexe est de chercher à se nourrir. Il hume l'air autour de lui, il n'a pas chassé depuis ce qui lui semble être des siècles. Il sent diverses choses, mais se focalise sur la délicate odeur d'ambroisie. Prudemment mais vite, il se dirige vers ce point à travers une épaisse forêt. Le spectacle qu'il y trouve est tel que ses crocs pointent sous ses lèvres. Il surplombe un couple bien particulier, une jeune humaine défaite et un jeune homme. Comme lui. Un vampire qui se nourrit. Sa présence semble attirer son attention, il lâche sa victime. Lyam regarde le sang avec envie, tant de temps depuis son dernier repas chaud... Il s'approche, l'autre l'observe, lui tend presque sa victime et se lèche les lèvres. Lyam ne tient plus, ce dernier geste a eu raison de lui. Il fond vers la gorge offerte, boit d'abord avidement, puis ralentit le rythme. Il sent une secousse dans le corps, l'autre a repris sa boisson, à deux, ils pompent le sang chaud jusqu'à sa dernière goutte. L'humaine vide, ils entendent des éclats de voix qui viennent vers eux. Les deux vampires partent tous deux dans la forêt. Ils finissent par se réfugier dans les hauteurs d'un arbre touffu. L'autre s'appelle Shin. Il a vécu la même chose que lui, relâché dans un monde inconnu. Ils sont dans la même galère tous les deux, affamés, traqués et seuls. Ils savent maintenant qu'il y a une présence humaine non loin de leur position, donc de quoi se nourrir. Shin a construit un abri dissimulé pour la journée, ils ont donc un sanctuaire. Mais il était à parier que leur tâche ne serait pas si aisée. Il y eut les prédateurs, les perturbations météorologiques, et les missions catholiques... Shin savait qu'ils se trouvaient quelque part en forêt amazonienne. Il connaissait l'histoire de la colonisation des humains mais surtout il reconnaissait la flore de la région. Durant les premiers jours, ils ne reçurent pas de visite intempestive, ce fut si calme que Lyam commença à se laisser aller. Et encore une fois, il pêcha par excès de confiance. C'était à son tour d'aller chercher le repas, il était parti juste après le coucher du soleil, avant que les hommes ne se méfient trop. Un choc l'avait cloué au sol, et un autre atteint ses nerfs, le rendant hors d'usage.
Misère, il n'avait pas vraiment de chance avec l'inconscience. Un autre coup lui atterrit sur la tête. Il tomba dans le noir, seul, impuissant, encore une fois.
Dure journée, dure nuit... Dure vie aussi.


Chapitre 3 : L'ennemi


" Am. " Une voix interrompit le silence et un doigt glissa le long de sa joue. La tendresse du geste était dangereuse, familière, le ton de la voix trahissait les intentions de l'agresseur et la rage de la victime était palpable. " Stram. " Le doigt caressa une poitrine découverte et passa à un cou tremblant. " Gram ! "
La joie et la surprise exprimées étaient fausses et la réaction ne se fit pas attendre. " Détache moi tout de suite espèce de connard !! " hurla-t-il à quiconque voulait bien l'entendre. Mais la compassion est pour les faibles et le sourire de l'agresseur se transforma en un rire narquois. Les crocs en avant, l'agresseur perça la peau avec violence, avalant le sang qui se déversait dans sa bouche, à grandes gorgées. La colère de sa victime ne fait qu'augmenter son plaisir et la lutte de son objet n'en est que plus amusante. Comme si le jeu lui avait laissé une chance. Ha, Si seulement il savait.
Le corps de la victime touche le sol dans un bruit lourd et la capuche cachant le visage de l’agresseur tombe enfin, révélant deux yeux bleus, d’une brillance inquiétante et un sourire inhumain. Lyam avait arrêté de résister, malgré lui, plus assez de forces pour cela, Shin s'était lassé, il aimait voir ses victimes se débattre sans échappatoires. A cet instant, il aurait voulu pouvoir mourir tel un humain, se vidant de son sang. Mais l'immortalité n'offre pas que des avantages à tous. Son agresseur lui présentait régulièrement une victime toute chaude et battante, et Lyam ne pouvait résister, le sang l'appelait encore et toujours,, telle une drogue indispensable. Et il y avait l'autre partie du problème. Le jour, il était attaché mais dormait, la nuit, Shin se servait de lui comme objet de toutes sortes. Ce n'était pas une mission. Non un supplice, une torture... Sentir ses mains douces sur son corps encore trop peu connu, sentir ses lèvres cherchant sa peau, son souffle exhalant le sang, et surtout la violence dont il faisait preuve pour le faire sien. Ressentir du plaisir malgré sa condition, expulser son plaisir sous les caresses irrésistibles et surtout le haïr encore plus quand il aimait cela. Mais ce ne fut pas une fois, ou deux fois que ce moment venait...mais toutes les nuits, à chaque instant... il n'était pas survivant, il était une traînée. Il se sentait souillé, détruit... Et cela devant l'abandon des gardes vampires à son sort qui n'entendaient rien à ses plaintes. Est-ce cela sa destinée ? N'être qu'un objet ? Qu'un être asservi ?
Et une nuit, Lyam explosa. Rage, colère, doute, tristesse et toutes émotions vinrent s'accumuler dans sa tête. Il fut aveuglé par un unique désir, la vengeance. Quand Shin s'approcha de lui pour le toucher une fois encore. Il le mordit sauvagement à la jugulaire. Surpris, l'autre eut un mouvement de recul. Il se dépeça les mains en se défaisant de ses liens d'argent mais sans une once d'hésitation Il plongea sa main dans la poitrine de l'autre sans ménagement. Il en ressortit un cœur encore palpitant qu'il écrasa entre ses doigts. Mais sa furie ne s’arrêta pas là, il décapita le trompeur à mains nues et le roua de coups jusqu'à ce que le corps n'ait même plus allure "humaine". Il finit par s'effondrer à l'aube. Vidé, lessivé mais libre.


Chapitre 4 : La vocation


"Debout ! Tu as assez dormi !" Lyam ouvrit les yeux sur un lieu différent de celui qu'il avait quitté. La pièce était propre, simple mais soignée. Il leva les yeux en direction de la voix. Il fut surpris de trouver le colosse qui l'avait sorti de son cachot quelques mois auparavant. L'interrogation dut se lire dans son visage car le vampire eut un semblant de sourire, chose qui contrastait avec l'air revêche qu'il lui avait toujours vu. "Change toi, tu vas voir le chef dans cinq minutes." lui dit-il. Le garde referma la porte de bois sans plus de cérémonies. Lyam ne chercha pas à comprendre, cela faisait longtemps qu'il avait abandonné cette idée. Il trouva des habits au bout de son lit, très semblables à ceux qu'il avait déjà porté auparavant. Une fois présentable, il sortit de la pièce et le vampire qui l'attendait lui fit signe de le suivre. Ils déambulèrent dans des couloirs éclairés à la torche jusqu'à ce bureau qu'il connaissait déjà. Sauf que cette fois, il était tout à fait conscient des lieux. Une fois à l'intérieur, il revit cette homme, celui qu'ils appelaient chef. On lui fit prendre place sur une chaise en face de l'homme et ils se retrouvèrent seuls. L'entretien qui eut lieu alors marqua à jamais Lyam. Il eut des réponses à ses questions, et des informations qu'il aurait souhaité ne jamais connaître, mais qui s'avérèrent vitales plus tard. On lui expliqua que Shin, avait été un garde d'Heartkiller au service des Levinson et qu'il avait été exilé quand l'ancien régime avait été renversé. Lyam avait été conduit près de son lieu d'exil pour l’exécuter sans que l’assassinat garde une trace quelconque de l'armée. La fraction qui avait organisé cela avait prévu les actes du renégat et avait également conditionné la réaction de Lyam à la longue. Ces observations avaient été faites par le garde qui l'avait ramené au QG, qui n'était personne d'autre que le colosse, maintenant familier à Lyam. Ce vampire était un recruteur de la fraction de renseignement, spécialisé dans la recherche de futurs agents au potentiel latent. Il apprit également qu'il entrerait dans l'armée heartkillienne à condition de réussir des épreuves spécialisées. Sa détention et la mission suivante avaient été prévues pour le préparer à subir cela. Il avait appris à son insu à supporter la soif de sang, à se cacher aux yeux de tous dans un environnement hostile, mais aussi à réagir au bon moment, quand l'adversaire s'y attendrait le moins...
Mais malgré la quantité de réponses, Lyam fut marqué par autre chose, plus une révélation qu'une réponse. La vérité sur ses origines. Son véritable père était un noble chinois, rival du Comte Zhaigong, qui avait violé sa mère pour se venger d'une vieille querelle. Le comte avait pourtant choisi de l'élever comme son fils par amour pour sa mère. L'image que le vampire s'était faite du couple de ses parents fut réduite à néant. Leur vie n'avait pas été belle et dorée comme il se l'était imaginée, ce fut la fin des dernières niaiseries de Lyam.
Le reste de ce qu'il appris ce jour là ne sortit jamais de cette pièce et personne ne sut jamais ce qui avait été dit pour changer le vampire à ce point.
Lyam passa les épreuves du rite d'initiation de l'armée.
Pendant le primam periodium, il s'éveilla à la prise de conscience de ce qu'il avait appris sans s'en rendre compte.
Durant la première phase, il agit de même que pendant les premiers jours de son exil en Amazonie, il trouva un abri, rationna le peu de nourriture qu'il trouva et surtout, fit complètement oublier sa présence, à tel point que les examinateurs de l'épreuve faillirent l'oublier sur les lieux de "l'examen". Quand il dut supporter quatre jours durant une charge lourde sans broncher, il se rappela les jours passés en captivité à ne pas frémir sous la tension, de peur de tenter la colère de son agresseur. Encore une fois, il réussit. Puis la dernière épreuve de cette première phase, où il fut bardé d'argent avec pour ordre de supporter douleurs et faim. Là, à nouveau, Lyam utilisa ce qu'il avait connu pour ne pas flancher. Il se souvint des mois passés dans ce cachot moisi, sans sang ni repères, il se rappela la sensation des menottes d'argent massif sur ses poignets, le jour, la nuit, la douleur qui le réconfortait quand Shin abusait de son corps, puis celle, familière, de la peau arrachée par la métal. Quand il sortit de ce cachot comme l'on sort d'une réunion, la fraction de renseignement avait déjà formé des plans sur sa tête.
Enfin, il y eut l'ultimum periodo, l’arène, la mort. Il oublia tout, sauf une chose, sa survie. Il avait côtoyé ses adversaires pendant les épreuves précédentes, mais c'était sa vie contre la leur. Il frappa en silence, dans une sorte d'écho sauvage. L'idée de pitié était pour les faibles, il n'en épargna aucun.
L'immense Colisée ne laissa échapper aucun son quand il fut le dernier debout. Le spectacle sanglant avait quelque chose de terrifiant mais de beau à la fois, en somme, une mascarade macabre. C'est ainsi que Lyam entra officiellement dans l'armée.


Épilogue : Le choix


Ce fut d'abord l'infanterie. Il n'avait jamais tenu une arme de sa vie, cela ne lui facilita pas la vie. Il apprit comme tous les autres, pour la plupart déjà expérimenté en la matière. Ces capacités d'observation lui servirent encore une fois, sans quoi il n'aurait certainement pas pu se débrouiller aussi bien en un temps record. Il apprenait de nombreuses choses, maniait sabres, lames et armes de longues portées. Néanmoins, il ne laissa voir que ce qui le mettait dans la moyenne des soldats de l'infanterie, ni mauvais, ni bon, simplement normal. Puis vint le temps de la sélection d'un lot de subalternes pour les promotions. Il ne fut pas recommandé, ni même proposé pour ce recrutement, mais deux fractions demandèrent à ce qu'il puisse prétendre à entrer dans une sphère plus élevée. Parmi eux, les renseignements et la reconnaissance. La première souhaitait l'intégrer dans ses rangs depuis sa découverte, et la seconde gardait toujours en mémoire l'exploit qu'il avait réalisé lors de son rite d'initiation.
Lyam eut cependant le choix. Il connaissait les méthodes des deux opposants, mais choisit au final de retourner vers ceux qu'il connaissait. Faisant alors partie prenante de la fraction la plus secrète des sept d'heartkiller, Lyam fut entrainé par le chef de la fraction lui-même. Il se créa alors entre eux une sorte de lien inébranlable et encore une fois, la nature exacte de la fraction fut effacée derrière les apparences de l'officiel. Le temps passa et tous oublièrent ce jeune vampire moyen qui avait exécuté tous ses concurrents dans le silence le plus total, Lyam Zhaigong ne devint plus qu'un nom poussiéreux inscrit dans les notes des registres de l'armée.




GROWL ❖ EXO



☇ VOTRE HISTOIRE
“ Où commence le mystère finit la justice. ”


TOME 2 :  ...Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres



Prologue : Vengeance



Il est doué, mais trop sûr de lui, de plus il chasse en solitaire. Il n’a pas compris que les traces qu’il suit, le conduise vers un piège. Cela fait deux nuits que Lyam l’observe, il est plutôt beau, il va s’amuser avec lui, lui faire payer ce qu’autres que lui ont fait, profitant de leur force et de leurs faiblesses.
Il est arrivé à le blesser, mais rien de grave, il a brisé ces armes, il est à sa merci. Il lit le dégout dans son regard, il pourrait le séduire, mais cela ne serait pas amusant. Il se délecte des cris de douleurs échappés lorsqu'il lui a enfoncé ces pieux, qu’il lui réservait, dans la paume offerte de ses mains. Il est cloué au sol, à sa merci, il joue avec lui, jusqu’à ce que il commence à lui arracher des râles de plaisir. Ses larmes, ce dégout qu’il commence a ressentir pour lui, lui promette une vengeance brulante. Cela fait longtemps qu'il n’a pas été aussi intime avec un homme, il ressent son plaisir, mais aussi le sien. Il a arrêté de pleurer et le maudit, il essaye de se libérer de son étreinte, mais il est si faible. Il lui arrache la trachée, son sang l’inonde, au même rythme que le mouvement de ses reins. Il s’abreuve à cette fontaine, il laisse échapper un rire. Il voit le dégout, la haine, mais aussi le plaisir quitter son regard lorsque la froide étreinte de la mort vient remplacer la sienne. Il laisse son corps étendu, humilié, cloué au sol, non loin de là, il plante sa tête sur un pieu. Cette nuit a été des plus agréables, mais d’autres affaires l’attendent. Vengeance est faite, enfin.



Chapitre 1 : Renouveau



Retournons quelques décennies auparavant. Lyam était un brillant membre des renseignements, malgré sa jeunesse, il était reconnu de tous et évoluait dans les hautes sphères de sa fraction. Il était proche de son chef, Arko, un serbe toujours plus mystérieux au fil des années. Ils avaient parcouru le monde en diverses missions et le chemin parcourut avait fini par faire d'Arko un véritable modèle pour son soldat. Une relation qui avait virée à l’ambiguïté quand ils avaient infiltré une maison close masculine durant le 17ème siècle. Amants, amis, parents, voilà ce qu'ils étaient l'un pour l'autre. Mais le choc était arrivé. Le chef était parti en Russie pour obtenir des informations sur les descendants des Levinson, famille qui lui avait ravi son épouse et son enfant. Incognito, le meilleur de l'armée en la matière, il avait franchi le cercle de la couronne russe en tant que simple valet. Une nuit qu'il avait découvert des éléments capitaux pour les Bridgestone, il fut découvert. Il trouva meilleur que lui. Ils étaient plus doués, plus rapides, plus préparés, Arko n'avait eu le temps que de fuir et de transmettre des bribes de mots à sa fraction. Lyam avait été le premier à apprendre la nouvelle. Ils avaient perdu le contact avec le chef, mais tous espéraient que ce n'était qu'une erreur de transmission. Puis le dernier message leur était parvenu, une sorte de testament au contenu malheureusement illisible hormis ceux de la fin. "A jamais Lyam" avait-il marqué dans cet ultime rapport. Le vampire avait refusé de croire à la réalité jusqu'à ce qu'il se rende sur le continent pour en juger de ses propres yeux. Il avait trouvé la tête du serbe empalée sur un pieu, son corps méconnaissable et ravagé. Le meurtrier n'avait laissé qu'une phrase tracée à même le sol dans le sang du défunt : "Ainsi meurent les espions..."
Le mot avait été signé d'un ancien symbole, utilisé par les agents Levinson, un signe de paix incomplet.
Lyam s'en étaient retrouvé envahi par la rage. Il n'avait eu de cesse de retrouver les coupables. Il s'était lancé corps et âme dans cette recherche, s'affamant, s'épuisant à la tâche. une sorte de folie destructrice s'était emparée de lui, le tiraillant entre la douleur de la perte et la soif de vengeance. Sa sauvagerie était remontée à la surface et elle avait fini par payer. Il avait retrouvé l'enflure qui avait sali l'honneur de son amant. A première vue, il n'était qu'un bosnien injustement fidèle à la famille déchue, mais Lyam savait qu'il n'était pas seul à avoir commis ce crime, d'autres personnes étaient impliquées. Mais la vengeance ne voulut pas s'estomper et il le trouva dans une piaule dans la campagne anglaise.
Il lui fit payer son crime. Quand cela fut fini, Lyam disparut dans la nature. Détruit pour de bon.



Chapitre 2 : Destruction



"Tu as l'air d'une trainée Lyam..."
L'interpellé leva les yeux et crut reconnaître son cher colosse, Dimitri. Il se morigéna, quelle stupide idée après tout... Il avait soigneusement effacé toutes ses traces durant vingt ans. Tout pour ne pas retrouver ce qui le ferait penser à Arko. Il avait tout fait. Lyam avait sombré dans l'abîme de la débauche. Il faisait la pute dans les colonies américaines, se nourrissait de n'importe quel humain bourré ou défoncé, manquait à chaque aube de griller sous les rayons du soleil. Il ne vivait plus, il ne survivait presque plus, semblait vouloir se détruire à petit feu jusqu'à en mourir. Son esprit embrouillait ne voulait pas admettre qu'on l'avait retrouvé, il n'en avait plus envie. Il n'avait plus envie de rien.
"Comment ?" réussit-il à articuler d'une voix pâteuse et alcoolique. Un rire moqueur se fit entendre, qui le désorienta : "Hé gamin, c'est moi qui t'ai trouvé là après la mort de tes vieux, tu croyais quand même pas que tu pourrais m'empêcher de te remettre la main dessus ?! Si ?!"
Lyam surfait sur une vague de drogue, son dernier repas en date avait été concentré à souhait. Il n'eut même pas conscience de Dimitri le soulevant comme d'habitude sur son épaule, ni de ses jurons colorés sur ses jambes trop longues et son poids trop lourd, il était totalement amorphe, shooté. Il commença à reprendre conscience quelques jours plus tard. Il sentit cette odeur familière, le moisi, le sang, la rouille. Il ouvrit difficilement un œil, puis l'autre. Il était de retour dans sa première chambre au QG des renseignements. Les murs semblaient lui crier et danser sur un air de "bienvenue à la maison", la pièce se mit à valser alors qu'il essayait de se relever. Il s'effondra au sol. Une sensation de brûlure intoxiqua sa gorge et se répandit dans tout son corps. Des tremblements le secouèrent, une douleur atroce lui déchira l'abdomen, il rampa vers la porte, cria, hurla, frappa la porte blindée jusqu'à en avoir les mains ensanglantées. Il respire fort, comme si ça pouvait faire passer le manque. Mais ça ne lui est d'aucune utilité. Il commence à se dire qu'il va crever là, dans la pourriture et le sang, et que quand il verra Arko, là-haut, il lui demandera pardon pour tout ce qu'il avait fait après sa mort. Il se dit que ça ne suffira pas, il a probablement raison. Il va crever seule. Encore un cri, d'une voix démoniaque qu'il ne reconnaît pas comme la sienne. Son ventre meurtri s'écartèle. Un flot de sang se déverse de ses mains. D'abord il crie, puis supplie, hurle, pleure. Dimitri de l'autre côté de la porte s'était laissé tomber contre le mur et avait pris sa tête entre ses mains. "Pitié, j'ai mal ! Dimitri aide moi ! Je sais que tu es là, s'il te plaît, s'il te plaît, j'ai soif. Donne moi à boire Dimitri donne moi à boire... Je t'en supplie je vais mourir, Dimitri..." ces paroles se ponctuaient de coups de plus en plus lents, de moins en moins forts... Le garde luttait pour ne pas l'ouvrir cette foutue porte. C'était son protégé qui était enfermé là-dedans et malgré tout ce qu'il avait pu dire, jamais il n'aurait voulu avoir à l'y renfermer. Les coups cessèrent, le silence revint. Lyam resta des heures à divaguer entre la vie et la mort, la gueule baignée dans son propre sang. Mais le temps n'a plus d'importance pour celui qui souffre. La nuit tomba et il admira la beauté du ciel, les étoiles, la lune, c'est vrai que ça faisait un moment qu'il n'avait pas pris le temps de s'émerveiller sur le monde qui l'entourait. Il pensa à Arko et au chagrin qu'il avait ressenti en apprenant sa mort. C'était égoïste mais il aurait été heureux de partir, jamais il n'aurait pu supporter de vivre. Une voix retentit, une voix familière. Un compagnon d'arme ? Un général ? Une hallucination peut être. Aucune idée. Il n'arrivait plus à se souvenir et ça lui importait peu maintenant puisque bientôt il serait mort, il l'espérait.
Et le cauchemar reprit. Lyam combattait cet enfer seul. Il avait commencé à voir Arko partout dans sa cellule, une fois il le voyait mort, d'autres fois il lui apparaissait prélassé sur son lit, ou encore à la limite de l'orgasme, mais le pire était certainement les fois où le fantôme se montrait les bras ouverts, près à l'y accueillir. Lyam voulait s'y jeter, refermer les bras sur ce corps qui n'existait pas. Et à chaque fois qu'il s'avançait pour le toucher, ou même l'effleurer, l'hallucination disparaissait. Et il recommençait. Les coups, les cris, la douleur. Il semblait à Dimitri, toujours de l'autre côté de la porte, que ce cercle infernal ne finirait jamais. Le garde robuste et peu aimable finit par se laisser aller à des larmes silencieuses.



Chapitre 3 : Renaissance



Et une nuit, un miracle arriva.
Dimitri arriva au cachot plus tard que d'habitude, il fut surpris de ne pas entendre le boucan familier. Alerté, il déverrouilla la porte de la cage au fauve et entra dans le cachot. Lyam était recroquevillé sur sa couche, il pleurait, en silence, comme un enfant, les yeux baignés de larmes sanguines. Il regarda le garde : "Il ne reviendra plus n'est-ce pas ?" demanda-t-il comme l'aurait fait un bébé vampire. Le garde secoua tristement la tête, non sans se demander si son protégé n'avait pas perdu définitivement la tête cette fois. L'autre resta immobile quelques secondes avant de se lever, un air triste mais résigner lui collant au visage.
"Je suis prêt à sortir d'ici" continua-t-il simplement. Et Dimitri le crut, une lueur nouvelle s'était rallumée dans ces yeux. Lyam recommençait à vivre.

"Je t'en prie Lyam ! On ne peut pas continuer à fonctionner sans un chef digne de ce nom, depuis la mort d'Arko, on n'a trouvé personne pour diriger la fraction et tu es la personne la plus apte à le faire !" Lyam ignora Dimitri qui le suivait au pas de course alors qu'il déambulait dans les réserves des renseignements pour s'équiper pour son ordre de mission. "Arrête de faire ta tête de bougre ! Si ça continue c'est Piguee qui prendra le commandement et tu sais ce que ça signifie ? Qu'on va retomber dans les méthodes de paperasses, donc plus de sortie pour toi mon lapin, tu resteras ici à faire de la communication derrière un bureau !" Cette fois Lyam s'arrêta net et foudroya Dimitri du regard : "Bordel ! Piguee ?! Non mais tu ne peux pas commencer par ça ?! Ça fait trois mois que tu me bassines avec ça et tu me parles de Piguee seulement maintenant ?!"
Dimitri haussa les épaules : "De toute façon tu n'écoutes rien quand je te parle."
Lyam grinça des dents en voyant le sourire moqueur de son ami : "Bon ça va, j'ai compris, je vais me le taper ton poste de chef, mais la prochaine fois que tu me fais un coup comme ça, je t'envoie en Sibérie !" Il détourna les talons et sortit de la pièce en râlant. Deux siècles et demi à vivre de missions sur le terrain et de rixes, et à soigneusement évité de prendre un poste titré et voilà qu'il se retrouvait à le poste le plus important de sa fraction... Dimitri risquait d'avoir à former quelques paires de mouchards errants en plus si il voulait se racheter. Lyam ricana doucement. Tout ce temps passé et il se retrouvait au poste de Arko, ironie du sort, certainement.

Quelques décennies plus tard, Lyam se retrouvait sous couverture à Londres. Il se faisait passer pour un maquereau dans les quartiers chauds et bien que Dimitri tente de l'en empêcher à chaque fois, il était parti seul, encore. Être chef prodiguait certains avantages. Il avait pu retourner sur les lieux du début de sa romance avec Arko, Whitechapel, l'endroit où tout avait commencé. Il était devenu le théâtre de meurtres sauvages qui firent entrer Lyam dans une rage folle. Non, il ne plaignait pas ces femmes qui partageaient ces piètres conditions, il aurait voulu les tuer lui-même, en souvenir de l'époque où il avait fait comme elles... Non, mais ce Jack The Ripper, vampire soi dit en passant, dont les journaux diffusaient le nom et les courriers, était un infant d'adhérents des Levinson, lui semblait-il. Et non, Lyam n'aimait pas beaucoup qu'on empiète sur son territoire. Il avait tenté d'avertir l’Éventreur, en tuant Catherine Eddowes, qu'il ne fallait pas empiéter sur le terrain de de mémoire d'un vampire et surtout pas le sien mais il n'en avait eu que faire. Alors il avait continué à le suivre, jusqu'à le mettre hors d'état de nuire en sept secondes précisément. Il prit trois secondes pour se diriger dans la ruelle sombre où avait lieu la scène. La quatrième seconde lui servit à identifier l’être qui se pressait voluptueusement contre le corps trempé de sa proie. La cinquième signa l’arrêt de mort du vampire, lorsqu’il capta l’éclat de ses crocs plongés dans son cou. Une sixième seconde fut nécessaire pour l’arracher à son étreinte, la repousser un peu plus loin et adresser un sourire compatissant au prédateur. En une septième et dernière seconde, il lui arracha le coeur de ses propres mains et se délecta momentanément du geyser de sang qui éclaboussa son visage. C’était fini. Aussi bien pour lui que pour sa proie. Lyam se retourna vers la petite victime qui hoquetait dans le caniveau. Il l’avait bien saignée, sûrement avide d’assouvir sa soif dévorante. Ces nouveau-nés n’avaient aucun respect pour leur victime, aucun respect pour se nourrir. Le soldat se baissa au niveau de l’humaine agonisante. " Pauvre enfant…" murmura-t-il en glissant une mèche ténébreuse entre ses doigts.
" J’aurais été tendre, tu sais. " continua-t-il. Peut-être oui. Ou peut-être pas. Peut-être lui aurait-elle déchiré la jugulaire dans son empressement, perdant quelques grappes de sang par cette malheureuse erreur. Qui sait, au final ? " Dis-moi, belle enfant, quel est ton nom ? " reprit-il/
Ses yeux terrifiés roulant dans ses orbites, elle n’avait pourtant pas la force de faire autre chose que rester là, tel un pantin désarticulé, à se vider de son sang. Lyam pouvait presque voir la vie la quitter, comme l’automne qui fait tomber les feuilles. Couleur après couleur, le visage du petit ange virait lentement à un blanc crayeux, synonyme de mort. " Quel est ton nom ? " répéta-t-il avec douceur. Les lèvres de l’enfant remuèrent. Il se pencha. Le mot roula sur sa langue, dans un faible soupir, et il l’accueillit avec un large sourire. Sans daigner demander l'avis de la victime, il se redressa et la contempla de toute sa hauteur. " Solange. C’est si beau. Quel dommage, de te laisser ainsi, vraiment. " maugréa-t-il. Il s'accroupit près de l'humaine, mordit son poignée et la fit boire quelques gorgées. Et l’instant d’après, il n’était plus là. Il ne restait dans la ruelle que le cadavre du vampire.



Chapitre 4 : Mouvement



"Lyam ! C'est quoi ces conneries ?!!"
Le chef des renseignements soupira et s'amusa à tourner sur son fauteuil mobile. Il s'arrêta quand il fut en mesure de voir Dimitri. Entré dans son bureau de manière furibonde, le mouchard errant vétéran tenait un des rapports personnels de Lyam en main et le faisait tournoyer dans les airs à mesure qu'il l'invectiver. Parmi ce vocabulaire fleuri, Lyam fut impressionné que le colosse fidèle à lui-même ait réussi à placer "Troupeau de bisons en rut" ou encore "Putain d'humain qui sent le crapaud pourri" dans son monologue fort théâtrale. Le chef ne l'écoutait pas vraiment. L'horloge sonna. Il détourna son regard du vide qu'il observait et s'arrêta un moment. Les aiguilles pointaient minuit et durant le temps que prit sa contemplation, il cessa de réfléchir. L'horloge sonna, minuit passa, et en ce jour d'été, il dépassa les cinq cent ans d’existence. Dimitri le rappela à la réalité en frappant des deux points sur son bureau manquant de faire tomber les dossiers qui s'y empilaient. "Piguee ?! Sérieusement Lyam, Piguee quoi, Monsieur Protocole.... Tu veux sérieusement l'envoyer en mission en Europe ?! La dernière fois il a perdu le nord et s'est retrouvé à comprendre tout à l'envers dans sa mission. Bon sang Lyam, il a provoqué le renversement d'une monarchie humaine ! Comment peux tu être si inconscient ?!"
Lyam soupira, et se leva, pince sans rire avant de faire le tour du meuble encombré et de tapoter l'épaule du colosse et de sortir de la pièce non s'en avoir lancé une dernière remarque : "Pas d'inquiétude mon ami, tu l'accompagnes, il n'y aura pas de problèmes." Lyam s’éclipsa du couloir suffisamment lentement pour entendre Dimitri se ruer hors de la pièce exiguë en  lançant un "Quoi ?!!" tonitruant. Lyam les envoyer en Russie pour se tenir informer des derniers mouvements des anciens alliés de la monarchie déchue. Il concentrait tout une partie de ses hommes sur ces informations uniquement. Lyam avait également une nouvelle lubie depuis quelques temps, il partait en mission avec ces hommes en tant que nouvel élément de la fraction, il observait donc le comportement de ses recrues et faisait parvenir à Dimitri les points négatifs à corriger. Ce système était fructueux pour deux raisons. Premièrement, Dimitri était quelqu'un que l'on n'oubliait jamais, ceci était vrai pour toute la fraction et les gens de l'armée qui le connaissait, il faisait très bien son boulot de recruteur et d'entraineur des agents du renseignement. Deuxièmement, Lyam tenait à préserver l'anonymat sur celui qui occupait le poste de chef de la fraction de renseignement, pour une question de sécurité et d'efficacité. Très peu au sein de ses unités connaissaient le vrai visage de leur chef. Et c'était le but, ils avaient un code bien particulier pour se reconnaître en mission, évidemment, car chaque mission des renseignements était tenue secrète pour les membres non concernés, question de secret à nouveau, évidemment.



Épilogue : Futur



Lyam avait en quelque sorte migré de la fraction de renseignement. Quand Dimitri lui avait demandé où il allait, le vampire avait simplement répondu que son bureau était inaccessible à cause de risques de chute de rapports de missions. En réalité, il s'est lancé dans une mission encore plus fourbe que les précédentes. Il a infiltré un des rangs de sa propre armée, et pas n'importe lequel, la garde royale, la garde d'élite. Comment s'y est-il prit ? De façon normale ou presque, il a simplement falsifié un ou deux document, le faisant passé pour un subalterne de la fraction de renseignement, en voie de reconversion. La supercherie est passée inaperçue puisqu'il est devenue un garde royal. Bien entendu, sa véritable identité n'est connue que des principaux dirigeants de l'armée et encore, rien n'est moins sur.
Son geste n'est pas totalement irréfléchi. Il a remarqué que les flux d'informations du monde sont faussés, ses hommes un peu partout ont remarqués du changement et la venue sur l'île de divers nobles et têtes couronnées n'était pas pour le rassurer, alors quel poste de plus idéal que le premier rang ? Un premier rang où personne ne le connaît et où il passe pour un jeune vampire volage et léger ?
Que dites-vous de mieux que cela ?




BLACK PEARL ❖ EXO


Dernière édition par Lyam K. D-Zhaigong le Dim 22 Déc - 19:23, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Mar 17 Déc - 23:19

BIENVENUE TOIIIIIIIIIIIIIIIIII

Tu dispose de 7 jours pour terminer ta fiche, n'hésite pas à demander un délais au staff si tu as besoin. Nous te l'accorderons avec plaisir

Quand ta fiche sera terminée, tu pourras aller ici pour le signaler : http://www.heartkiller.net/t1870-signaler-une-fiche-terminee-pour-ceux-qui-ont-finis#40784

Si tu as besoin d'aide et que tu voudrais trouver un parrain qui pourra te guider, voici le salon parrainage, tu trouveras ton bonheur ! : http://www.heartkiller.net/f60-salon-parrainage

Je suis aussi Elikan C. Sunshine donc le recruteur/chef de la garde royale, on pourra discuter vite fait d'un lien et de ton statut si tu le désire

En espérant t'aider, bisous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Mar 17 Déc - 23:34


MAIS ON VA AVOIR TOUTE LA FAMILLLLE What a FaceWhat a Face
J'aime votre petite bande

/GRANDEFANDENIKOLAI/
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE SUR HK
Tu n'es pas déçue par le forum ?
Ca fait plaisir à savoir

En tout cas très bel avatar A CROQUER
Booonnne chance pour ta fiiiiiiiiiiiche
Mon n'amoureux à déjà tout dit ci-dessus

Si tu as la moindre question, ou le moindre souci que Nik, Marie, ou Ellana ne sauraient résoudre.... ADRESSE TOI A NOUUUUUUUUUUUUUUUUS Nous serons heureux de te venir en aide




PS : ton code est bon Je valide
Revenir en haut Aller en bas
Kay D. Callahan
on ne pardonne pas plus aux autres que ce que l'on peut se pardonner soi-même
on ne pardonne pas plus aux autres que ce que l'on peut se pardonner soi-même
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 78
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 27/10/2013
✤ AGE : 28
✤ OU TU TE TROUVES ? : Non loin d'Errol Shaw
✤ EMPLOI/LOISIRS : Esclave

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Mer 18 Déc - 7:31

Bienvenue parmi nous =)

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

I will find you in another life...
« ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. ton texte. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyam K. D-Zhaigong
savoir est tout un art
savoir est tout un art
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 15
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 17/12/2013
✤ AGE : 24
✤ EMPLOI/LOISIRS : Chef de la fraction de renseignement de l'armée, officiellement, garde royal

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Mer 18 Déc - 20:22

OUOUOUH j'aime cette accueil      
Merciiiiiiiiiiiiiii à vous tous           

John, je note en très grand ton côté Elikan, c'est bon à savoir pour moi héhéhé    

ET SURTOUT ON NE S'INQUIETE PAS LE Héhéhé EST CONTAGIEUX CHEZ NOUUUUUUUUUS    

Donc, je disais.... Aliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiice   puis-je modifier ton prénom ?    
Nous faisons toute en famille chez nous héhé, enfin presque tout    Question de notoriété familiale   

Une fan de la soeur ? MMHHHHH  j'approuve, j'aime ma création aussi, je vais finir part monter un fanclub avec Ellana pour l'idolatrer   
OSEF elle va le voir, mais au moins elle me tappera pas sur le système la soeurette  

Héhéhé comment ne pourrait-on pas aimer Heartkiller ? J'ai fini contaminée avant même d'être inscrite après tout   

  

AWIAIAIAIAAAAH CROQUE MOI TOUTE CRUUUUUUUUUUEEE JE NE DEMANDE QUE CAAAAAA      

Je note tout ça dans le post-it qui me sert de cerveau...    
Déjà bien rempli il faut le dire, je me suis tapé un cours complet et instensif sur Heartkiller de A à Z.... Je vais devenir taréééééeeeeee
Chut ne dites rien, je le suis déjà, je sais   

Merci pour votre accueil     
Vous êtes Chouuuuuuuuuuuuuuuus     

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack F. Redbreast
L'Illusioniste
L'Illusioniste
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 106
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 27/08/2013
✤ OU TU TE TROUVES ? : quelque part.
✤ EMPLOI/LOISIRS : un incube au service d'Echo-Alice.
✤ HUMEUR : joueuse.

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Jeu 19 Déc - 10:01

BIENVENUUUUUE ! Et bonne chance pour ta fiche !

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

uc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Jeu 19 Déc - 10:23


UNE GRANDE MALAAAAAAAAAAAAAADE
Je vais en vouloir à Nik de t'avoir caché aussi longtemps

Des cours intensifs d'HK
J'imagine grave la chose What a FaceWhat a Face
On devient vite accroc à ce forum
TU ES PREVENUE

En tout cas bonne chance pour ta fiche encore une fois
Hâte de la lire :héhé:
Revenir en haut Aller en bas
Nikolaï Levinson Todorov
CHERCHEZ AU FOND DE MON ÂME, VOUS TOMBEREZ PLUS BAS QUE VOUS NE L'ÊTES DÉJÀ
CHERCHEZ AU FOND DE MON ÂME, VOUS TOMBEREZ PLUS BAS QUE VOUS NE L'ÊTES DÉJÀ
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 223
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 02/04/2013
✤ AGE : 22
✤ OU TU TE TROUVES ? : Heartkiller, Hôtel Todorov
✤ EMPLOI/LOISIRS : Prince de Russie, Juge Suprême et Exécuteur en Chef des lois du Grand Nord.
✤ HUMEUR : Manipulatrice...

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Jeu 19 Déc - 13:11

Naaan Echo m'en veux pas    

C'est sa faute à elle !   Elle écoute jamais quand on lui parle c'est une boulette encore mille fois pire que moi en bien et en mal malheureusement pour vous   

Je me suis vengée de toutes ces années de maltraitance, elle a planché sur tout le contenu du fo', oui je dis bien tout    

Azy espèce de soeur tyrannique, on fait tout en famille ? Ouais c'est vrai sauf quand on parle de MON lit !   
EWII monte mon propre fan-club, j'en serais la membre number one, j'aime ma démence What a Face What a Face 

Echo je te préviens, c'est une folle-dingue n°0 !    

So puisque tu en parles... Héhé bienvenue sur Hk officiellement   
Tu as osé prendre Kris en vava...............    je défaille   je meurs par saignement de nez...
EXOTIC'POWAAAAAAAA    

Vazy planche bien sur ta fiche, j'ai hâte de la lire entièrement   

Après avoir vu ce message, oubliez le, c'est un ordre !     

Vive le gang des smileys'addicts    

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


♦️ Be the best and the worst ♦️

The lies you've spread, For blood you've shed, You'll have to justify, Enslaved to reign, Heartless insane, You'll have to pay the price, Words fail now, The truth is hard to comprehend, Vile secrets were kept in the dark, Will ever fail in the end, We condemn aggression, We could find our destination now, Find it here somehow, We will commence, Your chance is now.
(c) about today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tooru D. Kiryu
show no mercy. they aren't people. they're targets.
show no mercy. they aren't people. they're targets.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 50
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 31/10/2013
✤ OU TU TE TROUVES ? : Tapi dans l'ombre...
✤ EMPLOI/LOISIRS : Elite de la Garde Royale.
✤ HUMEUR : Changeante.

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Jeu 19 Déc - 18:03

BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!
Ce choix d'avatar...
J'adore le début de ta fiche J'ai hâte de lire la suite !
En tous cas, il nous faudra un lien
Bon courage pour la suite de ta fichette !! :D

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


Christmas is coming . . .
“I danced with a million devils, died from a life of sin, made love to a million angels, murdered a million men. There will be blood, there will be blood, there will be blood…”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyam K. D-Zhaigong
savoir est tout un art
savoir est tout un art
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 15
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 17/12/2013
✤ AGE : 24
✤ EMPLOI/LOISIRS : Chef de la fraction de renseignement de l'armée, officiellement, garde royal

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Sam 21 Déc - 13:21

Merci... Seksy Jack   

   


    
Owiii je suis une tarée, et je l'assume, j'aime ça    

Tout à fait, et de toute façon, être accroc... c'est cooool    


Toi la soeur, je t'ignore    
Héhéhé m'en fous j'ai presque fini mon roman    


       
Ce moment de gros buggagedemalife      
Tao quoi......        

    
 

Nam mais oh, je t'aime déjà toi   
Un lien... c'est évident, même pas besoin de demander    
Merci, contente que ça te plaise, je me défonce le cerveau à penser à tout ce que je veux marquer héhéhé   

J'aime votre accueil sérieux, vous gérez les orties   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki Shimizu
Puisque tu sais chanter, ami, tu sais pleurer.
Puisque tu sais chanter, ami, tu sais pleurer.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 64
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 24/08/2013
✤ OU TU TE TROUVES ? : Chez mon maitre
✤ EMPLOI/LOISIRS : Escalve
✤ HUMEUR : Rebelle

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Sam 21 Déc - 20:18

Bienvenuuuueee à toi  et bonne chance pour ta fiche       
    


Ps : touche pas MON Tooru  ^^

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyam K. D-Zhaigong
savoir est tout un art
savoir est tout un art
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 15
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 17/12/2013
✤ AGE : 24
✤ EMPLOI/LOISIRS : Chef de la fraction de renseignement de l'armée, officiellement, garde royal

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Sam 21 Déc - 22:13

Merci Naoki    

    Je vais de bavage en bavage ce soir... Ryutarô quoi    

Quoi ? Moi ?    
Jamais je ferais ça   Je préfèrerais le laisser me toucher    

C'est trop mignon un esclave qui protège son maître    
Vraiment trognon    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Sam 21 Déc - 23:43

OH MY GAAAAAAAAAAAAD JE ME MEURS
déjà ce vava de malade
puis la fiche à rallonge (oui j'aime les fiches longues )

et puis t'as l'air funky

d'ailleurs, ton pseudo me dit quelque chose tu serais pas la fonda du Chat Noir ? What a FaceWhat a Face si c'est pas toi, on va faire comme si j'ai rien dit, je repars m'enterrer

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUE EN TOUT CAS
Inutile de te souhaiter bon courage pour ta fichette
je te validerais demain je vais aller dodoter là enfin si quelqu'un n'est pas passé d'ici-là

HAVE FUN ICI
Revenir en haut Aller en bas
Marie de la Tour
C’est double plaisir de tromper le trompeur.
C’est double plaisir de tromper le trompeur.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 58
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 06/10/2013
✤ AGE : 22
✤ EMPLOI/LOISIRS : Succube d'Eleazar Bridgestone, espionne pour le compte de mon père adoptif Nikolaï Levinson
✤ HUMEUR : Pragmatique, toujours...

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Dim 22 Déc - 21:17

Viens là ma Choute    

     

Tu gères, the Best, ma meilleure namie à moi     

Vava perfect, en même temps c'est Kris    
Histoire rodée, je vois que tu as bien suivi nos cours     

Beautiful   perfect   
I Love it, I Love U    

     

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


The smile is the best knife
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Ellana Pearl
Ma tête est une anarchie, et son désordre excède tout ce qu'on y voudrait apporter de remède.
Ma tête est une anarchie, et son désordre excède tout ce qu'on y voudrait apporter de remède.
avatar

✤ LETTRES A LA POSTE : 64
✤ ARRIVÉE A HEARTKILLER : 21/07/2013
✤ AGE : 23
✤ OU TU TE TROUVES ? : Jamais très loin d'Eleazar
✤ EMPLOI/LOISIRS : Succube du Prince des Mers
✤ HUMEUR : Décalée

MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Dim 22 Déc - 22:00



I'm happppppppppppppppyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy    

Bella-sister   

You're so fucking fuckable U know ?

Kris va me contaminer   OWIII qu'il me contamine, surtout avec ce vava

OMG je suis contente, mais tu avais remarqué non ?   

Ton histoire quoi    
Je VEUX, j'exige un Lien, tu n'as pas le choix   

HAVE FUN sur HK   

✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


My head is mad ★ Call me Crazy


"Il s'approcha. Un immense bonheur se répandait en lui parce qu'il l'avait enfin trouvée et qu'il pouvait être avec elle. Il s'assit à coté d'elle, il lui dit quelques mots, et elle lui dit quelques mots à son tour. Elle irradiait le calme. Les mouvements de sa main étaient lents et souples. Toute sa vie il avait eu le désir de ces gestes paisibles. C’était ce calme féminin qui lui avait manqué toute sa vie."
Milan Kundera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   Mar 24 Déc - 15:56

GOOOOOOOOOSH CETTE HISTOIRE
oui j'arrive finalement un jour en retard mais avec les achats de dernière minute pour noël et tout....

non sérieusement j'ai adoré ton histoire en plus tu écris vraiment bien, c'était agréable à lire
et t'as carrément tout compris à l'armée quoi What a Face congratulations
so je vais pas lancer plus de fleurs, je crois que t'as compris mon opinion sur ton petit Lyam   
je te valide avec GRAAAAAAAAAAAAAAND plaisir nous faudra un lien entre enfants d'humaine/vampire

amuse-toi bien
validé le jour du réveillon c'est ton cadeau



image 500*300
- bienvenue parmi nous ! -
THE HARDEST THING IN THIS WORLD, IS TO LIVE THERE
→ Félicitation! Les membres du staff sont heureux de t'apprendre que tu es validé(e) ! Nous te souhaitons donc la bienvenue parmi nous et sommes heureux de te compter parmi nos membres !

→ Maintenant que tu es validé(e), vérifie tout de même que nous n'avons pas oublié de rajouter ton avatar dans le bottin et que nous t'avons aussi ajouté au bon groupe. Vérifie également ton rang si tu fais parti des vampires !

→ Si tout est OK, tu peux désormais te lancer dans l'aventure HeartKiller et aller créer ta fiche de liens et de RPs!

→ N'hésite pas à remplir ton profil, à faire une demande de rang ou de lieux si tu souhaites RP dans un endroit en particulier : ici.

→ Mais aussi de voter régulièrement sur le top site de la PA ! C'est important pour la pub du forum. Et puis, un petit click ce n'est pas grand chose (a)
N'hésite pas aussi à faire de la pub autour de toi :)

→ Surtout, n'oublie pas de souhaiter la bienvenue aux nouveaux, c'est important pour une bonne intégration! Et pourquoi pas faire des demandes de liens et de RPs après ? C'est par ici !

→ Et pour finir, toute l'équipe espère que tu t'amuseras bien sur HeartKiller :)


UNE NOUVELLE AVENTURE COMMENCE POUR TOI
✤✤✤

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong   

Revenir en haut Aller en bas
 

Savoir est tout un art - Lyam Zhaigong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lorsqu'on peut tout savoir, il faut savoir aussi tout taire ▬ Heather
» Vous croyez tout savoir sur Naruto ? (petit questionnaire)
» Célibataire ? En couple ? Amoureux(se) ? On veut tout savoir ^^
» Les Démons, tout ce que vous devez savoir
» Tout ce que tu crois savoir, n'est rien de plus que le fruit de ton imagination, une joyeuse illusion.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✤ UNE AUTRE VIE ✤ :: Archives du forum-